Lors du Baselworld 2019, l’équivalent dans l’univers des montres du salon de la moto de Milan (EICMA), Breitling et Norton Motorcycles ont dévoilé le fruit de leur partenariat signé début 2018.

Dans les faits, il s’agit d’une synergie entre ces deux marques créées au XIXème siècle.

Cette association peut paraître assez surprenante car la manufacture Breitling est surtout connue pour sa montre instrument Navitimer dédiée à l’aéronautique.

montre breitling norton motorcycles

Montres & sports mécaniques : Deux univers proches

Les passionnés de belles machines sont souvent des amateurs de belles montres. Ainsi en 2017,  Indian Motorcycles et la maison horlogère Baume & Mercier ont collaboré pour un chronographe rendant hommage au 50ème anniversaire du record de Burt Munro à Bonneville.

La photo de Steve McQueen, une Tag Hauer Monaco au poignée dans le film « Le Mans », est également largement exploitée. La Rolex Daytona tire son nom de la fameuse course de stock-car floridienne.

Fort de ce constat, Breitling a bien entendu conçu un garde-temps rendant hommage à l’iconique constructeur anglais de moto.

Présentation :« Premier B01 Chronograph 42 Norton Edition »

« Le moteur » de la Breitling

Cette montre de 42 mm de large et d’une épaisseur de 13,65 mm est étanche jusqu’à 10 bars (100 mètres). Coté moteur, ce garde-temps est animé par le calibre de manufacture Breitling 01 (fréquence 28 800 a/h ou 4 hertz).

La réserve de marche de cette montre automatique est d’environ 70 heures. La certification COSC garantit une grande précision mais également une qualité de fabrication réellement «swiss made».

Les aiguilles des heures et des minutes sont traitées par un revêtement luminescent Superluminova qui permet une excellente lisibilité même de nuit.
détail montre breitling chronographe

Une montre aux accents vintage

La présence des chiffres et des aiguilles dorés font contrastes avec le cadran noir donnant un aspect vintage assumé. Il est entouré par une échelle tachymétrique noire sur fond blanc avec la mention « Tachymeter » en rouge.

Les deux sous-cadrans (le chronographe des minutes à 3 heures alors que celui des secondes à 9 heures) de couleur argent renforcent le coté intemporel du garde-temps suisse.

Ce chronographe est disponible avec un bracelet en cuir rustique du plus bel effet ou un classique bracelet acier.

montre sports mécaniques

Cette montre se différencie d’une Breitling classique par la présence d’une plaque apposée sur le coté gauche du garde temps reprenant le logo « Norton ». Une Norton Commando décore le fond transparent.

Les enthusiasts de la machine britannique ne devront pas trop attendre car la Premier B01 Chronograph 42 Norton ne sera tirée qu’à seulement 77 exemplaires pour un tarif de 7 570 €.

La Norton 961 Breitling Limited Edition

De son coté, la marque dirigée par Stuart Garner a conçu une série limitée, également de 77 exemplaires, sur la base de la Commando 961 Café racer MKII.

La Norton Breitling Limited Edition diffère de la version « standard » par un « » Breitling brodé sur le dosseret de selle ainsi que sur le carter moteur. Les compteurs de vitesse et de régime moteur s’inspirent du design du chronographe suisse.

Le prix de vente de l’anglaise demeure inconnu à l’heure où nous écrivons ces lignes mais il devrait être proche de la version « standard » proposée à 22 490 €.

Noron commando 961 Café racer MKII

Le freinage avant comme arrière est d’origine Brembo. A l’avant, nous trouvons  un double étriers à fixation radiale monoblocs à 4 pistons  pinçant des disques de 320 mm.

Pour rappel à propos de la Norton 961

Tout comme le chronographe Breitling, la Norton est animée par un moteur maison intégralement conçu par l’usine proche du circuit de formule 1 de Donington.

Cette moto diffère d’une Triumph Modern Classic par le type de refroidissement moteur et le choix de la distribution. Le vertical twin de la Norton est à refroidissement par air alors que sa distribution s’opère par deux soupapes culbutées par cylindre.

Les performances du bicylindres de 961 cc sont de 80 ch. à 6500 tr/mn pour 90 Nm de couple max. à 5200 tr/mn.

De leur coté, les Triumph  Modern Classic utilisent un refroidissement liquide et deux soupapes actionnées par un arbre à cames en tête.

montre moto

L’amortissement avant et arrière est confié à Öhlins avec une fourche inversée de 43 mm et une paire d’amortisseurs de 100 mm de débattement.

Nous sommes donc avec la Norton plus proche d’une vraie anglaise classique que d’une néo-rétro.

Seule concession au modernisme de la part de cette moto quasi-artisanale, le calage du bicylindres vertical est désormais à 270° contre 360° par le passé.

Triumph ou Royal Enfield ont également adopté ce calage sur leurs néo-rétro. Il apporte plus de souplesse et moins de vibrations. Les amateurs de belles machines apprécieront ces subtilités mécaniques !

eget velit, dictum venenatis Phasellus eleifend consectetur ante. ut tempus libero. risus