Royal Enfield Meteor 350 bobber

Royal Enfield Meteor 350 bobber « The Starship Meteor »

La sortie des Royal Enfield Classic 350 et Meteor devrait entériner la main mise du constructeur de Chenney dans le segment des motos néo-rétro de moyennes cylindrées.

Une 650 scrambler dérivée des Royal Enfield 650 Interceptor et Continental présentées en 2017 serait aussi dans les « tuyaux ». Affaire à suivre… Qu’il semble loin le temps où Royal Enfield était une marque dévolue à quelques motards atypiques !

Une moto commandée par Royal Enfield

L’atelier hollandais Ironwood Motorcycles en partenariat avec Royal Enfield Europe nous fait découvrir tout le potentiel, en termes de customisation, de la Royal Enfield Meteor. Le cahier des charges donné par Royal Enfield était de construire un custom avec un budget en rapport avec le prix d’une Meteor 350 (4099 €).

Si vous recherchez un custom façon Orange County Choppers, passez votre chemin !

Ironwood Motorcycles fondé en 2012 par Arjan van den Boom est surtout connu pour ses nombreuses réalisations sur base de BMW à 2 soupapes par cylindre.

La découverte de la Meteor 350

Après avoir reçu une Meteor Fireball Yellow, les membres du garage hollandais l’ont rodé consciencieusement dans les rues d’Amsterdam. Ils ont découvert une moto qui possède un réel agrément de conduite malgré une puissance limitée (20 chevaux) et qui s’avère ultra-confortable. Cette dernière qualité devait être à tout pris préservée selon le préparateur.

La customisation de la Meteor 350

Afin de donner un look bobber, les imposants garde-boue avant et arrière du cruiser sont remplacés par des éléments minimalistes alors que la boucle arrière est allégrement tronçonnée.

Pour conserver un confort similaire à la moto de série, Ironwood Motorcycles réalise un support de selle suspendue usiné par CNC (usinage numérique) qui est ensuite soudé au cadre.

Le sellier Miller Kustom Upholstery réalise une selle monoplace à surpiqures en diamant.

La fourche adopte un aspect « du côté obscur de la force » avec des soufflets noirs associés à des fourreaux débarrassés des catadioptres et repeints en noir.

Le cruiser reçoit des pneus Continental TKC à l’esthétique « off-road », une paire d’amortisseurs YSS piggyback et une panoplie des périphériques de qualité : poignées Biltwell, guidon supercross, rétroviseurs et clignotants Motogadget et feu arrière Kellermann 1000DF.

Le collecteur d’échappement du monocylindre de 349 cm3 à refroidissent par air réalisé par l’atelier batave aboutit dans un silencieux Akrapovic GP. Selon Arjan, le custom indien émet désormais un son rauque qui donne une furieuse envie de prendre la route.

Royal Kustom Works réalise une peinture personnalisée façon pluie de météorites (« meteor » en anglais) dans l’esprit de la saga Star War dont Arjan est fan.

L’avis de Royal Enfield à propos de la Meteor 350 bobber

Adrian Sellers, responsable du programme de customisation pour le compte de Royal Enfield, ne tarit pas d’éloges à propos de ce cruiser idéal pour la ville : «  Ironwood Motorcycles a su parfaitement retranscrire le cahier des charges que nous leur avons donné. Nous sommes ravis du résultat qui respecte l’identité de la Meteor 350 ».

Le prix de ce bobber, moto neuve comprise, tourne autour de 8 000 €.

De quoi à donner envie à Royal Enfield de décliner la Meteor en bobber à la manière d’un Sportster Forty Eight ?

Cette moto sera sur le stand du constructeur lors de l’EICMA de Milan 2021 fin novembre.

Source photos : Ironwood Motorcycles par Royal Enfield Europe