Top 10 des motos 125 cm3 néo-rétro pour les permis A1 ou B

Si les café racers modernes de moyenne et grosse cylindrée ne sont qu’un marché de niche, la chose est tout autre chez les 8e de litre. En 2019, les petites cylindrées vintage représentaient la moitié des ventes des motos de moins de 125 cm3.

Pourquoi les 125 vintage sont si populaires ?

Le succès 125 néo-rétro de moins de 15 chevaux (15 kW) réside principalement par le fait qu’elles peuvent être conduites suite à une courte formation sans examen final.

Des motos sans soucis

La plupart de ces petites cylindrées néo-rétro utilisent des monocylindres (ACT) refroidis par air de technologie japonaise vieux de 30 ans qui prennent place dans un cadre simple berceau tubulaire. Seule concession au modernisme, la norme Euro 5 impose une injection et un ABS intégral.

Un cahier des charges idéal pour se déplacer dans les grandes agglomérations :

  • La limite de puissance fixée par le législateur (15kW) permet l’emploi de mécaniques simples et sans soucis
  • Il en résulte un faible coûts d’entretien et d’utilisation
  • Ces 125 vintage ont des lignes qui rappellent les préparations vues dans la presse ou sur les blogs

Quel permis pour conduire une 125 cm3 ?

Depuis le 1er janvier 2011, la réglementation sur la conduite d’une moto de 125 cm3 néo-rétro ou pas s’est durcie. Auparavant, les détenteurs du permis B obtenu avant 2007 pouvait se déplacer sans formation particulaire.

Si vous détenez un permis B

Désormais, vous devez effectuer une formation 125 de 7 heures dans une moto-école qui comporte des enseignements pratiques et théoriques (3 heures). A l’issue de ce stage, vous repartirez avec une carte attestant de l’obtention du permis A1. Comptez environ 300 € et sachez que cela est négociable…

Passer le permis A1

Si vous n’êtes titulaire du permis automobile ou B, il vous faut avoir plus de 16 ans puis passer le code moto sous la forme d’un QCM de 40 questions. Vous devez ensuite suivre formation (20 heures minimum) à l’issue de laquelle vous serez soumis à une évaluation.

1 – Bullit Spirit

Bullit Spirit 125 cm3
Bullit Spirit Version Gulf

Crée en 2015, la marque belge Bullit Motorcycles propose en 2020 pas moins de 10 machines néo-rétro produites en Chine allant de 50 à 250 cm3. La Bullit Spirit reprend tous les codes esthétiques d’un café racer des années 60 : bracelets, silencieux contre-cone et dosseret de selle.

Elle est propulsée par une copie sous licence japonaise du monocylindre 4 temps à 5 rapports de la Suzuki GN125. L’injection est fournie par Delphi.

La 125 Spirit est déclinée en 3 coloris : noir & argent, racing green et une série limitée aux couleurs du pétrolier Gulf.

  • Prix : 2 799 €
  • Puissance & couple : 11,6 ch & 9 Nm

2 – Bullit Hero 125

Bullit Hero 125

Cette 125 cm3 haute sur pattes (de 855 à 970 mm) reprend les attributs d’un scrambler participant à une course dans le désert du Nevada. La Bullit Hero 125 reçoit donc une fourche inversée, un sabot moteur, un échappement façon Supertrapp et un jeu de cale-pieds « piège à loups ». Une moto qu’aurait adoré Steve McQueen !

  • Prix : 2899 €
  • Puissance & couple : 11,6 ch & 9 Nm

3 – Mash Seventy

Mash Seventy

Distribuées dans plusieurs pays européens, les Mash sont toutes des motos vintage conçues par le groupe français SIMA. Ce distributeur fondé en 1976 par Marcel Seurat commercialisait dans l’Hexagone Husqvarna, MV Agusta et même Ducati dans les années 90. De nos jours, cette entité importe notamment Royal Enfield et Moto Morini. Après des débuts mitigés, les Mash font désormais partie des bons élèves en termes de qualité de fabrication malgré des tarifs ultra agressifs.

En 2019 et grâce à un prix très attractif, la Mash Seventy pointait à la 2e place des 125 cm3 les plus vendues dans l’hexagone juste derrière la Honda CB125R.

  • Prix : 1 999,00 €
  • Puissance & couple : 11,6 ch & N.C.
  • Vitesse max. : 105 km/h
  • Poids : 127 kg

4 – Mash Dirt 125

Mash Dirt 125 cm3

La SIMA réinterprète le design des machines de dirt track puisqu’elle le modèle « Dirt » est décliné de 50 à 650 cm3.

  • Prix : à partir de 2 750,00 €
  • Puissance & couple : 11,6 ch & N.C.
  • Vitesse max.:105 km/h
  • Poids : 127 kg

5 – Astor Orcal : le chic français

Astor Orcale

Conçue dans l’hexagone, cette petite cylindrée s’est hissée à la 3e place des 125 cm3 les plus vendues en France en 2019. Elle utilise pour se faire un monocylindre 4 temps simple arbre à cames copie des licences de la Yamaha XT/YBR 125.

Ses lignes rappellent les roadsters anglais de la fin des années 60 et du début des années 70 comme la Norton Commando.

Son gros réservoir de 16 l largement échancré, autorise selon la fiche technique, une autonomie record de 840 km bien aidée en cela par une injection Mikuni (un gage de qualité). Bien que construite en Chine, la Astor Orcal  fleure bon la qualité avec des garde-boue chromés et une peinture 3 couches bicolores. Autre bon point, cette 125 vintage possède un kick et 2 béquilles comme une ancienne.

  • Prix : 2 495 €
  • Puissance & couple : 9,7 ch & 8,9 Nm
  • Vitesse max.:105 km/h
  • Poids : 124 kg

6 – Brixton Rayburn

Brixton Rayburn

Comme son nom ne l’indique pas, Brixton appartient au groupe autrichien KSR qui fabrique et importe 80 000 motos (Brixton Motorcycles, Malaguti et Lambretta) par an en Europe. Ce poids lourd de l’industrie moto diffuse également Royal Enfield en Autriche et en Allemagne.

Les Brixton sont conçues dans un vaste bureau de design situé en Autriche pour mieux répondre aux attentes des motards européens. Les retours clients sont bons et la stratégie de KCR Group à propos de Brixton s’inscrit dans une montée en gamme. Ainsi, KCR commercialise la Brixton Crossfire 500 (2020) et devrait proposer sous peu un roadster de 1200 cm3 dans l’esprit d’une Triumph Bonneville T-120.

Présentée en 2020, la Brixton Rayburn possède une dégaine atypique au sein de ce panel de néo-vintage avec un traitement qui oscille entre un bobber et une moto militaire de la 2e Guerre mondiale.

  • Prix : 2 999 €
  • Puissance & couple : 11,3 ch & 11,4 Nm
  • Vitesse max.:101 km/h
  • Poids : 134 kg

7 – Brixton Sunray 125

Brixton Sunray 125

La Sunray 125 est une déclinaison café racer utilisant le même monocylindre à 2 soupapes qui équipe la Brixton Rayburn.

  • Prix : 2 599 €

8 – FB Mondial Flat Track 125

FB Mondial Flat Track 125 cm3

Fondé en 1929 à Milan, FB Mondial possède un joli palmarès en GP avec 10 titres mondiaux acquis entre 1949 et 1957 en 125 et 250 cm3. Mike Hailwood fera ses débuts en compétition sur une FB Mondial 250 cm3. En 2015, deux investisseurs italiens relancent cette marque oubliée.

En 2021, FB Mondial se fend d’un Flat Track 125 qui conserve la même partie-cycle et le même moteur que le modèle Hipster sortie en 2016. Ce 8e de litre reçoit un écran couleur TFT, un éclairage à LED adaptatif et une injection Dell’Orto. Clin d’œil au passé de la marque, ce flat tracker est flanqué du numéro « 57 » soit l’année du dernier titre mondial du constructeur transalpin.

  • Prix : 4 485 €
  • Puissance & couple : 13,6 ch & 10,5 Nm
  • Vitesse max.: N.C.
  • Poids : 133 kg

9 – FB Mondial Hipster 

FB Mondial Hipster 125 cm3

Le coup de crayon de cette 125 est signée Alessandro Tartarini, fils de Leopoldo Tartarini, qui fonda Italjet et qui dessina la plupart des Ducati des années 1970 dont les fameuses 750 SS à carter rond de 1974.

La HPS Hipster brille donc par une audace stylistique assumée qui n’est pas sans rappeler une Husqvarna Vitpilen 401. Le monocylindre injecté d’origine Minarelli ne verse pas dans le vintage avec un refroidissement liquide, 4 soupapes et 2 ACT.

La finition est très valorisante avec une selle en cuir, des pneus à tétines, un compteur minimaliste façon Ducati Scrambler, une double sortie d’échappement et un garde-boue avant chromé.

  • Prix : 4 195 €
  • Puissance & couple : 15 ch & 12 Nm
  • Vitesse max.: N.C.
  • Poids : 133 kg

10 – Fantic Caballero scrambler 125

Fantic Caballero scrambler 125 cc

Fantic Motor est également un constructeur historique italien puisque il proposait dès 1970 le trail Cabellero 50 cm3 qui sera décliner en 125 cm3 en 1974. Cet enduro loisir fera découvrir à toute une génération de minots les joies du tout-terrain.

Plus de 40 ans après, le Fantic Cabellero est de retour sous la forme d’un scrambler et d’un flat track disponible en 3 cylindrées : 125, 250 et 500 cm3. Le scrambler hérite des couleurs de l’iconique enduro loisir d’antan, soit rouge avec des porte-numéros jaunes.

L’italienne fait chèrement payer son équipement premium tel que des pièces en aluminium taillées dans la masse, une fourche inversée anodisée or, un freinage Bybre (by Brembo, N.D.L.R) et un 2 en 1 signé Arrow.

  • Prix : 5 190 €
  • Puissance & couple : 15 ch & 12 Nm
  • Vitesse max.: N.C.
  • Poids : 130 kg

Choisir des pneus pour sa 125

Vous le savez, les pneumatiques en moto sont un élément essentiel de sécurité car ils participent à la tenue de route. Vous ne pouvez donc pas les choisir au hasard.

Le modèle de pneu doit évidemment correspondre à la marque et au modèle de votre moto. Vous devrez donc respecter les dimensions des jantes, les hauteurs de flancs et les largeurs des bandes de roulement. Sachez que si vous achetez un pneu trop large, vous allez perdre en maniabilité et votre assurance peut ne pas vous couvrir lors d’un d’accident. À l’inverse, un pneu trop fin pour votre moto va s’user rapidement et surtout se déformer, ce qui est dangereux.

Ensuite, vous devez vous intéresser aux marques de pneumatiques. Cela vous permettra de rouler avec des pneus endurants et performants, notamment sur une chaussée mouillée. Actuellement, les plus réputées sont les suivantes :

  • Bridgestone
  • Continental
  • Dunlop
  • Michelin

Sachez que le Battlax BT46 de Bridgestone est une valeur sûre qui procure une adhérence sur route de très haut niveau. Ceci est dû à l’ajout de silice qui apporte un excellent grip, même lorsque vos pneus sont encore froids ou sur une chaussée détrempée ou humide. Sa longévité fait également partie de ses atouts. Ses sculptures en « V » inversés réduisent l’usure tout en améliorant la maniabilité. Ces pneus tubeless peuvent être malgré tout montés sur des motos munies de jantes à rayons demandant une chambre à air.

Ces pneus à vocation routière dit Touring sont disponibles de 16 à 18 pouces. Ils sont parfaitement adaptés pour les 125 cm3 vintage mais aussi les modèles de plus grosse cylindrées. Si vous cherchez des gommes pour la piste, passez votre chemin !

Share via