Battle of baggers

King of The Baggers : le retour d’une rivalité vieille de 120 ans

Dernière mise à jour:

Jamais l’expression « Ils sont fous, ces Américains ! » en matière de moto n’a été aussi juste.

Personne n’imaginait ces placides routières de 360 kg batailler ferme sur l’angle à 160 km/h sur un circuit. Mais si vous faites entrer des enjeux commerciaux colossaux, la chose devient nettement moins « crazy » si l’on sait que les baggers sont « le fond de commerce » de Harley-Davidson et d’Indian. Ainsi, le Street Glide est la moto la plus vendue aux USA…

Qu’est-ce qu’un bagger ?

Il s’agit de motos équipées d’un carénage surmonté d’un pare-brise et de valises latérales rigides. Il n’est pas nécessaire d’être un fin anglophone pour comprendre que dans le mot « bag » se trouve la racine de « bagagerie ».

Ces GT à l’Américaine ont un look « plus canaille » ou « plus sportif » que le Tourer doté d’un coffre tout en ménageant un certain confort absent sur les cruisers.

Historiquement, la Harley-Davidson Electra Glide 1969 initie le style « bagger » avec son carénage « bathwing » (en forme d’ailes de chauve-souris) et ses sacoches alors en fibre de verre.

Les constructeurs européens (BMW R18B et K1600 B ou Moto Guzzi MGX-21) et japonais (dont l’iconique Honda Goldwing) veulent leurs parts de ce gros gâteau.

King of The Baggers 2021 : un vrai championnat pour des motos à contre-emploi

Après une course d’exhibition en octobre 2020 sur fond de pandémie, les retours presse tant spécialisée que généraliste de ces baggers qui enquillaient le Corkscrew de Laguna Seca à près de 160 km/h ont été très bons.

Le King of The Baggers 2021 propose 5 rendez-vous en parallèle du championnat Superbike US où s’affronte une armada de 13 Harley-Davidson face à 3 Indian Challenger.

Un règlement sur fond de bisbille

Comme au temps des grandes rivalités entre Harley et Indian en board tracking puis en flat track, le constructeur de Spirit Lake peste sur le fait que le règlement soit taillé pour le Milwaukee Eight 131 Performance Crate Engine, un V-Twin sur étagère siglé Screamin’Eagle et homologué aux États-Unis (sic).

En effet, les Big Twin à refroidissement par air (Twin Cam S&S, Jims et donc le M8 131) ont une cylindrée max. autorisée de 131 ci ou 2147 cm3.

Les autres V-Twin à refroidissement totalement liquide ou partiel (Milwaukee Eight 107 Twin-Cooled ou Powerplus 107) ne doivent pas dépasser 107 ci ou 1753 cm3. Pourtant, le règlement est très permissif en matière de préparation moteur (changement des arbres à cames, travail sur les culasses, équilibrage, etc.).

Quelques restrictions sont imposées à ces cruisers comme un poids d’au moins 288 kg (en ordre de marche) et un look proche de la série ( les sacoches doivent avoir un volume a minima de 36 litres). L’emploi de la fibre de carbone est autorisé et l’ensemble des machines du plateau sont chaussées en slicks Dunlop GP 4.

Le clan des Harley-Davidson bagger

Le team Harley-Davidson Screamin’Eagle aligne donc deux Road Glide Special propulsées par le Milwaukee-Eight 131. De série, cette brute de 2147 cm3 délivre 121 ch à 5500 tr/mn et 177 Nm de couple dès 4000 tr/mn et vous expédie en 4,4 secondes  à 160 km/h (source Cycle News).

De son côté, Vance & Hines, partenaire de la Motor Compagny depuis 20 ans, aligne une Street Glide équipée du même Big Twin. L’équipementier californien met naturellement en avant ses pièces « aftermarket » : filtre à air VO2 Cage Fighter, module de gestion moteur Fuelpak FP3 et un 2 en 1 inox Hi-Output augmentant la garde au sol.

V&H a indiqué que sa Street Glide 131 délivrait 160 ch à la roue arrière et que les 180 ch sont à porté de main voire 200 à terme.

Des Indian Challenger très affûtées grâce à S&S Cycle

En 2021, trois Indian Challenger 107 participent aux King of The Baggers 2021 sous les couleurs de S&S Cycle Mission Food, Roland Sands Design (RSD) et de Saddlemen (un fabricant de selle).

S&S Cycle s’est chargé de préparer le V-Twin liquide à arbre à cames en tête de 1768 cm3 donné de série pour 122 ch et 178 Nm de couple.

Sa puissance serait légèrement inférieure avec 150 ch (103 ch pour la version de série à la roue arrière) aux baggers de Milwaukee. La firme de Viola a également réalisé l’échappement 2 en 1 et a usiné un nouveau couvercle de primaire augmentant la garde au sol sur l’angle.

Ce léger handicap serait compensé par une partie-cycle « plus sportive » (cadre en aluminium et mono-amortisseur Fox).

Les 3 Challenger adoptent la fourche inversée de 43 mm de l’Indian FTR sur laquelle sont greffés des étriers Brembo radiaux pinçant des disques Galfer.

Indian Challenger Bagger par RSD
Indian Challenger 107 Roland Sands Design

L’Indian Challenger confiée à RSD arbore une carrosserie conçue par Airtech en fibre de carbone à motifs hawaïens. Le réservoir apparent n’est qu’une coque qui cache un petit conteneur en aluminium soudé. Le préparateur californien souligne que son bagger pourrait ne peser que 247,5 kg (378 kg d’origine) tous pleins faits.