bridage moteur permis A2

Permis A2 : En quoi consiste le bridage moto A2/MTT1

Vous venez d’obtenir votre permis moto A2. En tant que jeune motard et durant une période de deux ans, vous devez faire votre apprentissage sur une moto éligible au permis A2 dont la puissance n’excède pas 47,5 chevaux.

Comment est réalisé le bridage moteur ? Quelles sont ses particularités selon les modèles et les millésimes ? Quel est son prix ? Nous répondons à ces questions et bien plus encore.

Qu’est-ce qu’un bridage moteur ?

Brider une moto est une opération qui consiste à empêcher un moteur de délivrer toute la puissance qu’il peut produire. Cette puissance s’exprime en cheval-vapeur (ch) ou en kilowatt (kW).

La bride moteur va agir sur les performances de la moto en termes de vitesse de pointe et d’accélération. Ainsi, un 50 cm3 bridé plafonne à 45 km/h, mais lorsqu’il est libéré, il atteint sans mal les 70 km/h.

Voici la liste des principaux systèmes de bridage rencontrés sur une moto A2 :

  • bride électronique
  • bride à la poignée d’accélérateur 
  • bride à l’admission au niveau des papillons, boisseaux ou pipes d’admission
  • bride à l’échappement

Quelle est la puissance maximale d’une moto A2 jeune permis ?

Selon le Code de la route, la catégorie administrative A2/MTT1 correspond à des motos dont la puissance est inférieure à 47,5 chevaux soit 35 kW. Son rapport poids/puissance ne doit pas dépasser 0,2 kW (0,27 ch). Si vous achetez un moto neuve, sachez que les constructeurs proposent un large panel de motos bridées A2 pour les motards débutants.

Les différents types de moto bridés A2

Les jeunes permis liment leurs premiers jeans Kevlar majoritairement vers des machines de cylindrées intermédiaires également utilisées en moto-école, histoire de ne pas être trop dépaysé. Ainsi en 2021, la Yamaha MT-07 (73 ch) était fort logiquement la moto homologuée A2 la plus vendue en France avec plus de 5113 exemplaires. Elle était talonnée par les Kawasaki Z900 (2923 unités) et Z650 (2406 unités).

Les moyennes cylindrées

Certaines motos sont éligibles au permis A2 sans souffrir d’aucun bridage. C’est le cas des Kawasaki Ninja 400 (45 ch), KTM 390 Duke (42 ch) et les bicylindres Royal Enfield 650 (47,5 ch). Mais ne nous leurrons pas, l’écrasante majorité des motos éligible A2 du marché ont recours à un bridage moteur.

Les grosses cylindrées éligibles A2

Le Code de la route stipule les motos éligibles A2 ne doivent pas avoir une puissance maximale en version libre (MTT2) de plus de 95 chevaux, soit le double de la puissance en version bridée A2/MTT1.

Ainsi, lorsque vous devenez titulaire du permis A, une Kawasaki Z900 A2 ne délivrera « que » 95 chevaux, mais jamais les 125 chevaux du modèle standard. La version A2 possède d’ailleurs des échappements, une culasse, une cartographie moteur et des arbres à cames qui lui sont propres.

Aiguillonné par le succès de cette dernière, la firme aux diapasons vient de se lancer dans la danse des gros cubes A2 avec la Yamaha MT-09 A2. Elle est animée par le 4 cylindres en ligne CP4 dérivé de la R1 (sic) de 119 chevaux en version full power ! Ne faut-il pas mieux se tourner vers la Yamaha MT-07 (73 ch) qui est équipée d’un bicylindre excellemment bien bridée par le constructeur japonais ? En effet, on peut penser que ces motos « toujours un peu bridées » se vendront moins bien que la version libre en occasion…

Est-il possible de brider une moto pour les permis A2 ?

La réponse est oui, mais à la condition que sa puissance maximale soit, là encore, inférieure à 95 chevaux ou 70 kW. L’opération doit être impérativement faite en concession. Il vous délivrera un certificat de bridage prouvant que votre moto correspond à la catégorie MTT2 (moto dont la puissance est supérieure à 25 kW). Vous pourrez alors refaire votre carte grise auprès du site de l’ANTS en fournissant les documents suivants :

  • Formulaire Cerfa de demande d’immatriculation rempli
  • Attestation de bridage
  • Copie de la carte grise originale
  • Copie de la carte d’identité (ou passeport)
  • Justificatif de domicile

Vous recevrez par la Poste et dans les 7 jours ouvrés votre nouvelle carte grise MTT1. La démarche est en tout point identique lors d’un débridage suite à l’obtention du permis A.

Bridage des motos anciennes : cher et parfois galère

Les motos d’occasion (Euro 3 ou 4) ou anciennes (carburateur) peuvent demander des interventions plus ou moins poussées et donc onéreuses pour être éligible au permis A2.

Ainsi, une Suzuki SV 650 à carburateurs (70 ch) sortie autour du nouveau millénaire demande l’installation d’une paire de boisseaux bridant l’admission. Ce kit vous sera facturé pour environ 150 € auquel il faudra ajouter les heures de main-d’œuvre. A contrario, la même Suzuki, mais à injection ne nécessite que de débrancher un fil pour ne délivrer que 47,5 chevaux.

Les Ducati Monster ou SS 600 et 620 sont bridées par une patte placée au niveau des cuves de carburateurs qui bloque le palonnier d’accélérateur.

Quel est le prix pour brider une moto A2 ?

Ce travail est facturé en moyenne entre 100 et 200 € (main-d’œuvre incluse) sur une moto Euro 5, mais il doit être impérativement fait par un professionnel.

Il peut s’envoler selon le constructeur, le millésime et la concession. Ainsi, il n’est pas rare de voir des machines à carburateurs dont le coût du bridage A2 avoisine les 600 € ! N’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

Vous devez également avertir votre assureur du changement de catégorie administrative (MTT1) de la moto afin que la carte grise corresponde avec le contrat.

Comment savoir si la moto est bridée A2 ?

La carte grise est le seul document accréditant le fait que votre moto appartient à la catégorie administrative MTT1. Celle-ci correspond à « des motocyclettes légères dont la puissance maximale est limitée à 35 kW et dont le rapport puissance/poids maximal est de 0,2 kW/kg. »

Share via