Harley-Davidson Super Glide FX 1200

Harley-Davidson FX 1200 Super Glide : le premier custom

Sans la Harley-Davidson FX 1200 Super Glide, nous ne connaîtrions ni le Street Bob ni le Softail ni encore les innombrables « élucubrations » affublées d’un guidon corne de vache » venues d’Europe (Ducati Indiana, BMW R1200 C, etc.) ou du Japon (Yamaha XV Virago, Honda Shadow, etc.) qui ont envahi le marché dès les années 80.

Le contexte

La FX 1200 Super Gilde voit le jour en 1971 soit deux ans après Easy Rider. Ce film donne une visibilité mondiale à un phénomène purement californien : le chopper et la custom culture.

Suite à ce road movie, les bikers de la cote est, mais aussi les motards européens découvrent une manière plus contemplative de rouler dans une époque qui baigne encore dans l’esprit du Flower Power.

Le designer

Willie G. Davidson, petit fils de l’un des quatre fondateurs de la Motor Compagny et sous-directeur du bureau du style capte cet « air du temps » et signe avec la FX 1200 sa première moto ou devrions-nous dire son coup de maître.

La FX 1200, pour « Factory Experimental », est donc un « doux chopper » qui doit répondre à une attente d’un monde moto en pleine ébullition. N’oublions pas la sortie de la Honda CB750 en 1969…

Un garde-boue pour le moins alambiqué

Cette moto se pare d’un garde-boue arrière baptisé « boattail » (« poupe ou arrière de bateau ») qui équipe depuis 1970 certains Sportster 900 cm3.

Jugé peu esthétique hier comme aujourd’hui, cet élément en fibre de verre cédera sa place dès 1972 à une pièce en tôle. On rapporte que la plupart des bikers benneront ce garde-boue aux lignes imaginées semble t-il sous l’emprise de quelques psychotropes (c’était à la mode !), dès qu’ils auront franchi la porte de l’official dealeur.

La FX1200 : un mix entre un Big Twin et un Sportster

Sur un plan technique, ce tout premier custom n’a rien de révolutionnaire. La Super Glide, c’est grosso modo la partie avant d’un Sportster (fourche télescopique Ceriani et roue de 19 pouces) associée à une Electra Glide qui fournit un V-Twin Shovelhead 74 ci (1200 cm3) et la partie-cycle.

Il faudra attendre 1973 pour qu’elle abandonne le réservoir en deux parties de FLH au profil d’un « peanut tank » de 12,5 litres la rendant plus gracile.

Au niveau des détails

Démarrant uniquement au kick, elle arbore une discrète batterie sur le côté droit qui met en valeur le bicylindre. À partir de 1974, le démarreur électrique sera proposé de série (FXE) ou de façon optionnelle selon les millésimes. N’oublions pas que Harley-Davidson est alors géré de façon calamiteuse par AMF !

Le graphisme de la peinture fond blanc agrémenté de notes de rouge et de bleu évoquant la bannière étoilée est baptisée « Sparkling America » . Est-ce un clin d’œil (commercial ) au chopper Captain America d’Easy Rider ? Très certainement !

Production & évolution

Le succès de la « Factory Custom » sera mitigé avec 4 700 exemplaires produits en 1971 alors que durant la même période plus de 10 000 Sportster trouveront preneur.

L’année suivante, des lignes plus custom et un frein avant à disque feront enfin décoller les ventes. La FX s’installera de façon pérenne au sein du catalogue de la Motor Compagny et évoluera au fil des décennies (FXR & Dyna) avec différentes générations de V-Twin (1340 Evolution puis Twin Cam).

La Harley-Davidson Super Glide 1971 en 2021

L’esprit de « ce vilain petit canard mal fagoté» transpire toujours dans le catalogue du constructeur à la section « Cruiser ».

Willy G. Davidson a su répondre aux attentes des bikers du début des années 70 qui recherchaient autre chose qu’un gros Touring de cops ou un Sportster désormais surclassé par la Honda CB750. Peu de designers peuvent s’enorgueillir d’avoir créé non pas une moto, mais une catégorie de moto, « les custom ».

Fiche technique : Harley-Davidson FX 1200 1971

V-Twin

  • Type : V-Twin Shovelhead (bimétallique) à 45° culbuté à 2 soupapes par cylindre
  • Cylindrée : 1207 cm3 (74 ci)
  • Alésage x Course (en mm) : 87,3 x 100,8
  • Refroidissement : air
  • Rapport de compression : 8,0:1
  • Alimentation : Un carburateur Bendix de 38 mm
  • Puissance annoncée : 65 ch à 5 500 tr/mn

Transmission & Partie-cycle

  • Boîte de vitesses séparée : 4 rapports
  • Suspension avant : Fourche télescopique
  • Suspension arrière : Double amortisseurs
  • Freinage avant & arrière : Tambours
  • Jante avant : 19 pouces chaussée en pneu 3.25-19
  • Jante arrière : 16 pouces chaussée en pneu 5.10-16
  • Réservoir d’essence : 19 l ou 5 gallons