Tom Cruise troque sa Kawasaki 900 Ninja pour une H2 Carbon dans Top Gun : Maverick

36 ans plus tard, le Captain Pete MAVERICK Mitchell joué par Tom Cruise rempile pour un second opus baptisé Top Gun : Maverick. S’il troque son F14 Tomcat contre un F18 Super Hornet, l’acteur reste addict aux Kawasaki ultra-performantes. Oui, je sais, c’est un pléonasme !

La Kawasaki  900 GPZ- R de Top Gun (1986) : la première des Ninja

Top Gun

La 900 Ninja sera produite durant deux décennies (1983-2003). Cette moto a la lourde tâche de succéder à la première superbike moderne : la Kawasaki Z1 (1972). Son 4 cylindres de 81 chevaux lui permettait d’atteindre 210 km/h.

Kawasaki GPZ900 Ninja
Kawasaki 900 GPZ-R 1983 : les débuts d’une longue lignée de Ninja

Le 4 cylindres de la Kawasaki 900 GPZ-R ou 900 Ninja

Six années seront nécessaires aux ingénieurs Kawasaki pour développer dans le secret absolu, les smartphones et les réseaux sociaux n’existaient pas, ce tout nouveau moteur. Si ce 4 cylindres en ligne de 908 cm3 délivrant 115 chevaux et 87 Nm de couple conserve une distribution confiée à 16 soupapes, 4 choses changent sur cette superbike de « l’an II »:

  • La chaîne de distribution n’est plus au centre du bloc moteur mais déportée sur le côté gauche.
  • L’alternateur migre derrière les cylindres (et non plus en bout de vilebrequin).
  • Un système de refroidissement liquide est désormais présent.
  • Une boîte à 6 rapports

Les performances de la Kawasaki 900 GPZ-R sont exceptionnelles puisqu’elle atteint 248 km/h. Cette vitesse digne d’un chasseur au décollage peut être atteinte sans mal grâce à un carénage intégral… et l’absence de radar ! Douce décennie !

Au plan esthétique, on remarquera la présence d’un bouchon de réservoir d’essence d’inspiration aéronautique, histoire de rappeler que la Kawasaki Heavy Industries construit aussi des… avions !

Le châssis : la botte secrète

Top Gun Maverick
La Kawasaki 900 GPZ-R devant un avion espion

Kawasaki a su tirer les leçons de la Z1. On oublie donc sa partie-cycle en guimauve qui dodelinait à chaque sortie de virage. La Kawasaki GPZ900 R, appelée aux USA Ninja ZX900, adopte un cadre poutre en acier dont le moteur participe à la rigidité générale de la moto. Les autres constructeurs nippons suivront la voie tracée par les ingénieurs de Kobe.

Cette première Ninja se passe donc des tubes inférieurs du châssis ce qui lui permet :

  • D’avoir un centre de gravité abaissé.
  • D’obtenir une moto légère (228 kg à sec).

Moto bien faite sous tous rapports, elle reçoit un mono amortisseur Uni-Track, une fourche anti-plongée et un double disques. Les jantes sont aux standards de l’époque soit 16 pouces à l’avant et 18 pouces à l’arrière.

Quelques faits d’armes de Kawasaki GPZ900 R

  • En 1984, Geoff Johnson remporte le Tourist Trophy à son guidon.
  • En 1985, l’équipe de l’hebdomadaire Moto Revue bât le TGV sur le trajet Paris et Marseille au guidon d’une Ninja. Cet exploit inimaginable de nos jours fera grand bruit.
  • Johnny Hallyday fera quelques infidélités à Harley-Davidson et aura sa Ninja !

Kawasaki H2 Ninja Carbon Limited 2019 de Top Gun Maverick

Tom Cruise : fan d’avion mais aussi de moto

L’acteur possède et pilote un Mustang (visible dans le film) ainsi qu’un hélicoptère mais il est tout aussi passionné de moto.

Les divers opus de Mission Impossible, que l’acteur de 59 ans produit, mettent toujours en scène une séquence de cascade moto. On a ainsi vu l’agent Hunt aux guidons d’une Triumph Speed Triple 955i dans Mission: Impossible II (2000) ou en BMW R nineT Scrambler dans Mission : Impossible Fallout (2018). La liste n’est pas exhaustive !

Focus sur la Kawasaki H2 Ninja Carbon Limited

Dans Top Gun Maverick, si les Ray Ban Aviator et les blousons de pilote n’ont pas changé, la chose est toute autre pour les chasseurs et la moto.

Entre deux vols, le chien fou de l’aéronavale américaine a troqué sa Ninja 900 contre une H2 Ninja Carbon Limited produite à 100 exemplaires. Pour rappel, cette routière ultra-sportive est la seule machine du marché à posséder une suralimentation, un compresseur entrainé par engrenages.

Voici quelques-unes des spécifités de la  Kawasaki H2 Ninja Carbon Limited 2019 qui ne pêche que par un poids excessif (238 kg) :

  • 4 cylindres en ligne de 998 cm3
  • Vitesse de pointe : environ 330 km/h (en MotoGP, Johann Zarco a été chronométré à 362,4 km/h)
  • 0 à 100 km/h : 3 secondes (2,6 secondes pour une F1 ou une MotoGP)
  • Puissance : 228 ch et jusqu’à 241 avec l’action du système d’admission dynamique ou RAM
  • Freinage : Brembo
  • Fourche et mono amortisseur : Ohlins
  • Couple : 141,7 Nm à 11 000 tr/mn
  • Prix : 32 500 €

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

3 réflexions au sujet de “Tom Cruise troque sa Kawasaki 900 Ninja pour une H2 Carbon dans Top Gun : Maverick”

  1. La gpz n avait pas de cadre perimetrique en aluminium mais un cadre en épine en acier dont le moteur augmentait sa rigidité merci de rectifier cette erreur

Laisser un commentaire