Le street tracker au superlatif : CCM Heritage 71

On ne peut pas être un site parlant de café racer, de street tracker ou de scrambler sans évoquer les motos CCM. La firme de Bolton perpétue l’art de donner vie à des motos de façon artisanale comme l’ont fait des préparateurs tels que Rickman, Seeley ou Spondon.

En 2022, CCM fête son 50e anniversaire avec la CCM Heritage 71

CCM Heritage 71 : titanium frame

Suite au décès de son fondateur Alan Clews en 2018, c’est désormais son fils Austin Clews qui veille à la bonne marche de CCM. La firme de Bolton perpétue la tradition des monocylindres anglais tels que les Matchless G50, Norton Manx ou BSA Gold Star.

CCM 71 cadre titane
CCM Street Tracker

Afin de fêter ses 50 ans, CCM vient de dévoiler un street tracker dérivé du café racer Spitfire qui été déjà une série limitée à 250 exemplaires.

La CCM Heritage 71  reçoit un cadre en titane. Une première sur une moto de série !

Le gain de poids engendré (28%) et un léger boost du gros mono lui permet d’avoir un rapport poids-puissance meilleur que celui d’une Lamborghini Aventador SVJ ! Jamais une moto n’a aussi bien exprimé le « Light Is Right » cher à Colin Chapman.

Seulement 71 élus auront le privilège de dompter cette gazelle à deux roues moyennant la coquette somme de 34 400 €. De son côté, la CCM Spitfire était proposée à partir de 10 500 €.

Mais pourquoi donc un cadre en titane ?

Le pilote Jeff Smith a remporté les titres mondiaux en motocross en 1964 et 1965 au guidon d’une BSA 441 Victor. Afin de réaliser la passe de trois, la Birmingham Small Arms va mettre les petits plats dans les grands. Le monocylindre reçoit un cadre en titane, des moyeux en magnésium et même un frein à disque (sic) .

Réservé jusqu’alors à l’industrie aérospatiale, le titane est un matériau méconnu des ingénieurs BSA. Le proto est certes ultra léger (88 kg) mais le cadre ne peut être ressoudé ou rectifié à même le paddock suite à un gadin. Cet handicap fera que c’est le

Réservé jusqu’alors à l’industrie aérospatiale, le titane est un matériau méconnu des ingénieurs BSA. Le proto est certes ultra léger (88 kg) mais le cadre ne peut être ressoudé ou rectifié à même le paddock suite à un gadin. Cet handicap fera que c’est le tchèque Paul Friedrich qui remporte les couronnes mondiale 1966, 67 et 68 sur une 500 CZ 2-temps. En 1969 et 1970, Bengt Aberg donne à Husqvarna deux titres mondiaux en 500 cm3. Plus aucun 4-temps ne s’illustrera dans l’histoire du motocross.

1971 : Les débuts de CCM

café racer CCM Spitfire
Le café racer CCM Spitfire à cadre en acier enrichi au carbone (T45)

En 1971, Alan Clews rachète la totalité de l’équipement et les pièces du département course de BSA suite à la fusion de la marque avec Norton-Villiers. Il les rapatrie à Bolton dans la banlieue de Manchester.

L’ancien privé n’a qu’une obsession : construire des machines de motocross et d’enduro 4-temps rivalisant avec les gros 2-temps de 500 cm³. Dans les années 70, CCM pour Clews Competition Machines développe des motocross utilisant le monocylindre largement revisité de la BSA Victor cubant jusqu’à 608 cm3.

En1984, CCM rachète à l’italien SWM les droits de production de l’enduro loisir XN Tornado à moteur Rotax 350 et 506 cm3. Rebaptisé Armstrong, le constructeur de Bolton en construira jusqu’en 1987 environ 3000 qui équiperont les armées britannique, canadienne et jordanienne. Certaines seront utilisées lors de la guerre des Malouines.

Le monocylindre utilisé par CCM Heritage 71

monocylindre 600 cm3 CCM

Il s’agit du gros mono de 600 cm3 à refroidissement liquide et injection hérité de la Husqvarna TE 630 lorsque la firme suédoise était détenue par BMW. Une copie sous licence de ce moteur équipe la BSA 650 2022.

Spécificités de la CCM Heritage 71 (entre parenthèses, celles de la CCM Spitifire) 

  • Cylindrée : 600 cm³
  • Course x Alésage (en mm) : 76,5 x 100
  • Taux de compression : 12:1
  • Puissance : 62 ch (55 ch)
  • Boîte de vitesse : 6 rapports
  • Couple : 66 Nm à 5500 tr/mn (58 Nm à 5500 tr/mn)
  • Injection : Mikuni D45
  • Cadre : titane type CWSR 3AL/2,5v (acier T45)
  • Suspensions : Öhlins Blackline (fourche inversée Marzocchi et mono amortisseur YSS)
  • Freinage avant : double étriers à 4 pistons Brembo pinçant 2 disques de 320 mm ( simple étrier Brembo)
  • Freinage arrière : étrier Brembo 2 pistons pinçant un disque de 240 mm
  • Poids à sec : 136 kg (142 kg pour la CCM Spitfire)

Une finition et des équipements digne de show bike

  • Jantes Dynamag de 19 pouces à 7 branches réduisant le poids non suspendu de 6 kg.
  • Échappement QD Racing réalisé à partir de 64 sections de titane soudées.
  • Éléments de carrosserie en fibre de carbone.
  • Selle en cuir.
  • Protection de radiateur siglée « Clews Competition Machines ».
  • Bouchon de réservoir Monza avec le numéro de la moto gravé au laser au sein de la série limitée.
  • Phare avant à Led adaptatif en virage
  • Tés de fourche anodisés champagne
  • Peinture appliquée à la main
  • poignées Rizoma
  • Cale-pieds : « Raptor » en titane