Triumph, dans la foulée de sa Triumph Speedmaster, décline sa Bonneville Bobber dans une version qui fait la part belle à la couleur noire. Elle prend naturellement le nom de Bonneville Bobber Black.

Le constructeur britannique souhaite surfer sur le succès de cette machine au propos plutôt radical.

En effet et selon le directeur général des ventes, la Bobber a été la moto qui s’est vendue le plus rapidement dans l’histoire de Triumph !  1000 Bobbers avaient trouvé preneur aux USA alors qu’aucune moto n’avait quitté l’usine d’Hinckley…

La Bonneville Bobber black se veut encore plus « bad boy » en adoptant une recette que l’on connaît bien du coté de Milwaukee et que l’on nomme le « Dark Custom ». Ainsi, un grand nombre des pièces en aluminium ont été anodisées ou peintes en noir afin de donner à cette machine un aspect plus ténébreux !

Les différences entre les deux bobbers se concentrent sur l’avant de la moto.

La Black Bobber adopte une jante de 16 pouces accueillant un gommard Avon en 130/90 contre un 130/90 monté sur  une jante de 19 pouces sur la Bobber.

La fourche Showa passe de 41 mm à 47 mm. Elle reçoit comme la Speedmaster un double disque avant de 310 mm qui est aussi présent sur la Speedmaster. Un gros phare à LEDS tout comme le régulateur de vitesse ou cruise control font leur apparition.

La nouvelle roue avant et le freinage alourdissent la Bobber Black de 9 kg par rapport à la Bobber « classique ».

Vous aurez le choix au niveau des couleurs entre le noir brillant et le noir mat (soit jet Black et Matt jet Black).

Ce hooligan sera à vous pour une somme avoisinant les 14 000 €.