La moto que je vous présente, m’a interpelée pour plusieurs raisons :

La Triumph Rocket III possède une architecture moteur unique : un tricylindres perpendiculaire à la route dont la cylindrée atteint 2294 cc. Un record pour une moto de grande série !

Cette moto « exotique » n’a pas fait l’objet de beaucoup de préparations. La bête effraye-t-elle les custom builders ?

Il est vrai que ce trois pattes particulier modifie les codes esthétiques en vigueur. Cette moto ne se bidouille pas comme un vulgaire flat BM ou un V-Twin Harley. Par exemple, les prises d’air ou la ligne d’échappement ne sont pas placés comme d’habitude.

Nul doute que cette préparation effectuée par l’atelier Wenley basé à Sidney a nécessité de longues heures de brainstorming.

café racer rocket 3

Erreur de casting ?

Ok, les esthètes en « café racerisation » asséneront : « un café racer avec une telle motorisation, cela n’a pas sens ! ». Et bien, ils ont parfaitement raison.

La Triumph Rocket 3, malgré ses origines britanniques et ses 142 chevaux, ne fera jamais « un temps » sur le North Circular londonien.

Elle est lourde (350 kg), elle possède un empattement digne du pont d’envol d’un porte avion (2 500 mm) et produit un couple proche d’un Berliet du Salaire de la Peur (20,3 m.kg à seulement 2500 tr/mn !).

Cette moto est aux antipodes d’un léger Triton. A sa décharge, cette moto évolue dans un pays-continent qui ne connaît guère plus le mot « virage » que le mot « fog ».

triumph rocket 3 custom

Mais dés lors pourquoi transformer cette moto en pseudo « cafra » ?

On pourrait résumer la démarche de l’atelier australien par l’un des plus gros hits des Stones : « It’s Only Rock N’Roll (But I Like It) ». Autrement dit, cela ne sert à rien mais bon dieu, qu’est que c’est bon de voir une moto pas formaté pour un sou.

D’ailleurs, le moulin Triumph est en parfaite adéquation avec cet état d’esprit car on peut se demander qu’est-ce qui a pu pousser la firme d’Hinckley à élaborer un tel bestiau ! Le bug du millénaire ?

La préparation en elle même :

Le gros du chantier a porté sur la création d’un réservoir d’essence nettement plus harmonieux que la pièce de série. Le réservoir formé est beaucoup plus fin et ménage des échancrures pour les genoux. La pompe à essence immergée d’origine a été conservée.

Autre élément qui met en valeur le moteur, la boite à air a pris le chemin de la benne à ordure au profil d’un système maison visuellement plus agressif. L’air est filtré par 2 cartouches K&N. Le moteur devient visuellement plus présent et la moto y gagne en bestialité.

La coque arrière et la selle proviennent de la néo rétro Truxton mais ont nécessité de nombreuses heures  pour s’adapter parfaitement avec le réservoir et le gommard de 240 mm.

Un treillis métallique supportant coque et selle a dû être fabriqué.
triumph café racer

L’échappement a d’abord été façonné dans un morceau de carton puis construit en externe. Le look de ce 3 en 1 n’est pas sans rappeler les sorties de l’AC Cobra.

Les éléments de carrosserie ont été recouverts en gris afin de trancher avec la finition noire du moteur.  Une large bande centrale noire bordée de liserées rouges court sur le réservoir et le dosseret.

Le soin du détail apporté à cette réalisation est attesté par les coutures rouges de la selle réalisée par Beyond Trims.

Le phare avant est remplacé par un élément de 14 cm de diamètre collant bien à la carrure de l’athlète.

Des petits clignotants et des rétroviseurs de même acabit ont été choisis afin de ne pas casser les lignes du cafra et « d’avoir l’air un minimum en règle ».

Les poignées de gaz proviennent d’habitués de la scène kustom ; les californiens de chez Biltwell.

L’amortissement est assuré à l’avant par la fourche inversée stock de 43 mm et à l’arrière par une paire d’amortisseurs Ikon. Ces derniers sont légèrement plus longs afin de transférer très légèrement l’assiette vers l’avant de la moto.

La Triumph devient nettement plus badass mais vos vertèbres ne vous diront pas merci pour un ride au long cours. Mais qui achète ou prépare une telle bécane pour un tel usage ?

australian biker

Le café racer XXL construit par l’atelier Wenley fait totalement oublier le look brouillon voire pataud de la Rocket III.

Certes, du fait de ses dimensions et de ses prestations dynamiques mentionnées plus haut, cette Rocket ne sera jamais un Café Racer « pur jus » mais la prépa des australiens nous permet d’admirer un power cruiser réellement hors du commun, mais à ne pas mettre aux mains d’un permis A2 !!!

triumph café racer