Royal Enfield Super Meteor 650 : le cruiser indien

Les Royal Enfield 650 Twin font un carton dans les pays occidentaux grâce à un style rétro affirmé, une excellente fiabilité et un prix bien placé. Il était donc logique que la meilleure vente dans le segment des motos néo-vintage soit déclinée en cruiser ou bobber. Il ne manque plus qu’un scrambler pour que le constructeur de moto indienne réalise le grand chelem.

Le bicylindre : du déjà vue

Cette nouvelle moto néo-vintage conserve le bicylindre parallèle air-huile de 648 cm3 qui équipe les Royal Enfield Interceptor et Continental GT. Il développe 47,5 chevaux à 7 250 tr/min et 52,3 Nm à 5 650 tr/min. Il semblerait que les ingénieurs de Chenney aient quelque peu modifié le moteur vu le propos de la machine. Affaire à suivre, donc !

Ce qui change

La Royal Enfield Super Meteor 650 reçoit une fourche inversée ainsi qu’un éclairage à LED complet.  Une première pour le constructeur indien.

Le constructeur annonce une finition en net progrès avec par exemple des supports d’interrupteurs au guidon réalisés en aluminium moulé.

Pour un look cruiser ou bobber, la Super Meteor reçoit des jantes en 19 pouces à l’avant et en 16 pouces à l’arrière, chaussée en pneus Ceat Tubeless.

Son freinage est assuré à l’avant par un étrier double piston mordant un disque de frein de 320 mm. Il est épaulé à l’arrière par un étrier mono piston agissant sur un disque de  300 mm.

La hauteur de la selle n’est que de 740 mm (805 mm sur le roadster et le café racer) ce qui correspond bien à une moto destinée au cruising. Le poids tous pleins faits de ce custom bike de moyenne cylindrée est de 241 kg contre 217 kg pour les deux autres modèles. Ce bobber dispose du système de navigation Tripper de Royal Enfield.

La Super Meteor 650 : Qu’en est-il des finitions, des coloris et des prix ?

Royal Enfield Super Meteor 650

 La Royal Enfield Super Meteor 650 sera proposée en deux niveaux de finition : Standard, et Tourer. Elle sera également disponible en trois familles de couleurs : Astral (trois couleurs), Interstellar (deux couleurs) et Celestial (deux couleurs). La finition haut de gamme Celestial ne sera proposée que pour les Tourer. 

L’avis de la rédaction

La Super Meteor envoie un direct droit à la concurrence. Son degré de finition progresse tout en étant proposé autour de 8000 €.

Ce cruiser remplace quelque part le feue Sportster 883. La puissance, le couple et le poids sont peu ou prou identiques à l’ancienne entrée de gamme dans le monde des bikers. Tout comme l’américaine, c’est une moto sans chichi destinée aux amateurs de cruisers. Son bicylindre la rend plus apte à se fondre dans le trafic routier européen que la Royal Enfield Meteor 350. Gageons que les équipementiers, Royal Enfield en tête, vont proposer des tombereaux de pièces et accessoires pour la customiser.

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

1 réflexion au sujet de « Royal Enfield Super Meteor 650 : le cruiser indien »

Laisser un commentaire