Une des deux Ford Mustang Fastback 1968 ayant participé au film « Bullit» sera mise en vente le 12 janvier 2020 en Floride par la maison Mecum.

Durant le tournage de ce thriller réalisé par Peter Yates, deux Ford Mustang identiques avaient été utilisées ainsi que deux Dodge Charger R/T 440.

Caractéristiques de la Mustang « Bullit »

La Ford Mustang Fastback 390 GT dans sa livrée « vert Highland » pilotée par Steve McQueen est une version musclée de la célèbre pony car.

Elle est propulsée par le plus puissant moteur proposée à l’époque par la firme de Dearborn soit un V8 Big Block 390 cui (6,4 litres de cylindrée) produisant 325 chevaux alors que sa transmission est confiée à une boite de vitesse manuelle à 4 rapports.

Ford Mustang Bullit

Les deux Mustang mais aussi les deux Dodge Charger sont préparées par la légende du sport automobile américain de l’époque : Carroll Shelby épaulé par le préparateur des studios Max Balchowsky qui officie surtout sur les Dodge.

Le léger coupé Ford (environ 1100 Kg) reçoit pour les besoins du tournage un pont court améliorant les accélérations, des suspensions renforcées et des points d’encrages pour les caméras.

Au niveau moteur, les deux V8 Ford sont boostés par un arbre à cames racing associé à des culasses préparées. Un allumage haute-performance et un carburateur à gros débit terminent la préparation.

Ford ne souhaitant pas s’impliquer dans la production du film, Steve McQueen, producteur associé via sa société Solar production, demande à Carroll Shelby de faire disparaître tous les éléments décoratifs se rapportant au pony car comme les sigles « Ford » et le cheval au galop sur la calandre. Toujours dans ce dessein, des jantes Torq Thrust en 15 pouces sont montés.

Malgré ce différent, Ford fera fructifier l’appellation « Bullit » sur les Mustang modernes grâce à des séries limitées.

jante Torq Thrust
Jantes Torq Thrust

Steve McQueen venait quasiment d’inventer le tuning et la Mustang très agressive piloté par le lieutenant Frank Bullit de la police de San Francisco participera grandement au succès planétaire du film.

Les coulisses du tournage

Ford Mustang 1968 V8 390 cui
Depuis 2018, la Ford Mustang, toutes générations confondues, est la voitures sportives la plus populaire puisqu’elle s’est vendue à plus de 10 millions d’exemplaires depuis son lancement en 1964 : une vraie success-story qui dure toujours !

L’une était réservée aux plans « statiques » alors que la seconde était dédiée aux séquences de cascades.

C’est cette voiture qui participera à la course-poursuite de 9 minutes et 42 secondes où le lieutenant Frank Bullit roule pied au plancher se mettant en chasse d’une Dodge Charger noire qui perdra, grâce à la magie du montage, pas moins de 8 enjoliveurs !

Cette scène fait partie des cascades parmi les plus mémorables de l’histoire du cinéma.

Steve McQueen s’était engagé auprès de la mairie et de la police de San Francisco à ne pas dépasser 56 km/h mais dans les faits, les cascadeurs et le roi du cool réaliseront certaines scènes à prêt de 180 km/h !

Ford Mustang Fastback Bullit

En réalité, Steve McQueen ne participera qu’à 10% des scènes de cascade chorégraphiées par le chevronné Carey Loftin. Après avoir raté un virage, c’est son ami Bud Ekins qui le doublera.

La destinée des Mustang après le tournage

La voiture de « cascade » a été retrouvé miraculeusement dans une casse au Mexique en mars 2017 et son numéro moteur et châssis prouvent son authenticité. Cette voiture a été totalement restaurée et elle est estimée entre 3 et 5 millions de dollars.

Pony Car

La Mustang Fastback n’ayant pas subi les affres des cascades avait été revendue en 1974 à un assureur du New Jersey pour la modique somme de 6.000 dollars.

Son propriétaire ne voudra jamais la revendre, même à Steve McQueen qui tentera de l’acquérir en 1977.

Cette voiture iconique est totalement « dans son jus » et conserve tous les stigmates d’un tournage éprouvant pour la mécanique et la carrosserie. Seuls le volant et le pommeau, volés lorsque le coupé était stockée par la production, ne sont pas d’origine.

Cette Ford Mustang n’a que 104.000 km, soit une paille pour une mécanique américaine ! Ce faible kilométrage s’explique par le fait que son propriétaire a remis à toujours à plus tard de réparer un problème d’embrayage. L’américaine passera plusieurs décennies à croupir dans un garage.

Suite au décès de son propriétaire en 2014 et aussi grâce à la magie du net, son fils a découvert qu’il venait d’hériter d’un véhicule quasi-mythologique dans l’histoire de l’automobile et du cinéma valant de bonnes liasses de billets verts !

L’estimation de la Ford Mustang  Bullit

Cette Mustang pourrait devenir la muscle car la plus chère au Monde dépassant une Mustang Shelby GT Super Snake 1967 adjugée pour la somme de 2,2 millions de dollars et la Plymouth Hemi Cuda achetée pour 3,5 millions de dollars en 2014. De nombreux experts évoquent que cette Mustang Bullit pourrait être emportée pour un prix de 5 millions de dollars.

porta. velit, elit. diam luctus ut leo adipiscing ut vulputate, venenatis ut