Les Royal Enfield Continental GT 650 et Interceptor nous ont fait attendre.

Et bien, elles sont arrivées (!) et les tarifs sont comme prévu extrêmement compétitifs avec 6 400 € pour l’Interceptor et 6600 € pour la Continental.

Ces deux motos reçoivent le tout nouveau vertical twin de 648 cc de 47 ch. à 7100 tr/m pour 52 Nm de couple à 4000 tr/mn. Le poids (tous pleins faits) n’est que de 202 kg.

royal enfield continental GT 650

Les Royal Enfield 650 : Des motos à « taille humaine »

Ces deux motos « sans esbroufe » sont une très bonne nouvelle pour la Motardie et les comptes en banque de tout un chacun.

Les deux indiennes ont de nombreux atouts pour rafler la mise sur le segment des néo-rétro « sympatoches ».

A titre de comparaison, la Kawasaki W800 « replâtrée » en version Euro 4 devrait débuter autour de 10 000 € ! L’autre rivale au twin parallèle indienne, la Triumph Speed Twin 2019, devrait également être tarifée au même prix que la nippone.

La préparation

Royal Enfield a signé avec Rough Crafts un partenariat pour la réalisation d’une Continental GT préparée qui porte le nom « Midas Royale ».

Cette association démontre que Royal Enfield souhaite jouer dans la cours des grands car le sieur Yeh , à la tête de Rough Crafts, a reçu des commandes provenant de Harley-Davidson (Street 750) ou de BMW Motorrad (Ninety). L’atelier taïwanais fait désormais parti du Gotha des custom builders.

royal enfield continental GT 650

Rough Crafts a décidé de transformer le café racer indien en un endurance racer comme nous pouvions en voir à la fin des 60’s.

Le travail a essentiellement porté sur la carrosserie.

Dans cette préparation, nous retrouvons la patte de l’atelier basé à Taipei soit un savant mélange entre hi-tech et lignes classiques.

Selon le cahier des charges demandé par Royal Enfield, le réservoir d’essence de la moto préparée devait garder la forme de l’élément de série, très certainement pour que l’on puisse reconnaitre d’emblée une Continental GT.

En bon professionnel, Rough Crafts a pris en compte cette demande mais il a conçu un élément aux lignes plus allongées et qui se poursuit sur les cotés via deux « ailerons ». Le builder voulait mettre en valeur le bas moteur très vintage du bicylindres parallèle de la Royal Enfield. La piste d’un carénage intégral a donc été écartée.

royal enfield préparée

La face avant de la Midas Royale accueillant deux petits phares à LED et une bulle en acrylique est donc très fine avant de s’élargir à la base du réservoir formant des sortes de déflecteurs dans lesquels s’encastrent le haut des jambes.

Pour ce faire, Winston Yeh a confié à un spécialiste de l’impression 3D la réalisation du réservoir ainsi que des autres pièces de carrosserie. Ces éléments sont conçus dans des couches de carbone et de fibres de verre.

Le préparateur a été stupéfait par les possibilités de cette technologie qui permet des gains de temps considérables. Il ne tarit pas d’éloge sur ce nouveau processus de création aux possibilités quasi-infini.

royal enfield bicylindres 650

La selle est une réalisation de Kingsman Seat qui la recouvre d’un cuir fané mariant des tons de marron et de noir donnant un look très old school.

 

La totalité du système électrique a été relocalisé dans un compartiment sous la selle. Le compteur de vitesse a été benné. Winston Yeh dit à ce propos que « Royal Enfield, nous a facilité la tache à ce niveau car la Continental GT embarque un système électrique minimaliste sans système CAN et une centrale électronique guère sophistiquée. Il y a juste le nécessaire pour démarrer et rouler, comme au bon vieux temps !»royal enfield continental gt cafe racer

Ces éléments de carrosserie mettent également en valeur la double lignes d’échappement qui suit parfaitement les courbes du bas moteur. Selon Winston Yeh, la ligne réalisée par SC Project émet une sonorité extraordinaire.

Au niveau moteur, la Midas Royale abandonne la boîte à air pour des filtres à air waterproof fournis par Sprint Filter. Le pignon moteur est remplacé par un modèle de chez Wukawa Industry.

royal enfield custom 650 twin

L’atelier 2 Abnormal Sides s’est chargé de créer à la main les deux badges qui décorent le réservoir.

La mise en peinture du café racer a été confiée à Air Runner. La Midas Royale marie le carbone verni et le noir. Un filet à la feuille d’or réalisé en pinstring a été apposé afin de donner du relief au travail de peinture. Les éléments chromés et plaqués sont confiés au bon soin de l’atelier Anodizing.

Rought craft custom builder

Winston Yeh et sa réalisation. Le shop de Taipei réussit l’exploit de magnifier la Continental GT

Le boss de Rough Craft a parfaitement les pieds sur terre et admet volontiers qu’il existe un monde entre une moto préparée et les contingences en terme de design et de faisabilité d’une moto de grande série. Il admet humblement que sa Continental GT passée entre ses mains pourrait être une source d’inspiration pour des Royal Enfield futures.

royal enfied continental GT 650

Il aurait été dommage de cacher le bas moteur très vintage du Twin indien. Rough Crafts le met en exergue grâce aux deux lignes qui suivent au plus prêt la forme du carter moteur droit.

Principales pièces montées de Rough Craft sur la Royal Enfield GT 650 Midas Royale :

Éclairage avant et arrière  : Koso

Fourche : Öhlins FGRT213s

T de fourche : CNC Racing

Bras oscillant : HPM Design

Lignes d’échappement : SC Project

Silencieux : Banai Racing

Roues : BST 17 pouces carbone

Pneu : Pirelli Diablo Superbike Slick

Freinage : Étriers et disques Beringer

Commandes reculées : HPM Racing

Poignée : Moto Gadget

levier : Beringer

Guidon Bracelet : CNC

Filtre à air : Sprint Filter