Top 10 des casques intégraux vintage 2020

Cet article présente un large panel de casques intégraux d’inspiration vintage qui ne jureront pas si vous roulez en café racer ou en custom. Nous avons choisi de ne pas traiter dans les jets rétro car ils correspondent pas à la saison où nous écrivons ces lignes.

N’hésitez-pas à consulter le guide d’achat d’un casque moto ( types de jugulaires, la composition de la coque externe, etc.) que nous avons déjà rédigé.

Les 10 casques rétro présentés sont homologués (ECE), dotés d’une jugulaire en double D ( la fixation la plus sure) et possèdent un intérieur antibactérien démontable et lavable.

1 – AGV X3000 : ex-fan des seventies

AGV X300
AGV X3000 « Mono Matt Grey » : un intégral vintage tout en sobriété totalement raccord avec un café racer !

AGV fait partie avec l’américain Bell des pionniers en matière de casque moto (voir l’histoire d’AGV). La firme italienne se devait de proposer des casques à connotations vintage puisque ses heaumes équipaient de nombreux pilotes du Continental Circus dans les années 70 dont le « roi Agostini ». Les lignes de l’AGV X3000 reprennent nombre de desiderata du quintuple champion du monde comme une mentonnière très échancrée permettant de se coucher sur le réservoir.

Malgré l’absence d’un déflecteur à sa base, il s’avère plus silencieux que le Arai Concept X.

Cet intégral en fibre de verre et disponible en 3 tailles de coque, ménage un grand confort grâce à un poids réduit (environ 1300 gr) et une ventilation simple mais efficace. Bien que fabriqué dans les usines chinoises de Dainese (comme certainement beaucoup d’autres de ce panorama), l’AGV X3000 respire la qualité avec un intérieur associant tissu suédé et cuir. Attention, il taille plus grand que la moyenne.

Prix indicatif : à partir de 399,95 € (modèle « Mono Matt Grey) » disponible en noir ou blanc).

Les plus : Confort, champs de vision, compatible avec un Pinlock et taille de la coque contenue

Les moins : Prix des séries limitées (700 € pour la version Agostini) !

2 – Arai Concept X : la leçon du maître

Arai, en leader du marché en terme de casque premium, démontre avec cet intégral que l’on peut marier haute technicité et lignes classiques.

Le Arai Concept X utilise la calotte externe stratifiée « PB e-cLc » au patron de forme « R75 Shape » conçue pour ricocher sur l’obstacle qui équipe le Profile-V.

Cet intégral japonais possède un système de ventilation sans égal dans le segment des casques néo-rétro : l’air est aspiré au niveau de la mentonnière (qui peut se fermer grâce à une commande interne) puis circule dans la garniture en EPS et est évacué par des évents placés à l’arrière.

Ce casque embarque des solutions techniques venues de la Formule 1 : mousses de joues « FCS » qui améliorent l’insonorisation et la sécurité ainsi que le système de verrouillage de la visière.

Rappelons que chaque Arai est fait main puis subit un contrôle qualité en cinq étapes et qu’il est garanti 5 ans.

Prix indicatif : 579,00 €

Les plus : Silence, confort (1350 gr), compatible avec un Pinlock

Les moins : Le prix, plus bruyant que le Shoei Glamster

3 – Bell Bullit DLX Gloss : le casque vintage par excellence

Bell Bullit

Le Bell Bullit est la réinterprétation moderne du premier intégral de l’histoire : le Bell Star sorti en 1968. En savoir plus à propos de l’histoire des casques moto Bell.

Hormis un look vieux de 4 décennies, le Bell Bullit est bien un casque du XXIe siècle avec une coque en fibre de carbone qui lui permet de ne peser qu’autour de 1300 gr. Il est disponible en 3 tailles de coque (S,M et XL).

Bien entendu, il ne faut pas attendre de cet intégral rétro des performances d’un intégral pour sportive moderne. Ainsi, il filtre parfaitement les bruits jusqu’à 120 km/h. Il est à souligner que le Bell Bullit dispose d’une très large ouverture donnant la sensation de rouler en jet. Il est donc possible de rouler avec un masque en été.

Prix indicatif : 529,99 €

Les Plus : Nombreuses déclinaisons & pléthore de visières, qualité des matériaux, confort, vaste choix de tailles (XS au 2 XL).

Les Moins : Isolation phonique et ventilation moyennes, écran qui se dévisse tout seul, volumineux, prix, poids de la version en fibre de verre (1500 gr)

4 – Biltwell Lane Splitter : minimum syndical

casque integral vintage Biltwell

Avec ses faux airs de Simpson, le Biltwell Lane Splitter se distingue des autres intégraux rétro par un prix plancher. Ce casque en polycarbonate très léger (1,4 kg) fabriqué par un accessoiriste américain spécialiste en pièce pour bobber est désormais homologué pour le marché européen (ECE).

Rançon de son tarif, il est bruyant et ne possède pas un système de ventilation élaboré. Plébiscité par les bikers, il sera nettement plus sécurisant et confortable au quotidien que le sempiternel jet tout en donnant un look baddass…

Prix indicatif : 228,65 €

Les Plus : Prix imbattable, lignes

Les Moins : Prestations limitées, pas de possibilité de fermer les prises d’air au niveau de la mâchoire

5 – Shoei EX-Zero : plus qu’un simple casque de scrambler

Shoei EX-Zero

Les ingénieurs et designers de la firme nipponne ont revisité le casque de motocross EX-5 sorti dans les années 80 pour le mettre au standard technique actuel. Ce casque associe donc très haute technicité et dégaine vintage assurée.

Cet intégral est constitué d’une coque en fibre composite AIM et d’une calotte à densité variable apportant sécurité et confort.

Bien que pouvant être associé avec des lunettes ou un masque, le Shoei EX-Zero se distingue de ses concurrents (DMD 75 ou Bell Moto 3) en étant doté d’un écran intégré réglable sur 3 positions. Cela permet de rouler la journée avec des lunettes de soleil ou un masque de motocross et le soir venu de rabattre l’écran translucide d’origine. Shoei propose différents écrans teintés : Dark, Iridium, Silver, Gold et polarisant.

Prix indicatif : 399,00 €

Les plus : Qualité d’un fabricant majeur. Un intégral motocross néo-rétro qui ne demande pas nécessairement l’achat d’un masque. Sa légèreté malgré la visière (1150 gr).

Les moins : Utilisation limitée car « ouvert aux 4 vents ».

6 – Simspon Venom : des relents de nitrométhane

casque simpson
Le Simpson est sorti à la même époque que le premier épisode de Star Wars (1977) et ça se voit !

Cet intégral au design à nul autre pareil et dont le Biltwell Lane Splitter s’inspire est une version modernisée du Simpson RXM-1 de 1979.

Bien avant que le personnage du « Stig » de l’émission automobile Top Gear le porte, les Simpson faisaient baver des générations de motards, car il était LE casque des pilotes de dragsters américains.

Vendu durant des décennies sous le manteau, il est désormais bien sous tous rappors, car il possède une certification ECE. Plutôt léger (environ 1250 gr pour la déclinaison carbone), bien isolé du bruit et des éléments et ayant une bonne finition, il pourra vous accompagner, quelle que soit la saison ! Le Simpson Venom est le casque à posséder si vous roulez en power cruiser. À noter qu’il se décline en une version modulaire et carbone.

Prix indicatif : 369 € (fibre) et 559,00 € (version carbone)

Les plus : Look agressif, compatible avec l’utilisation d’un Pinlock

Les moins : Pas dans l’esprit café racer !

7 – Shoei Glamster : un bon élève

Shoei Glamster
Shoei Glamster version « Resurrection »

Présenté en 2019, le Glamster fait partie avec le Arai Concept X de la nouvelle génération de casques néo-rétro. Par rapport à leurs aïeuls, ils apportent un niveau de technicité inconnu dans le segment des couvre-chefs destinés aux amateurs de café racers ou de bobbers.

Ainsi, le Shoei Glamster est bâti autour d’une coque mélangeant 5 épaisseurs de fibres naturelles et de verre ménageant un large champ de vision. Ce procédé breveté et baptisé AIM pour « Advanced Integrated Matrix » permet d’obtenir un casque robuste et léger (sous la barre des 1200 gr) et ceci sans sacrifier le design.

La ventilation est avancée avec à l’avant 3 entrées d’air (2 au niveau de la mentonnière et une frontale). L’air passe dans des canaux ménagés dans la doublure EPS à double densité puis s’échappe discrètement par 2 buses situées au niveau de la nuque.

Prix indicatif : à partir de 449,00 € (modèle « mono »)

Les plus : Finition soignée avec une coiffe mélangeant cuir et textile, Pinlock fourni ( 30 €) et volume de la coque contenu. Écran à 3 positions facile à manipuler. Silencieux

Les moins : On cherche…

8 – Premier Trophy Carbon Black Mat : de la belle ouvrage

Premier Trophy Carbone

Cette itération du Trophy avec coque en fibre de carbone ne pèse que 1190 gr. L’intérieur bordeaux fait contraste avec la coque « full black » et donne à ce casque un aspect haut de gamme.

Elément à souligner, cet intégral vintage pourra convenir pour toutes les morphologies puisqu’il est disponible dans un très large éventail de tailles allant du XS (53-54) au 2XL (63-64).

Prix indicatif : à partir de 369,00 €.

Les plus : Fixation de la visière à « l’ancienne » , coque carbone.

Contre : Joint de visière peu étanche.

9 – DMD Seventy Five : l’intégral des amateurs de scrambler

casque rétro DMD 75
DMD 775 « Handmade Arrow Blue »

Ce couvre-chef italien est très inspiré par le tout premier casque de motocross intégral, leBell Moto 3 sorti au début des années 70. Bien que sa calotte soit en fibre de carbone et kevlar, c’est l’absence d’isolant au niveau de la mentonnière et de visière qui lui permet de ne peser que 1,1 kg.

Il reprend la plupart des attributs de son glorieux aîné comme 2 rangées d’aérations au niveau de la mentonnière, des boutons pression pour la visière. Attention, tous les écrans du marché ne sont pas adaptables en raison d’une ouverture somme toute « mesurée » pour un casque de scrambler. DMD propose également le masque « Ghost » et un écran fixe.

À noter, les casques DMD taillent plus grands que la moyenne.

Prix indicatif : à partir de 520,00€

Les Plus : Très nombreuses déclinaisons, qualité de fabrication

Les Moins : Pas de protection contre le froid et le bruit, mais est-ce le propos ? Prix & coût additionnel (masque et bouchons antibruit)

10 – Blauer Vintage 80 : disco

casque intégral rétro Blaeur
Le casque qui s’associe à merveille avec une youngtimer !

Peu connue sous nos latitudes, la firme américaine Blauer équipe l’US Army et les services de police. Nous pouvons donc nous attendre à un heaume qualitatif… et il l’est !

Ainsi, la coque externe du Blauer Vintage 80 est conçue à partir de fibres tricomposites (carbone, Dyneema® et aramide) noyées dans de la résine époxy alors que la calotte est à densité variable pour apporter un maximum de sécurité.

Clin d’oeil à la pop culture des années 80, ce casque reprend le motif tricolore des pubs pour les consoles Atari. Un must have pour les possesseurs de BMW K1 !

Prix indicatif : 369,00 €

Les plus : Finition, design des 80’s, poids record (1100 gr).

Les moins : 2 coloris seulement, pas de système de ventilation.

Les lien affiliés contenus dans cet article participent à la bonne santé du site.