L’actuelle Moto Guzzi V7 III rend hommage à la toute première sportive conçue par Moto Guzzi, la V7 Sport.

Cette moto, pourtant dessinée il y a près d’un demi-siècle, demeure, par ses lignes à la fois racées et trapues, une des plus belles sportives italiennes.

De plus, elle est l’ancêtre de la lignée des Le Mans ; un nom qui claque toujours aux oreilles des amateurs de belles mécaniques.

De la noblesse mécanique au rustique

L’origine du V-Twin à 90° qui fera le succès de Moto Guzzi remonte à une étude menée par Giulo Cesare Carcano. Ce dernier avait conçu un incroyable racer de Grand Prix : la Ottocilindri de 1955 à carénage poubelle (ou dustbin) animée par un V8 de 500 cc !

A la fin des années 50’s, l’ingegnere Carcano travaille sur une motorisation beaucoup plus terre à terre. Il s’agit d’un bicylindres pouvant équiper un tricycle adapté au milieu alpin et qui pourrait remplacer la mule des agriculteurs et des régiments de montagne.

moto guzzi v7 1970

Moto Guzzi V7 1970 : Nettement moins sexy que la V7 Sport ! On la retrouvera dans de très nombreuses unités de police dans le Monde.

Des Alpes à la Californie

Sous l’instance des frères Berliner qui importent la marque aux USA, Moto Guzzi ressort de ses archives les plans du moteur Carcano.

Ce solide V-Twin de 704 cc face à la route est fait pour séduire les services de polices américains qui doivent renouveler leur flotte de motos.

La V7 est présentée lors du salon de Milan 1965. Son cahier des charges est respecté : C’est une solide routière de 44 chevaux pour un poids de 243 kg et sa durée de vie est pour le moins de 100 000 Km

Fin 1968, l’ingénieur en chef de Moto Guzzi, Lino Tonti fait évoluer la V7 qui devient V7 Special. Le bicylindres cube désormais 757 cc par augmentation de l’alésage alors que les culasses reçoivent de plus grosses soupapes. La puissance de la V7 Special monte à 60 ch pour un poids ramené à 228 Kg.

Dès 1969, Le Los Angeles Police Department (LAPD) snobe Harley-Davidson et passe commande de V7.

D’autres unités de police dont la police de la route californienne (ou California Highway Patrol) achète également la routière de Mandello Del Lario.

A l’été 1970 et suite aux échos de ces ventes aux USA comme en Europe, la GT de Moto Guzzi voit le jour. C’est l’iconique Moto Guzzi California. Cette moto assurera la pérennité du constructeur. Ainsi en 1974, il s’en vendra 12 000 dont 4000 sur les terres de Harley-Davidson !

moto guzzi V7

Si la Moto Guzzi parait si longue, c’est qu’elle est très basse. Cette première mouture surnommée « Telaio Rosso » (cadre rouge) ne sera produite qu’à 150 exemplaires. Le vert citron ou « Verde Legnano » ne sera pas proposé sur les millésimes suivants.

La V7 Sport : un TGV à deux roues

Elle est présentée à la presse en septembre 1971. Mais, il faudra attendre janvier 1972 pour que les premiers exemplaires arrivent en concession. La V7 Sport millésime 1971  sera produite dans une livrée assez psychédélique raccord avec l’époque : citron vert et cadre rouge.

moto guzzi : cafe racer

Le guidon multi-positions disparaîtra au profil d’une paire de bracelets : Économie d’échelle !

Très rapidement, elle rentre dans le rang avec des coloris plus sobres. Le cadre rouge devient noir dès 1972.

A cette date, la V7 Sport est la moto de série la plus rapide du marché et également celle qui tient le mieux la route.

La Moto Guzzi V7 Sport n’a été construite qu’entre 1971 et 1975 à seulement 4050 exemplaires. Cette moto était nettement plus chère que ses principales rivales japonaises de l’époque : Honda CB 750 et Kawasaki 750 H2.

Cette dernière est avec la Moto Guzzi V7 Sport la toute première moto de route grand public qui prend 200 km/h en pointe.

moto guzzi V7 Sport

L’unique défaut de la V7 Sport : un freinage à tambour surpassé par les performances de la moto italienne. Ce manque de mordant au freinage sera réglé avec les dernières générations de V7.

La V7 Sport peut aisément mettre à l’amende la reine des automobiles de son temps, la DS 21, sur l’autoroute du soleil tout juste terminé !

Pour cela, il faut certes donner de sa personne en se couchant sur le réservoir le nez collé dans les compteurs. Grace à son cadre, cette moto, chose unique pour l’époque, est un rail lorsque l’on aborde de grandes courbes à 200 km/h.

Dans le sinueux, sa tenue de route est royale bien que son tambour avant soit très perfectible. La chose sera réglée en 1974 avec la 750 S.

Le cadre Tonti

Mike Hailwood adoubera cette moto en ces termes :

« C’est la meilleure partie-cycle que j’aie vue sur une moto de route ».

Cette tenue de route impériale est due au savoir-faire d’un homme : Lino Tonti.

lino tonti cadre

Embauché par l’usine lombarde en tant qu’ingénieur en chef en 1966, il trace les lignes du cadre de la V7 Sport. Par rapport à une V7 et V7 Special, le cadre Tonti enserre au plus près le bicylindres avec notamment une poutre centrale qui passe entre les deux cylindres.

Le centre de gravité abaissé améliore le comportement routier mais donne également une moto extrêmement basse avec  des lignes très suggestives.

La sportive de Mandello Del Lario évoque de grandes réussites stylistiques que sont la Jaguar Type E ou le chasseur Spitfire .

Comme les autres Guzzi, la partie basse du cadre est démontable afin de pouvoir déposer rapidement le moteur.

La Moto Guzzi V7 Sport en deux chiffres

Le bicylindres de 750 cc peut être qualifié de « pointu ». Le couple max. de 59 Nm déboule à haut régime (5000 tr/mn) soit à proximité de la puissance max. (74 ch. à 6800 tr/mn). La V7 Sport demande donc à être cravachée pour en tirer le meilleur sur routes viroleuses.

moto guzzi v-twin

Face à de nouvelles rivales (Kawasaki Z1, BMW R 90S et Ducati 750 Super Sport), Moto Guzzi règle le seul véritable défaut de la V7 Sport : Un piètre freinage.

L’age de la maturité avec la 750 S

En 1974, la Moto Guzzi 750 Sport rebaptisée « 750 S » se dote d’un double disques de 300 mm à étriers Brembo deux pistons. C’est le must have  en terme de freinage et aucune autre moto du marché ne freine aussi fort.

La 750S reçoit également une selle à dosseret, des silencieux peints en noir mat. Son moteur est désormais obtenu par moulage au sable. Sa livrée noire est égayée de bandes obliques vertes, orange ou rouges.

Moto Guzzi S3

Les échappements noirs et la commande de freins intégrale empruntée au touring témoignent des économies d’échelle de Moto Guzzi passée dans le giron du groupe De Tomaso en 1973.

Moto Guzzi 750 S3

En 1975, la V7 Sport devient « 750 S3 ». Pour l’occasion, un troisième disque Brembo à l’arrière fait son apparition.

Au niveau de l’ergonomie, cette moto abandonne son guidon multi-positions contre une paire de guidons bracelets. Le sélecteur passe à gauche. Au niveau technique, elle se dote d’un filtre à huile à cartouche et d’un alternateur plus puissant.

 échappement Lafranconi

Les échappements Lafranconi n’avaient qu’un rôle symbolique en terme de décibels !

Elle sera construite quelques mois en parallèle avec la Moto Guzzi Le Mans 1 présentée en février 1976.

Production :

V7 Sport : 2152 entre 1971 et 1973
V7 750 S : 948 en 1974
V7 750 S3: 950 1975 et début 1976

Fiche technique Moto Guzzi V7 Sport ( 750 S et S3)

Motorisation

Architecture : Bicylindres en V à 90° perpendiculaire à la route
Alésage x Course : 82,5 mm x 70 mm
Distribution : culbutée /2 soupapes par cylindre
Cylindrée : 748cc
Refroidissement : Par air
Taux de compression stock : 9.8:1
Alimentation : 2 carburateur Dell’Orto VHB de 30 mm
Echappements : Lafranconi

Transmission

Embrayage : Deux disques à sec
Boîte de vitesse : séparée à 5 rapports
Transmission finale : Cardan

Partie-cycle

Cadre : Double-berceau tubulaire en acier dessiné par Lino Tonti en 1971. Partie basse démontable
Empattement : 1 470 mm
Hauteur de selle : 730 mm
Longueur : 2 165 mm
Fourche : Télescopique de 35 mm construite par Moto Guzzi
Amortisseur : Amortisseurs réglables en dureté
Jantes av./ar. : Borrani 40 rayons de 18 pouces
Frein Avant : double tambour double came ∅ 220 mm (double-disque Brembo 300 mm )
Frein Arrière : tambour double came ∅ 220 mm ( disque Brembo 242mm, étrier double-pistons)
Pneu Avant : 3,25 x 18
Pneu Arrière : 3,50 x 18

Divers

Poids à sec : 206 kg (225 kg tous pleins faits)
Réservoir : 19 litres

Performances

Puissance : 70 ch (51,47 kW) à 7 000 tr/min
Couple : 58,8 N.m à 4 800 tr/min
Vitesse de pointe : Environ 200 km/h

dapibus non venenatis id pulvinar massa adipiscing porta. Curabitur facilisis