casque moto ECE 22.06

Nouvelle norme ECE 22.06 pour les casques moto

Le 1er juillet 2022, la norme d’homologation d’un casque ECE 22.05 cède sa place à la norme ECE 22.06. L’étiquette d’homologation ECE 22.05 adoptée par 48 pays était cousue sur la jugulaire depuis 18 ans, dont certains pays extraeuropéens comme l’Australie.

Qu’est-ce que cela changera pour nous autres motards ? Belles Machines vous apporte son éclairage.

Quelle est la différence entre la norme DOT américaine et ECE ?

La certification ECE 22.05 ou 22.06 DOT ne concerne pas les États-Unis qui sont régis par la norme DOT qui privilégie la rigidité des coques. Le label européen est beaucoup plus sûr car il se focalise sur la gestion de l’absorption des chocs fruit des connaissances et avancées en traumatologie.

Pourquoi une nouvelle norme d’homologation des casques moto ?

Depuis 2004, bien des choses ont changé en matière de moto, mais aussi de protections des utilisateurs de deux et trois roues motorisées. Le casque moto ne fait pas exception et l’on a ainsi vu apparaître :

  • Écran interne pare-soleil
  • Calotin en EPS multiple densités
  • Démocratisation des coques composites faisant baisser le poids moyen
  • Montée en puissance des modulaires
  • Système intercom et kit mains libres
  • Jugulaire micrométrique

Il fallait donc toiletter les procédures de certification, car désormais des fabricants peu scrupuleux réussissent à homologuer des casques qui ne proposent pas une sécurité optimale.

Le calendrier de la mise en place de la norme ECE 22.06

  • 1er juillet 2022 : l’homologation ECE 22.05 n’est plus délivrée pour les nouveaux casques
  • 1er juillet 2023 : fin du contrôle de routine (contrôle qualité) marquant l’arrêt de fabrication des casques ECE 22.05
  • 1er janvier 2024 : interdiction de vente des casques moto ECE 22.05

Dès à présent, plusieurs fabricants ont anticipé cette feuille de route et commercialisent des casques moto répondant à la norme ECE 22.06 (ARAI Quantic, Schuberth C5, Shark Spartan RS, etc.)

L’homologation ECE 22.06 : des casques moto et scooter traités à la dure

homologation casque

Seule la réglementation sur les stickers ou autocollants rétro réfléchissants, présents sur les 4 cotés et couvrant 18 cm2, demeure inchangée. La norme ECE 22.06 se caractérise par une multiplication de tests nettement plus poussés que ceux de l’ancienne certification.

La mesure de pénétration, soit la chute d’un poinçon métallique de 3 kilos lancé à 3 mètres de haut sur une tête factice bardée de capteurs, était l’épreuve la plus redoutée des fabricants. La norme ECE 22.06 prévoit 3 poinçonnages réalisés à différentes hauteurs (autrement dit différentes vitesses) afin de mieux simuler les impacts potentiels. Les casques subiront désormais un test d’impact réparti non plus sur 6 points, mais 18 ainsi qu’un impact avec un poinçon oblique simulant un choc contre un trottoir. Cela fournira aux organismes de certification, l’AFNOR (Association Française de NORmalisation) pour la France, des données beaucoup plus complètes et réalistes.

Les casques modulaires ou modulables

Ils devront avoir été testés en mode jet et intégral. Il s’agit d’un changement par rapport à la réglementation ECE P/J 22.05 qui exigeait que le casque passe le protocole d’homologation avec la mentonnière abaissée et verrouillée. Cela garantit au motard un niveau de sécurité et de protection bien plus élevé notamment en position ouverte.

Les équipements annexes

L’écran externe et son mécanisme devront résister à la projection d’une bille d’acier lancée à 215,7 km/h (60 ms). Ce test simule un gravier propulsé par une automobile sur autoroute.

La nouvelle réglementation prévoit que la visière interne solaire ménage un champ de vision périphérique d’au moins 105° et qu’elle ne gêne pas l’utilisation du mécanisme de l’écran externe. L’opacité autorisée des visières teintées passe de 50 % à 35 %.   

 Si des kits intercom Bluetooth sont proposés avec le casque, ils devront être testés installés et absents du casque.

F.A.Q

Dois-je changer mon casque moto s’il est homologué selon l’ancienne norme ECE 22.05 ?

Le 1er janvier 2024 marque l’interdiction de les vendre, mais nullement de les utiliser. Vous ne pouvez donc pas être verbalisé par les forces de l’ordre après cette date si vous êtes toujours coiffé d’un casque ECE 22.05.

Que peut-on craindre ?

1 – Globalement, les casques devraient être plus lourds d’environ 50 grammes. Mais ceci n’est pas une fatalité comme l’atteste le modulaire Schuberth C5 qui conserve le même poids après son passage à la nouvelle norme.

2 – Un casque technologiquement plus avancé devrait logiquement coûter plus cher à produire bien que l’on ait vu le prix des casques à coque carbone fondre comme neige au soleil. Toujours au niveau du porte-monnaie, les fabricants peuvent être tentés de répercuter auprès du motard le surcoût du lourd process d’homologation bien qu’il soit « amorti » par 48 pays. Il est fort à parier que s’il y a augmentation, elle demeurera mesurée (5 %).

3 – Un certain flou demeure sur les accessoires adaptables (visières, écrans et intercoms).