Un Frisco style chopper est une moto préparée selon une recette établie dans la bonne ville de San Francisco. Ce type de préparation se définit par un réservoir sans tunnel, donc placé haut et une position des cale-pieds mid-control.

Malgré son appellation de « chopper », ce type de moto qui ne passe pas inaperçue demeure relativement agréable à cravacher sur les routes tourmentées de la Californie du Nord.

Présentation du préparateur et du commanditaire

La firme Sailor Jerry connue pour son rhum épicé, bu durant des décennies par les marins de l’US Navy, a passé commande d’un Sportster préparé par Gazoline Motor Co.

Il s’agit de la seconde collaboration entre l’atelier de Sydney et le fabricant de rhum distillé aux Iles Vierges.

Au printemps 2018, Gazoline Motor Co. avait réalisé pour le compte de Sailor Jerry un Scrambler sur la base d’une Triumph Bonneville 900 de 2008. Cette moto n’était pas passée inaperçue et avait donné un regain de visibilité médiatique au fabricant de spiritueux.

Fort logiquement et comme dit l’adage « on ne change pas une équipe qui gagne », Sailor Jerry a commandé une nouvelle préparation à Gasoline Motor Co., cette fois-ci sur la base d’un 883 Iron acheté d’occasion.

Le 883 Iron : Une base idéale

Cette Harley-Davidson est préparée dans un style « frisco chopper » et est baptisée « SJ2 » pour « Sailor Jerry 2 ».

Le 883 Iron est une moto bon marchée sur le marché de l’occasion surtout depuis la sortie du 1200 Iron en 2018. Cette moto permet donc de réaliser une machine très sympa sans avoir à vider son PEL..

C’est également une moto idéale pour une préparation en raison de son absence de chrome, ce qui lui donne un aspect ténébreux et quelque peu décalé.

Le cahier des charges donné par Sailor Jerry était une moto au look décapant tout en ayant une mécanique moderne et facile à utiliser lors des opérations marketing. La moto conçue par gazoline Motor Co. possède par conséquent un look old school mais sans les vicissitudes d’une ancienne.

La préparation moteur

Mécaniquement le V-Twin de 883 cm³ n’a rien de vintage. Ainsi, Il conserve son injection électronique et le petit réservoir de 5 litres réalisé par Thisty Spice accueille une pompe à essence immergée qui alimente les injecteurs. Un compteur Motogadget digital a été intégré dans le peanut tank boulonné sur l’épine dorsale du cadre.

La préparation du V-Twin se limite à un filtre à air S&S sur lequel se trouvent les témoins de point mort et de passage sur la réserve. Le point d’orgue mécanique de ce Sportster Frisco style chopper est le 2 en 1 quelque peu biscornu se terminant par un contre-cône. Cet échappement en acier inoxydable brillant, proche d’un élément de scrambler, conçu par Johnny Japan tranche avec ce projet qui fait la part belle au noir.

D’un point de vue mécanique, la seule concession vintage est l’abandon de la transmission finale par courroie pour un kit chaîne. On notera la présence d’une trappe de réglage de l’embrayage ou derby cover personnalisée par des gravures faites au laser.

Le 883 Iron Frisco style

Le garde-boue arrière provient d’un Shovel des 70’s recouvert du même gris anthracite très patiné que celui recouvrant le réservoir.

La position de conduite est légèrement reculée par rapport à l’origine grâce à un kit RSD à cale-pieds crantés qui augmente la garde au sol.

Lowbrow Custom fournit des caches de tubes de fourche qui élargissent l’avant du 883 Iron. L’éclairage est assuré à l’avant par un phare à LED de 4,5 pouces et à l’arrière par de petits feux à LED Kellerman à double fonctions montés sur les supports du garde-boue.

Sportster burn out

Le guidon et le support de la plaque d’immatriculation sont exécutés par l’atelier de Sydney. La jante arrière est chaussée en Firestone est adopte une flasque donnant un aspect old school du plus bel effet.

La suspension arrière reçoit une paire d’amortisseurs Progressive en noir légèrement plus longs que ceux de série.

Gazoline Motor Co a voulu rendre hommage à travers ce Sportster Frisco style à l’homme qui est l’origine du nom de ce rhum. Avec un budget limité voire serré, l’atelier de Sydney a fait graver au laser sur les culasses deux maximes chères au célèbre artiste tatoueur Norman (Sailor Jerry) Collins dont le rhum porte le surnom.

Sur la culasse de droite nous trouvons, « Good work aint cheap » ( « le bon travail n’est pas donné ») et sur celle de gauche, « Cheap work aint good » ( «  le travail low coast n’est pas bon »). Ces citations sont également valables dans l’univers de la préparation moto…

Crédit Photo/ Photo Credit : moto_feelz

diam amet, Donec risus Phasellus Nullam fringilla ut dictum elementum