montre moto

Top 10 des montres pour les motards

Belles montres et automobiles forment un couple indissociable. Ainsi Rolex est le chronométreur officiel de la Formule 1 et des 24 heures du Mans. Tag Heuer prospère grâce au chornographe « Monaco » porté par Steve McQueen dans le film Le Mans, La chose était tout autre en moto.

L’état des lieux

TAG Heuer est certes le sponsor officiel du Championnat du Monde d’Endurance Moto et Tissot, une marque plutôt bas de gamme (mouvement à quartz) assure le chronométrage des courses de MotoGP et a comme ambassadeur Marc Márquez.

L’engouement pour les motos vintage et café racer a rebattu les cartes avec des motards soucieux de leur mise comme l’atteste le retour en grâce du Perfecto ou des blousons de pilote de la Seconde Guerre mondiale. Comme nous allons le voir, les maisons horlogères enchaînent désormais les partenariats.

1 – Smiths : aux origines

compteur et compte-tours moto smiths

Si vous êtes un amateur de moto anciennes, le nom de Smiths vous est familière car cette marque a fourni la totalité des compteurs de vitesse et compte-tours équipant les motos anglaises allant de la modeste BSA Bantam 125 aux Brought Superior et Vincent.

Fondé en 1851 par Samuel Smiths, la manufacture horlogère britannique passe en 1894 dans le giron de l’équipementier Lucas, bien connu pour ses magnétos. Dès le début du XXe siècle, Smiths & Son propose des équipements pour la marine, l’aviation, l’automobile et bien sûr la moto.

montre Smiths W10 Navigateur RAF
Comme toutes les montres anciennes, cette Smiths W10 possède un diamètre de seulement 36 mm. Son prix est d’environ 1000 €. Comptez 450 à 550 € pour une réédition.

En 1953, sir Edmund Hillary et le sherpa Tenzing Norgay atteignent le sommet de l’Everest. L’alpiniste porte une Rolex qui sponsorise l’expédition mais aussi une Smiths ! A la différence d’Omega qui met en avant la Speedmaster portée par Neil Armstrong sur la Lune, la maison anglaise ne capitalisera pas jamais sur cette première…

Smiths fermera ses portes en 1971 en raison du mouvement à quartz et une certaine Margaret Thatcher fossoyeuse de l’industrie britannique (dont Triumph). La Société britannique Timefactors a relancé la fabrication de ces garde-temps.

2 – Bell & Ross

Bell & Ross Harley-Davidson B-Rocket
Shaw Speed Shop a réalisé ce Softail pour promouvoir la Bell & Ross B-Rocket

Née en 1994, Bell & Ross est une marque française très influencée par l’aviation militaire et les unités d’élite comme le RAID. Cette marque du groupe Chanel produit régulièrement des montres vintage s’inspirant de la custom culture.

En 2017, Bell & Ross a commandé un lakester old school et partiellement caréné au garage Shaw Speed And Custom. Le Softail « B-Rocket » marquait la seconde collaboration entre le concessionnaire Harley-Davidson londonien et la maison horlogère française.

Harley-Davidson Softail Shaw Speed & Custom et Bell & Ross
La Harley-Davidson Softail « Night Train » Nascafe Race créée Shaw Speed And Custom promeut le modèle iconique de Bell & Ross : la BR 01.

En 2017 et dans un esprit très « custom culture », Bell & Ross fait réaliser un belly tanker afin de mettre en valeur un chronographe inspirés par l’aviation militaire vintage.

WW1 Chronographe Monopoussoir Heritage et Lakester
Chronographe monopoussoir Bell & Ross : il nous renvoie à l’âge d’or des courses sur lacs salés.

Les belly tanker ou réservoirs auxiliaires placés sous le ventre (« belly » en français) des chasseurs type P-51 Mustang et P-38 avaient été détournés à la fin de la seconde guerre mondiale afin de servir de carrosserie pour les premiers records de vitesse qui se tenaient sur le Lac Salé de El Mirage.

3 – Baume & Mercier Indian Clifton Club Scout et de la Clifton Club Chief

En 2017, la firme suisse fondée en 1830 a réalisé un chronographe commémorant le 50e anniversaire du record de vitesse de de Burt Munro à Bonneville à 184 mph (296,11 km/h).

Ce partenariat entre Indian Motorcycle Compagny et ce fabricant de montre de luxe se poursuit en 2019 avec un chronographe proposé en deux finitions.

Ces deux montres sont animées par le calibre Valjoux 7750 automatique offrant 48 heures de réserve de marche. Il s’agit de la Clifton Club Scout et de la Clifton Club Chief. Le cadran à échelle tachymètre comporte trois sous-cadrans à 6, 9 et 12 heures. Il est fermé par un verre saphir. Le fond de boîte se pare d’un logo gravé d’une tête de Sioux, emblème du constructeur.

Ces deux garde-temps seront produits chacun à 1901 exemplaires ce qui correspond à l’année de naissance du constructeur (voir histoire de Indian Motorcycle). Ultime  coquetterie, le guichet de la date placé sur le compteur de la petite seconde affiche « 1901 » chaque 19e jour du mois.

Signalons que Baume & Mercier collabore également avec la société de préparation automobile Shelby.

4 – Zenith Pilot Type 20 Chronograph Ton Up Black

La manufacture Zenith, fondée en 1865 et appartenant désormais au groupe LVMH, est devenue un partenaire officiel du « The Distinguished Gentleman’s Ride » (DGR) qui se déroule chaque automne.

Cette manifestation, initiée par l’australien Mark Hawwa en 2012, est devenue en quelques années un événement de portée mondiale avec des défilés de gentlemen riders roulant en bobber, scrambler et autres café racer dans plus de 650 villes et 95 pays.

Le but de ces défilés de 120 000 motards en 2018 est de sensibiliser le public contre le cancer de la prostate et soutenir financièrement la recherche en récoltant des fonds (6,3 millions de dollars en 2018).

Afin de soutenir cette collecte de fond, Zenith offre 5 garde-temps customisés baptisés « Pilot Ton-Up » aux participants ayant récoltés le plus de dons.

Parallèlement, la manufacture suisse propose au sein de son catalogue la Pilot Type 20 Chronograph Ton Up Black.

Cette montre suisse de type « pilote » s’inspire, comme son nom l’indique, de l’univers des motos anciennes. La mention « ton-up » fait référence aux motards anglais qui roulaient dans les années 60 sur leur café racer au delà de 100 mph (plus de 160 km/h) soit le « ton», sur le périphérique londonien.

5 –  Bremont Norton V4/RR Limited Edition 

Montre Norton Bremont

Cette jeune maison horlogère anglaise, puisque fondée en 2002, tente de refaire revivre l’industrie horlogère britannique avec notamment Smiths.

En 2016, Norton Motorcycles Compagny proposait la Norton V4 RR. Cette superbike était construite à 250 exemplaires et vendue pour la somme de 33 000 euros. Cette moto était équipée d’un bicylindres « maison » ouvert à 72° de 1200 cc donné pour 200 ch. et 130 Nm de couple. Grâce à l’emploi de matériaux nobles (carbone et aluminium), la sportive portée par Stuart Garner ne pesait que 179 Kg.

En 2017, cette collaboration « 100% rosbif » a accouchée d’un chronographe de 43 mm baptisé « Bremont Norton V4/RR Limited Edition » produit à 200 exemplaires.

6 – Fortis Ducati Corse Limited Edition

La méconnue manufacture suisse Fortis, qui équipe le programme spatial russe, avait conclu un accord avec Ducati pour la production d’un chronographe de 40 mm en acier de type « flieger » (« aviation » en allemand) en série limitée. Ce garde-temps, équipé d’un mouvement automatique Lemania 5100, ne sera produit qu’en 2003 sous le nom de « Fortis Ducati Corse Limited Edition ».

7 – Tudor Black Bay et Blitz Motorcycles

Tudor black bay blitz motorycles
Promotion de la Tudor Black Bay par Blitz Motorcycles

Tudor est une marque suisse créée en 1926 par Hans Wilsdor qui fonda Rolex en 1905. En 2009, le numéro 1 mondial dans le secteur de la montres de luxe relance Tudor. Le but affiché est de proposer des garde-temps nettement moins chers pour une clientèle plus jeune.

Ainsi en 2016, Tudor collabore avec Blitz Motorcycles avec afin de promouvoir une plongeuse, la Tudor Black Bay.

8 – Tudor Fastrider Black Shield Ducati 

En 2015, la collaboration entre Tudor et Ducati et Tudor donne naisssance au chronographe Tudor Fastrider Chrono dont le boîtier de 42 mm renferme un mouvement ETA 7753 conçu par Omega.

Lors de l’EICMA 2016, la manufacture suisse dévoile le chronographe « Tudor Fastrider Black Shield Ducati » inspiré par la Ducati XDiavel. Le boîtier de ce garde-temps reçoit un traitement céramique noir. Cette teinte habille également l’échelle tachymétrique et la totalité du cadran alors que les aiguilles et les index des heures sont recouverts du rouge Ducati Corsa donnant une excellente lecture de l’heure.

9 – Breitling et le Wheels & Waves

En 2019, Norton collabore avec Breitling aboutissant à une série limitée de 77 Norton 961 Breitling Limited Edition et de 77 chronographes rendant hommage au constructeur de vertical twin anglais.

D’abord sponsorisé par Tudor, les organisateurs du Wheels & Waves signe en 2018 un partenariat avec Breitling.

10 – Les G-Shock : idéales pour encaisser les pas « good vibrations »

Les 7 montres présentées plus haut devraient être utilisées très sporadiquement en moto car les good vibrations ne font pas tout bon ménage avec les mécanismes !

G-Schock Casio
G-Shock Casio

On se tournera au quotidien sur une bonne G-SHOCK que l’on dégotte pour une centaine d’euros. Certes moins glamour, elle vous évitera de couteux aller-retour chez votre horloger et vous pourrez vous consoler en vous disant que cette montre à quartz équipe les forces spéciales de toute la planète. Une référence !