Café Racer Honda 125 CB 125 S White Wing

Présentée lors du salon de la moto Paris 1970 et commercialisée l’année suivante, la Honda CB 125S fait partie des « tâcheronnes » sorties des usines de Hamamatsu. La CB pour « City Bike » en 125 cm3 ne révolutionne pas la planète moto contrairement à la Honda CB750 de 1969. Cette moto ne possède pas non plus les feulements de F1 de la future Honda CBX 1000.

Passe ton bac et tu auras une Honda CB 125S

La Honda CB 125S sera distribuée en France de 1971 à 1984. La japonaise est fiable et son prix de vente est plutôt bien placé. Ajoutons qu’elle possède un appétit d’oiseau et plus que tout, ses lignes font… « moto ». Deux hic sont tout de même à souligner : son freinage est médiocre (tambours avant et arrière) et sa dizaine d’équidés l’amènent difficilement au-delà des 90 km/h.

En effet, le rendement de son monocylindre 4-temps à 2 soupapes mis en mouvement par un ACT est anémique. Malgré un gain de 2 cm3 en 1976, sa puissance plafonne toujours autour de 10-11 chevaux. La sortie en 1975 de la Honda CG125 dotée d’un monocylindre plus que rustique (distribution culbutée) mais tout aussi performant provoquera l’effondrement de ses ventes.

Honda CB 125S café racer par K-Speed : light is right

café racer honda 125 cc

L’atelier thaïlandais K-Speed a réalisé en l’espace de 50 jours ce café racer 125 cm3 sur base de Honda CB125 de 1984. Pour améliorer les modestes performances de cette moto (environ 10 ch pour 99 kg), K-Speed s’est attaché à réduire drastiquement son poids.

La chasse au poids inutile

Les éléments de carrosserie tels que le réservoir en acier, la selle biplace, les caches latéraux ont pris le chemin du bac à ordure. Idem pour le démarreur, l’éclairage, la béquille centrale, les compteurs et la boîte à air.

Le guidon chromé laisse place à des bracelets en aluminium. Les repose-pieds pilote et passager sont déposés et remplacés par un jeu des commandes reculées façonnées dans le même alliage.

Le monocylindre de 125 cm3

café racer  Honda 125

Tanadit qui gère K-Speed sait d’expérience qu’il n’y avait pas grand-chose à tirer de cette petite cylindrée sans de lourdes et onéreuses modifications. N’oublions pas que dès 1978, la firme nippone proposait la Honda CB125 T (« T » pour Twin). Son bicylindre « énervé » délivrait 15 chevaux au régime de 11 500 tr/mn ! Chez Honda, on a toujours aimé les 4-temps au caractère « rageux » !

La préparation moteur se limite donc à une optimisation de l’admission et de l’échappement. Le silencieux d’origine est remplacé par un mégaphone Diablo court issu du catalogue de pièces de l’atelier thaïlandais. Le carburateur Keihin désormais sans filtre à air est accordé en conséquence.

La carrosserie de ce café racer : inspiration Continental Circuit

C’est à ce niveau que cette petite cylindré se distingue des autres préparations. Les fins connaisseurs des Grands Prix des années 60 retrouveront sans mal la silhouette des exceptionnelles Honda RC166 et Honda RC149.

K-Speed a conçu un carénage très enveloppant en fibre de verre fait en quatre parties. La coque arrière abrite une batterie ultralégère et repose sur une boucle arrière de cadre modifiée. Le réservoir d’essence allongé avec le logo Honda ailé est en fait un cache recouvrant un petit réservoir métallique.

La partie-cycle

La fourche a été refaite et reçoit des soufflets pour accentuer le look vintage de la machine. À l’arrière, des amortisseurs Diablo plus hauts donnent à cette 125 une assiette neutre qui sied à un café racer.

L’avis de Belles Machines

À partir d’une modeste Honda CB125 S, l’atelier thaïlandais K-Speed rend hommage aux deux racers mythiques de Honda pilotés par Mike « The Bike » Hailwood et Luigi Taveri.  Cette préparation n’a certes ni leurs rendements mécaniques ni les mêmes envolées lyriques en matière de régime. Gageons que cette moto, dont le look est à tomber à la renverse, doit être malgré tout sacrément amusante à piloter.

Crédit photo/ Photo courtesy of k-speed

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

Laisser un commentaire