Fin 2018, le bouclard nippon Custom Works Zon (C.W Zon) a fait grand bruit en réalisant pour le compte de BMW Motorrad un concept bike animé par un inédit flat twin de 1800 cm3.

Nous savons depuis que ce bicylindres culbuté équipera le cruiser BMW R18 destiné à accroitre dès 2020 les parts de marché aux États-Unis du constructeur allemand et donc à taquiner Indian et Harley-Davidson.

Le choix de lancer dans le grand bain médiatique ce nouveau moteur grâce à une préparation exécutée par Custom Works Zon démontre l’excellence du travail de l’enseigne dirigée par Yuichi Yoshizawa.

chopper

Le chopper old school que nous vous présentons prouve qu’il est encore possible de réinventer ce genre quelque peu éculé par des décennies de préparations.

Des choppers liés à la culture japonaise

Le respect du travail réalisé par les aînés est un aspect fondamental de la culture japonaise et les custom builders n’échappent pas à cette tradition.

Suite à l’occupation américaine, l’archipel regorge de petits ateliers réalisant des préparations sur des Harley-Davidson vintage avec une minutie et un respect liés à la culture du pays.

Le Knucklehead que nous vous présentons s’inscrit dans cette philosophie et aurait pu être créé par Ben hardy et Cliff « Soney » Vaughs, les préparateurs de la Captain America.

Un chopper, c’est d’abord une partie-cycle

Le cadre rigide simple berceau construit en interne reçoit un léger stretch (allongement du tube avant du cadre) alors que l’angle de chasse demeure inchangé. Cela donne un coté « sauterelle » typique des choppers antérieurs à Easy Rider.

chopper vintage area 60

Des goussets de renfort recouverts de chrome sont placés au niveau du berceau moteur et des points d’encrage de la roue arrière démontrant, s’il le fallait encore, la méticulosité et le sérieux des custom builders de l’archipel.

Yuichi Yoshizawa, en maître japonnais ès chopper, fabrique une fourche springer très étroite dans un acier très résistant. Cet élément est finalement recouvert d’une belle épaisseur de chrome.

Sur ce chopper, le soin du détail est quasi-pathologique ! Ainsi, les attaches du câble actionnant le mini frein à tambour Kustom Tech sont fabriquées dans l’atelier de Hino et non commandés dans un quelconque catalogue.

A l’arrière, nous retrouvons également un moyeu et un frein également à tambour Kustom Tech.

Les jantes ont des dimensions de 21 pouces à l’avant et 18 pouces à l’arrière et sont chaussées en Michelin Trial. Le pneu arrière a une bande de roulement de seulement 4 pouces ou 101 mm caractérisant parfaitement un chopper tel qu’on aurait pu le voir au milieu des années 60 sur la côte Ouest.

Une carrosserie en trompe l’œil

Le réservoir de type Frisco Style, la selle King and Queen, le garde-boue arrière ainsi que le sissy bar semblent ne faire qu’une seule pièce sur cette machine. Ce tour de force explique parfaitement la confiance de BMW dans l’artisan nippon.

Chopper Harley-Davidson

L’imposant dosseret passager est intégralement caréné et reçoit un feu arrière « tomate » et le support de plaque d’immatriculation sans qu’aucune soudure ne soit apparente.

Ce chopper d’inspiration vintage, à la différence de ses congénères, permet au peintre surnommé « KAMIKAZE » d’avoir une surface appréciable pour exprimer tout son talent.

Sur un fond satiné noir, il exécute pour l’occasion un flaming à l’or fin entouré par des filets blancs réalisés à main levée (Pinstripping).

Le moteur

Knucklead s&s 93 cui

Le V-Twin de 93 cui (1560 cm3) équipant cette moto est une réplique conçue par S&S du Knucklehead de 1947. Par rapport au bicylindres original, il accueille un volant moteur plus fiable, un carburateur S&S Super E ainsi qu’un allumage batterie-bobine. Les deux courtes pipes sont réalisées Zon.

L’embrayage ainsi que le primaire sont fournis par Primo. Le propulseur s’ébroue exclusivement par un vigoureux coup de mollet devant mettre à mal le taux de compression.

Les commandes : Soyons Zen

Un adage en matière de chopper énonce que plus les commandes et les câbles se font discrets et plus le « piège » sera réussi.

Le bouclard nippon a naturellement suivi cette maxime. Ce chopper ne conserve que le levier de frein avant au guidon.

Le changement de vitesse est de type suicide (sic) avec un sélecteur actionné par la main gauche surnommé jockey shifter et un embrayage commandé par le pied gauche.

Le petit levier de vitesses court le long du réservoir maison et se termine par un vieux marteau de…carrossier !

La position de conduite est de type « mid-control » avec des cale-pieds Biltwell.

Un chopper synthèse de deux mondes

Plus de six décennies après son émergence en Californie, C.W Zon démontre que le chopper dans sa forme la plus « pure » peut encore nous surprendre et se réinventer.

Ce Knucklehead marie la tradition de la customisation la plus classique tout en faisant un clin d’œil à la culture moto propre au Japon. En effet, certains éléments comme l’imposant sissy bar, les cotes de la partie-cycle, etc. ne sont pas sans évoquer les motos des bōsōzoku, ces rebelles sans cause de la société japonaise des années 70-80.

Crédit photo/ Courtesy of : Custom Works Zon

Praesent suscipit elit. leo. et, fringilla elementum pulvinar ipsum mi,