Indian Motorcycle vient de présenter un bagger pourvu de solutions techniques totalement inédites pour cette catégorie de moto. Le nom de cette grosses rouleuses iconoclaste aux accents ricains : Challenger.

L’Indian Challenger est affublée d’un carénage solidaire du cadre et non de la fourche comme c’est le cas sur la Chieftain ou la Street Glide.

Cette solution technique, déjà vue sur la Road Glide avec son carénage en forme de tête de requin dont s’inspire la Challengerdiminue considérablement le travail de la direction. Cette dernière sera particulièrement mise à mal sur cette moto dont la puissance est supérieure d’environ 40% par rappport aux autres baggers du marché !

Un moteur hors norme : Le Powerplus 108

Un bagger, c’est par essence un V-Twin fermé de très forte cylindrée, une distribution culbutée, un refroidissement par air (ou du moins pour partie) et un rendement moteur famélique.

bicylindre Indian Powerplus 108

Le Powerplus 108, un nom emprunté à une Indian produite de 1916 à 1923, possède un angle d’ouverture entre les deux cylindres de 60°, une valeur identique à la Scout. Cette valeur est très éloignée des big twins tendance old school comme le Thunder Stroke 111 (49°) ou le Milwaukee Eight (45°) de Harley-Davidson.

Sa distribution ne verse également pas dans nostalgie. Le Powerplus 108 adopte une distribution entrainée par chaîne à double arbres à cames en tête actionnant 4 soupapes. On abandonne donc la distribution culbutée chère aux grosses cylindrées étasuniennes…

L’exotisme des mécaniques américaines prend donc avec ce bagger un sacrés coup de vieux en terme de puissance :

Le Powerplus produit 122 ch et 178 Nm de couple là où le Thunder Stroke 111 (1819 cm3) 2020 affiche seulement 78 ch et 151 Nm  de couple !

Le Milwaukee Eight 114 ne peut également pas rivaliser en terme de puissance (89 ch) mais demeure toujours performant en matière de couple avec 163 Nm…

Indian Challenger 2020
Indian Challenger 2020 Limited

Au niveau design, ce moteur à refroidissement liquide abandonne le charme suranné des chromes et autres ailettes de refroidissement au profil d’un design plus moderne.

Une électronique dernier cri

L’Indian Challenger adopte un système électronique complet inconnu sur ces Pullman à deux roues. Jugez plutôt :

Une centrale inertielle IMU Bosch gère l’accélérateur électronique, l ‘ABS en courbe, le contrôle de la traction et propose trois cartographies (pluie, standard et sport).

Nous trouvons un démarrage sans clef, des prises 220 volts et USB. Les optiques et la signature lumineuse sont à LED et les deux valises ménagent un volume de 68 litres.

Un système d’info-divertissements baptisé « Ride Command » informe le pilote des conditions météo à venir, du trafic et il est associé à un système audio de 100 watts très prisé par les amateurs de bagger. Ce système communique comme il se doit avec les différents smartphones du marché.

Il est géré par un large écran couleur tactile de 7 pouces placé derrière le pare-brise motorisé allant jusqu’à 3 pouces de haut. Un écran de 16 pouces optionnel est disponible.

La partie-cycle : On ne rigole pas

Face à un moteur aussi performant, une partie-cycle classique s’avère inadaptée.

Ainsi , l’Indian Challenger adopte à l’avant deux mâchoires à 4 pistons à fixations radiales pinçant deux disques de 320 mm. On notera que ces étriers Brembo monobloc référence M.4 32 sont montés également sur la… Ducati Panigale V2 !

brembo M4 32 4 pistons radial

Parmi les innovations sur un bagger, on remarquera l’adoption d’une fourche inversée de 43 mm et un châssis en aluminium coulé. L’amortissement arrière est confié à un combiné unique réglable de la marque Fox.

Cette moto de 365 kg (tous pleins faits) repose à l’avant sur une jante à bâtons de 19 pouces et à l’arrière sur une de 16 pouces. Toutes deux sont chaussées en Metzeler Cruisetec.

Un bagger à nul autre pareil

Alors que Harley-Davidson fait un pari sur l’avenir avec sa moto électrique, la LiveWire, Indian préfère défricher, dès à présent, de nouveaux concepts à l’instar du roadster FTR 1200 en 2018 et maintenant ce bagger sous stéroïde.

Indian Challenger

Sans réelle concurrente, l’Indian Challenger réinvente l’art très américain du cruising en y insufflant une bonne dose de technologies présentes sur les motos européennes ou japonaises.

Il faudra débourser de 28.990 à 30.890 euros pour se retrouver au guidon de ce bagger hors norme.

Indian Challenger 2020 : Les coloris disponibles

L’Indian Challenger Dark Horse 2020 est disponible en Thunder Black Smoke, Sandstone Smoke et White Smoke. L’Indian Challenger Limited est disponible en couleurs Thunder Black Pearl, Deepwater Metallic et Ruby Metallic.

Curabitur odio venenatis, id nunc facilisis tristique suscipit libero ipsum tempus risus