Une moto neuve perd 20 % de sa valeur dès sa sortie de la concession !

– Ne vous précipitez pas même si le vendeur vous annonce plusieurs acheteurs sur le coup…

– N’achetez pas une moto uniquement sur le critère que c’est « une affaire ».

– Je ne suis pas partisan, sauf si vous convoitez une moto très particulière, d’un achat à plusieurs centaines de kilomètres de votre domicile. Le trajet va fausser votre jugement lorsque vous allez ausculter la moto que vous êtes venue voir. Vous aurez quelque part en tête le « culte du résultat » mâtiné d’une dose de fatigue et accessoirement de frais.

Vos compétences

moto d'occasion ou neuve ?

– Plus celles-ci sont importantes (en mécanique mais aussi soudure, carrosserie, etc.),  plus votre choix  sur le marché de l’occasion sera large. Vous pouvez faire une bonne voire une très bonne affaire.

– Si vous avez peu ou pas de compétences, vous devrez alors avoir recours à un mécanicien professionnel. Le prix des pièces mais aussi des heures de main d’œuvre devront être pris en compte.

– Si votre choix se porte sur une moto d’occasion, l’idéal est de vous faire accompagner par une personne ayant de bonnes connaissances techniques

– Un forum dédié à la moto que vous recherchez pourra vous aider. Attention, tout de même les membres n’ont pas toujours un bon niveau de connaissance et beaucoup ont une propension à « prêcher pour leur paroisse ou autrement dit : leur modèle « .

L’achat d’une moto d’occasion par l’entremise d’un garage sera plus onéreux (environ 10 %) que la même moto acquise directement auprès d’un particulier. Mais, une transaction via professionnel apporte un certain confort :

  • Il vous protège pour partie d’éventuels vices cachés et autres déconvenues comme le kilométrage trafiqué.
  • Votre moto sera protégée par « La garantie légale de conformité ».
  • Beaucoup de professionnels vous proposeront une garantie dite « contractuelle » allant de 6 à 24 mois.
  • Le garage à la différence du particulier a peu de chance de disparaître dans la nature.
  • Une recherche via « google » et en scrutant avec circonspection les forums, vous permettra de limiter votre recherche auprès d’un garage sérieux.

– Fuyez les dépôts-ventes hormis les enseignes franchisées comme Cardy, Moto Expert, Dafy, etc.

– Une moto ayant un carnet d’entretien à jour et des factures d’entretien et d’interventions est une vraie plus-value.

– Vérifiez que le VIN pour « Vehicle Identification Number » ou « numéro de série du véhicule » frappé sur le cadre et celui abrégé sur le moteur correspondent bien avec celui inscrit sur la carte grise.

Une moto d’occasion : un excellent choix pour une préparation

honda cx café racer

Il faut beaucoup de talent pour transformer une Honda CX 500 en café Racer

– Vous n’aurez pas à revendre à prix cassé des pièces neuves.

– Plus la moto est ancienne et plus elle est facile à customiser. Elle n’est pas équipée d’une injection, d’une ouverture dez gaz « ride by wire »,etc.

– Attention tout de même, les motos antérieures aux années 80 possèdent des freinages qui nécessitent de l’anticipation et une grand vigilance lorsqu’elle évolue dans le trafic moderne. C’est particulièrement vrai sur les motos pourvues de frein(s) à tambour à l’avant.

Des équipementiers comme Beringer proposent des kits de freinage hautes performances mais à l’apparence « old school » pour les motos équipées de série de frein(s) à disque(s).

Moto anciennes et de collection

BMW R50/2 1968

La BMW R50 est increvable mais attention son freinage n’est pas au standard du XXI siècle !

Notons également que les constructeurs, en matière de moto anciennes ou de collection, ne sont pas égaux en terme de fiabilité. Une BMW des années 70-80 dont le moteur a été refait possède une fiabilité comparable à une BM actuelle. Idem pour les quatre cylindres nippons. Mais attention sur ce marché, les prix flambent à l’image de la BMW serie 2 qui illustre ce chapitre.

Les Harley-Davidson ou les Moto-Guzzi dont le moteur a été revu de pied en cap avec des pièces et une métrologie du XXI siècle s’avèrent être également très fiables.

Les motos équipées d’un frein à disque apparues au milieu des 70’s (Moto Guzzi Le Mans, Kawasaki Z900 et consort) n’ont pas un freinage comparable à une moto moderne. Ces motos sont plus adaptées pour des virées dominicales…

Si une Honda CB 750 K6 reste d’actualité en terme de puissance, la Honda est totalement surclassée au niveau de la partie-cycle et des pneumatiques par rapport à une moto récente.

Les motards aimant tout à la fois rouler et bricoler pourront se tourner vers le marché en plein essor des youngtimers (motos construites entre 1980-2000).

Le budget pour rouler en moto

Malheureusement, il ne se limite pas au seul achat de la moto. Il faut y intégrer également le coût de la carte grise, de l’assurance ainsi que de l’équipement si vous êtes un motard débutant.

Le choix d’une moto d’occasion

Si vous ne vous aventurez pas dans une customisation mais que vous choisissez une moto d’occasion, il est préférable de choisir un modèle en parfait état et assez récent (moins de 5 ans).

L’achat d’une machine certes moins chère est souvent synonyme de travaux mécaniques ou mieux du changement de nombreux consommables (pneus, batterie, freinage, etc.)

Certains travaux, comme le font d’ailleurs les garages, devront être sous-traités auprès d’entreprises tierces : carrossier, peintre, sellier et chromeur.

La meilleure moto selon votre utilisation

moto d'occasion

Triumph Bobber Black : « Égoïste ! »Il existe des centaines de motos réparties en pléthores de catégories (bagger, trail, roadster, néo-rétro, etc.)

– Vous devez sélectionner les modèles qui vous intéresse et vous renseignez sur les points forts et faibles des motos que vous convoitaient.

– Votre future monture doit certes vous plaire mais aussi répondre à vos attentes et à l’utilisation que vous allez en faire.  Sinon à court terme, vous serez déçu par votre achat. Par exemple, si vous envisagez des escapades en duo, la Triumph Bobber n’est clairement pas faite pour vous. A contrario, une Indian Roadmaster sera parfaite pour les longs trajets sur autoroute.

– Notons que le confort est une notion très « relative ». Ainsi, On a vu des motards faire le tour de la planète en duo sur des …Royal Enfield !

Si votre moto est votre unique moyen de transport

Cela est devenu rare chez le motard de 2018 par rapport à ses ainés des années 80 qui étaient très majoritairement des  « roule toujours ». La motardie version 2018 a très majoritairement une voiture. La moto est un second véhicule dédié au loisir.

Si vous êtes « un roule toujours », votre moto devra être fiable et confortable. L’achat d’une moto neuve sera à privilégier.

Les motards urbains, s’orienteront vers une moto légère et maniable qui se faufile dans le trafic. L’imposante Honda Goldwing n’est donc pas idéale dans cet exercice. Pourtant, c’est elle qui est choisie par les moto-taxi mais ces derniers possèdent une grande dextérité de pilotage en ville et doivent transporter leur client avec un confort optimum.

Si la moto est pour vous pur moment de détente, vous pouvez vous orienter vers des motos de caractère ou des machines customisées.

Choisir votre moto

Choisir ou rencontrer « sa » moto, c’est un peu comme « tomber amoureux ». Il y a quelque chose de totalement irrationnel. Ainsi, certains ne  jurent que par  leur bagger bien qu’ils ne fassent  que de courtes virées…

« L’important, c’est avoir la banane sous son casque » !

Check list lors de l’achat d’une moto d’occasion

  • – Vérification de tous les fluides : liquide de frein, huile moteur, huile de transmission et de boîte-moteur.
  • – États des pneumatiques : Pression et état. S’ils sont craquelés, coupés ou s’ils ont atteint la limite d’usure, ils sont à changer.
  • – Frein avant & arrière : plaquettes, fluide, états des maîtres-cylindres et des durits.
  • – Chaine, cardan ou courroie : tension et état. Lubrification de la chaîne si votre moto en est équipée.Vidange huile cardan.
  • – Embrayage : Vérifiez et réglez le jeu. Vérifiez également l’état du levier et le câble
  • – Poignée des gaz : Vérifiez et réglez le jeu.
  • – Éclairage et signalisations : Vérifiez que tous les phares fonctionnent notamment à l’avant (code et plein phare) et à l’arrière (feu stop et de position) ainsi que les clignotants.
  • – Batterie : Vérifiez l’état de charge ainsi que l’état des cosses. Les câbles doivent être bien fixés et non endommagés. Mettre la batterie en charge ci-nécessaire.
  • – Bougies : démontez-les et inspectez-les. Elles vous donneront une bonne idée de l’utilisation passée du moteur mais aussi de savoir si le rapport air/essence est correct. Nettoyez-les, remontez-les ou changez-les si cela s’avère nécessaire.
  • – Jantes : vérifiez que les jantes ne sont pas voilées.
  • -Faites le tour de votre moto et vérifiez que tous les écrous et vis soient correctement serrés.Prenez votre temps lors de cette inspection.
Commentaires Facebook