La Harley Twin Cam 1450 dite TC 88 n’a pas là même aura auprès des bikers  que le 1340 Evolution.

Voir aussi l’article présentant les grands changements entre le Twin Cam 1450 et le 1340 Evolution

Le Blockhead était pourtant assemblé autour d’une paire de demi- carters moteur dont la fonderie était d’une qualité plus que… médiocre ; le summum étant la génération 90-95.

N’oublions pas les fuites récurrentes des joints d’embases ou des supports de poussoirs maculant allègrement le bas des cylindres.

Le Twin Cam 1450 embarque une lubrification et un refroidissement nettement plus performants que son prédécesseur.

La distribution, au demeurant fort complexe, a été développée non pas pour encaisser une puissance accrue mais pour établir les bases d’un moteur moderne bridé par les contraintes environnementales comme limiter le bruit de la distribution dans le cas présent.

Harley Twin Cam 1450 ou TC88

Les Harley Twin Cam 1450 (ou TC 88) ont un moteur jugé comme étant « terne ».

L’injection est certes coupable…

Une grande partie de ce caractère linéaire provient de la généralisation de l’injection électronique ; norme Euro 2 oblige. Les Dyna Glide y échapperont jusqu’en 2004.

Ces Harley Twin Cam 1450 (1998-2003) toujours à carburateur sont relativement recherchés en occasion.

Mais pas que !

Car pour ne rien arranger, les cotes internes du TC 88 sont celles d’un moteur « carré » si on le compare au V-Twin Evolution ou au Twin Cam 96 (1584 cc) qui lui succédera. Harley-Davidson conscient « de ce manque de charisme » fera passer la course de 101,1 mm du TC 88 à 111,1 mm sur le TC 96.  Cette valeur donne un bicylindres plus « coupleux » et donc plus dans la tradition de la production de la Maison de Milwaukee.

  • 1340 Evolution 1984-1999 : alésage de 3,5 pouces (89mm) pour une course de 4,250 inches (106,7mm).
  • TC88 1998-2006 : alésage de 3,75 pouces (95,3mm) et  course de 4  pouces (101,6mm).
  • TC 96 :alésage de 3,75 pouces (95,3mm) et  course de 4.374 pouces  (111,1mm).
Twin Cam 1450 TC 88 ci

la flèche indique que l’une des bordures du tendeur a pris le large…bad trip !

Le 3 gros points noirs du Twin Cam 1450 sont au niveau de la distribution.

1 – Un tendeur des chaînes fautifs

Cette pièce en nylon est de très mauvaise qualité, quelque soit le millésime.

Le patin peut se dégrader très rapidement ; certaines machines atteignent les 75 000 km sans soucis alors que sur d’autres, le patin rend l’âme avant les 10 000 Km ! Le résultat peut être catastrophique avec par exemple des bouts de plastique allant se loger dans un passage d’huile ou bloquer le plongeur de la pompe hélicoïde. Harley-Davidson propose une pièce renforcée en Nylon de haute qualité provenant de chez Dupont Vespel qui corrige ce grave défaut.

De son coté, Screamin’Eagle, la branches « haute performance« de la Factory propose pour les Harley Twin Cam 88 un kit «upgraded» du tendeur de chaîne de distribution. Le tendeur n’est plus actionné par ressort mais hydrauliquement, comme sur les TC 96 qui suivront.

La pompe à huile fournie dans ce kit est plus performante avec un accroissement du débit de 8 % et de 23 % à l’aspiration. Ce kit est bien entendu plus onéreux que le simple patin renforcé !

Andrews propose peu ou prou la même chose : la tension de chaîne se fait par poussoir hydraulique, le débit de la pompe est là aussi largement majoré.

screamin'eagle twin cam

un patin Screamin’ Eagle

S&S suit une toute autre voie

La distribution de votre Twin Cam (quelque soit sa génération) est, comme sur le 1340 Evolution, entièrement gérée par une cascade de pignons, la rendant réellement « à l’épreuve des balles ».
Le kit S&S est fourni avec un jeu d’arbres à cames en différentes levées qui rendent le moteur nettement plus coupleux et qui respectent parfaitement le diagramme de distribution.  La chaîne d’entrainement de l’arbre du cylindre arrière est remplacée par une énorme couronne fixée sur l’arbre moteur qui actionne le pignon de l’arbre à cames arrière. De l’autre coté de la platine de support des arbres, un second pignon remplace la seconde chaîne coté moteur. Bref, nous sommes dans le domaine de l’horlogerie suisse et si la Motor Compangy n’a pas choisi ce procédé, c’est uniquement lié au bruit généré par les engrenages.

2 – Des roulements de piètre qualité

Les 2 roulements d’arbres (référence 9198 chez H-D) du coté carter moteur peuvent souffrir d’un jeu anormal même avec des motos peu ou pas préparées et ayant effectuées peu de kilomètres. Ces roulements proviennent du sous-traitant « INA » et le modèle incriminé est le SCE148.

Selon Harley-Davidson, ces pièces étaient sous dimensionnées sur les TC 88 de 1998 à 2006.

Le problème a été réglé sur le TC96 (2006-2009) en faisant passer leur diamètre de 0,825 pouce à 1 pouce mais tout en gardant le même fournisseur.

Les roulements Torrington B168 de 0,825, bien plus solides que les INA, vous permettront de rouler avec votre Harley Twin Cam 1450 en toute sérénité.

Enfin et pour mémoire, signalons que les premiers Twin Cam sortis avant le 14 décembre 1999 (millésime 1999-2000) ont fait l’objet d’une vaste campagne de rappel, par le constructeur avec mémo aux dealeurs. Le roulement à billes de l’arbre à cames arrière situé dans la platine supportait de trop fortes contraintes mécaniques. Il a été changé par un modèle à rouleaux. Son homologue avant est resté à billes. Il ne devrait pas avoir de problème à ce sujet.

pignons s&s gears distribution TC

Kit S&S type  » cascade de pignons « 

Le Twin Cam 1450 ou 88 cui est un très bon V-Twin notamment avec de très bonnes fonderies du bas moteur ainsi qu’un refroidissent moteur amélioré mais il est à juste titre délaissé des bikers.

3 – Injection

Une grande partie des Harley Twin Cam 1450 sortis entre 1998 et 2000 accueille une injection Magnetti-Marelli. Cette dernière était déjà présente sur une Electra Glide Evolution entre 1995 et 1998. Cette injection s’avère calamiteuse. Le seul remède connu est de ré-installer un carburateur !

A partir de 2001, les Twin Cam 1450 hérite d’une injection Delphi qui fait correctement son job.

Au final, ce bicylindres n’a ni le caractère, ni la facilité d’entretien des 1340 Evolution à cause de l’injection et d’une distribution « chiadée ».

De plus, les Twin Cam qui suivront (TC 96 puis TC 103) seront plus performants et guère plus complexes.

Pour se convaincre du  » désamour des TC 88 « , il n’y a qu’à jeter un œil sur les prix de vente de cette motorisation sur Le Bon Coin  : Un beau beau 1340 ou un Twin Cam 1584, à modèle équivalent se négocie 2 à 3000 € de plus qu’une harley Twin Cam 1450 d’occasion.

C’est peut être la période pour faire une bonne affaire !