Saluons une dernière fois, ce grand bonhomme du sport mécanique US, j’ai nommé Carroll Shelby qui s’est éteint jeudi 10 mai 2012 à l’âge de 89 ans.

Son nom est synonyme d’un monstre sacrés de l’automobile mondiale : La légendaire AC Cobra.

Cette voiture est un mélange vénéneux entre un roadster britannique à la carrosserie très légère, l’AC Bristol,  et un puissant V8 Ford. La Cobra, dans sa version la plus poussée, reçoit un V8 de 427 cui soit sept litres de cylindrée. Ce big block délivre autour de 400 chevaux  et abat le 0 à 100 km/h en 4 secondes environ ! N’oublions pas que nous sommes en 1963 !

AC Cobra Carrol Shelby

AC Cobra personnelle de Carroll Shelby.

Toujours associé à Ford, Carroll Shelby créera deux Mustang d’exception : la GT350 dès 1966 et la GT500 en 1967. Ces deux Muscle cars seront « des extraordinaires têtes de gondole » pour vendre des Mustang « plus usuelles« .

Mais, le sorcier texan, « c’est bien plus que çà » ! Carroll Shelby était aussi un pilote. Il avouera avoir pris goût à la vitesse durant la seconde guerre mondiale en pilotant des chasseurs… Mustang !  C’est plus qu’un signe, c’est une destinée !

Il gagna entre autres les 24 heures du Mans en 1959 au volant d’une Aston Martin DBR1 associé au Britannique Roy Salvadori.

Fort de son expertise de pilote et de préparateur, Henry Ford II ( le petit fils du fondateur de la marque) lui demande en 1963 de rejoindre le programme GT40 afin de gagner les 24 Heures du Mans dans les plus brefs délais.

Le Tycoon de l’industrie automobile américain était en compte avec Enzo Ferrari qui avait décliné sans ménagement le rachat de la Scuderia Ferrari. Les voitures d’« Il Commendatore » étaient invaincues dans la classique mancelle depuis 1960.

Les Ford GT40 de l’écurie « Shelby » s’empareront d’une première et deuxième place  aux 24 Heures Du Mans 1966.

Elles remporteront le championnat International des Sport-Prototypes en signant des victoires à Sebring, Monza, Spa et au Nürburgring.

Les Ford GT40 gagneront les éditions 1967, 1968 et 1969 de la course la plus médiatisée de l’époque.

On ne verra plus jamais de Ferrari officielle dans le double tours d’horloge mansois…

Stetson bas, Mister  Carrol Shelby .

Commentaires Facebook