Triumph Truxton 1200

Zero Gravity 2.0 Triumph Truxton R par Bad Winners

Dernière révision:

Bad Winners est un atelier parisien fondé en 2011 par Walid Ben Lamine. Son credo : « Je construis chaque moto avec la même passion, le même plaisir et la même attention que si elle m’était destinée ».

Pour fêter le 10e anniversaire de Bad Winners, le bouclard de la ville lumière passe la seconde et nous propose une série limitée à 25 exemplaires de son café racer ayant fait le buzz sur les blogs et autres canards de la sphère « café racer ».

La Zero Gravity 2.0 est basée sur l’actuelle Triumph Truxton 1200 R.

Triumph néo-rétro

Préparation du vertical twin

Le bicylindre d’Hinckley reçoit un jeu de cartouches filtrantes coton Free Spirit alors que les gaz d’échappement sont expulsés par une ligne Termignoni 2 en 1 finissant dans un silencieux SC-Project CR-T Carbon.

Triumph Truxton 1200

Un module Power Commander V se charge de la mise au point de l’injection.

Au final, l’Anglaise passée entre les mains de l’atelier de Paname revendique désormais 125 ch contre 105 d’origine. Belle optimisation moteur !

La chasse au poids superflu est ouverte

Triumph cafe racer

Bad Winners conçoit le cuvelage de phare accueillant une optique Koso à LED ainsi que le dosseret en fibre de carbone. La Triumph Truxton 1200 R reçoit une paire de jantes Dynamag CA5 dans le même matériau et chaussée en Pirelli.

Au final, le café racer «Made in Paris » n’accuse que 165 kg sur la Terraillon soit un gain de 30 kg. « Good job » diraient les anglo-saxons !

Les détails cette Triumph Truxton 1200 R préparée

Cette Triumph Truxton revisitée se pare de belles pièces comme des bracelets Renthal, de commutateurs Motone ainsi que d’un tableau de bord digital baptisé APEX-2 faisant partie du té de fourche supérieur. Ce dernier est réalisé en interne par Bad Winners.

En conclusion

préparation café racer

L’atelier parisien démontre à travers ce café racer un sacré savoir-faire. Les qualités dynamiques de l’Anglaise, 165 kg pour 125 ch, n’ont désormais rien à envier à un roadster « ninja » avec des lignes qui feront se damner tout amateur de machine néo-vintage.

Cette Triumph d’exception sera à vous pour la somme de 29 990 € (moto incluse). Si vous êtes déjà propriétaire d’une Truxton 1200 R, Bad Winners peut également la modifier.

Crédit photo : © Bad Winners