BMW RT80 dragster

BMW R80 RT Polizia 1.9 : le Flat Twin le plus rapide au monde

L’atelier suisse VTR Customs a animé les courses de dragsters sur 200 mètres du Sultans of Sprint créé par Sébastien Lorentz avec notamment cette BMW qui se classa à une honorable 3e place lors de la Glemseck 2016.

Dans une première vie, Cette BMW R80 RT Monolever de 1988 a parcouru 100 000 km pour le compte de la police suisse.

Les spécificités de la bête

Naturellement, une préparation aussi poussée du bicylindre à plat à refroidissement par air et à 2 soupapes culbutées par cylindre a nécessité la réfection de tous les organes mécaniques. Pour en savoir plus, lisez : la préparation des BMW à refroidissement par air des années 70-90.

Après 1 100 heures de travail effectuées en 2018, le Flat Twin à boîte 5 voit sa puissance bondir de 48 à 150 chevaux. Non, il n’y a pas de coquille !

Les secrets de cette usine à gaz

Pour ce faire, la sprinteuse voit d’abord sa cylindrée portée de 797,5 à 998 cm3 grâce à une augmentation de l’alésage. Du très classique !

L’antique boxer twin devient méchamment « venimeux » en recevant un compresseur Rotrex et un kit au protoxyde d’azote (ou NOS) de chez Wizards. L’injection Mectronic MKE qui distille de bonnes rasades de méthanol est modifiée par l’atelier de Schmerikon (canton de Saint-Gall). Elle dispose désormais de 2 cartographies que l’on peut choisir grâce à un switch placé sur le té de fourche supérieur.

Une partie-cycle ad hoc

La puissance multipliée par 3 (sic) nécessite un bras oscillant rallongé de 15 bons centimètres et une fourche amputée de 8 cm. L’angle de chasse a également été augmenté de « plusieurs » degrés. Cet empattement accru tente de canaliser la furia de la bavaroise lors d’un run.

Le réservoir, le cul de selle et la tête de fourche ont été réalisés à la main par l’atelier suisse. Le poste de pilotage accueille des demi-guidons et un maître-cylindre Magura HC3.

Derrière un look qui oscille volontairement entre une rat bike et une punk bike digne d’apparaître dans le prochain Mad Max, Cette BMW embarque des solutions hi-tech comme un quickshifter et un launch control.

Comme le sprint racing est une discipline issue de custom culture, Dani, le boss de VTR Customs utilise comme levier une plaque qu’on lui a retiré suite à une fracture de la clavicule et qui ressemble à une cocotte d’embrayage. Est-ce un talisman ? Très certainement.

Cette BMW endiablée est en vente

Après avoir écumé de nombreuses pistes de dragster et de sprint racing, VTR Customs met en vente cette Beemer air-cooled très certainement « la plus rapide à l’ouest du Pecos »  pour la la somme de 50 000 € sur ce site d’annonces.

Faut-il vous indiquer que cette machine malgré ses peintures de guerre est « vorbeten » sur route ?

Le nouveau cheval de bataille de VTR Customs est un streamliner baptisé «Ace Spitfire » (pourquoi pas BF109 ?) sur la base d’une BMW R1200 R de 2017 en partenariat avec le constructeur allemand et un nouveau fabricant de montres associé à la moto du nom de TW Steel.