Husqvarna 360 Viking de Steve McQueen

Vente de la Husqvarna Viking 360 de Steve McQueen : Plus qu’une moto de star

Cette Husqvarna Viking 360 ex Steve McQueen de 1968 est bien plus qu’une énième moto de star hollywoodienne mise en vente. Elle est la moto qui tuera les scramblers, qui fera exploser « la moto verte » et popularisera un sport confidentiel aux USA d’origine française : le motocross.

La fin des scramblers en compétition

Au milieu des années 60, le long règne en motocross des gros mono Matchless et BSA tire à sa fin sous les coups de boutoir d’une obscure marque tchèque utilisant des moteurs 2-temps. Son nom : CZ.

Ainsi en 1966, les Tchèques (Paul Friedrichs et Rolf Tibblin) remportent la couronne mondiale en raflant 9 manches sur les 14 que comptait le championnat 500 cm3. CZ rééditera cet exploit de 1967 à 1970.

Husqvarna emboîte le pas à CZ et dès 1966, l’importateur de la marque pour la cote ouest, Edisson Dye, réceptionne les premiers 2-temps de off-road flanqués de la couronne suédoise.

Husqvarna Viking 360 1968

Cette moto lancée en 1966 est dérivée des 250 cm3 championnes du monde en 1966 et 1967 aux mains de Torsten Hallman.

La Husqvarna Viking 360 impose les canons du gros cube de motocross moderne. Elle est légère (97,5 kg), puissante (37 ch) et possède des suspensions à grands débattements (pour l’époque).

Cette machine s’avère aussi très fiable lors les courses dans le désert et d’ailleurs elle remportera la première édition de la Baja 1000 en 1967.

Afin de faire connaître outre-Atlantique tout le potentiel de cette machine, Husqvarna envoie en 1968 l’un de ses top pilotes pour participer à 4 courses en Californie : Bengt Åberg. Ce dernier apportera au constructeur suédois ses premiers titres mondiaux en 500 cm3 (1969 et 1970) et mettra un terme à la suprématie de CZ.

Husqvarna & Steve McQueen : naissance d’une histoire d’amour

Lorsque « le roi du cool » assiste à une des prestations « bondissantes » de Bengt Åberg, le sang du bouillant aficionado en « belles machines » ne fait qu’un tour. Faisant un caprice de star, il veut et obtient la moto du Suédois qui finira sa tournée américaine sur une autre Husqvarna Viking 360.

La motocross sera achetée via sa société Solar Productions que dirige l’acteur. Suite à cet achat, la star n’utilisera plus jamais les Triumph Boneville T120 TT préparées en desert sled ou sa Rickman Metisse. Devenu accro aux mono 2-temps suédois, Steve McQueen délaissera la Husqvarna Viking 360 pour des versions plus modernes dont la 400 Cross de 1970 que l’on voit dans On Any Sunday. Ce documentaire de 1971 produit par l’acteur et primé aux Oscars participera grandement au développement de la moto verte.

Cette Husqvarna marque la mondialisation du motocross

Cet achat par la star la plus « bankable » de sa génération va apporter au constructeur scandinave une visibilité inespérée et donner des ailes à un sport jusque là confidentiel aux États-Unis : le motocross. Le succès de cette discipline dans les décennies qui suivront sera tel qu’il éclipsera le flat track ou dirt track né dans les années 30.

La vente aux enchères de la Husqvarna Viking 360 ex Steve McQueen

Cette moto a été mise en vente par Sotheby’s à Monterrey (Californie) le 13 août 2021. Cette maison de vente aux enchères estimait obtenir entre 95 000 et 120 000 euros de cette Husqvarna. Le commissaire-priseur l’a finalement adjugé pour la somme de 172 600 euros soit un record absolu pour une moto de tout-terrain !

L’heureux propriétaire remporte aussi des documents tels que l’acte de vente Bengt Åberg à la société Solar Productions et à sa restauration totale faite en 2014.