prix assurance moto 2021

Contrat d’assurance moto 2021 : baisse ou hausse ?

Malgré deux confinements en 2020 qui ont fortement réduit le nombre d’accidents et de vols en 2020 en raison des restrictions de déplacement, les tarifs des contrats d’assurance auto comme moto devraient progresser en 2021. Explication :

2020 : un grand cru pour la sécurité routière

Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), la France est passée pour la première fois de son histoire sous la barre des 3 000 morts en 2020 (2782 décès) soit une baisse de 21,4% par rapport à 2019.

Les deux confinements liés à la Covid-19 font que tous les indicateurs en matière d’accidentologie sont mécaniquement au vert. Ainsi, la sécurité routière a enregistré une chute du trafic routier durant le mois d’avril 2020 de 75% (sic) par rapport à avril 2019.

Les forces de l’ordre ont relevé 44 997 accidents corporels en 2020 contre 56 997 en 2019 ( -19,7%).

La pandémie : une très bonne affaire pour le secteur de l’assurance auto et moto

Lors du premier confinement, UFC Que Choisir était montée au créneau pour que les assurances et mutuelles reversent le trop-perçu à leurs clients.

Mi-novembre 2020 et avant le second confinement, l’association de protection des consommateurs avait calculé qu’avec une accidentologie alors en baisse de 14%, le secteur de l’assurance auto et moto réalisait une plus-value de l’ordre de 2,2 milliards d’euros.

L’économie totale faite par le secteur de l’assurance devrait être encore plus forte puisque les chiffres sur le nombre d’accidents corporels sur l’ensemble de 2020 sont encore meilleurs avec -19,7% soit une baisse de 4,9% par rapport à 2019.

Qu‘allons-nous payer en 2021 ?

Après le premier confinement, les assureurs n’avaient pas joué le jeu en gelant les cotisations ou en reversant le trop-perçu assurant que l’accidentologie était repartie à la hausse avec l’été.

Florence Lustman, la présidente de la fédération française de l’assurance, s’était engagée au printemps dernier auprès d’UFC-Que Choisir  : «  « Si les primes perçues ont été supérieures aux sinistres payés, cela se répercutera sur les tarifs de l’année 2021 ».

Cette déclaration de « la patronne des assureurs » semble lettre morte puisque les cabinets de conseil et de placement Addactis et Facts & Figures tablent sur une hausse des primes de l’ordre de 1,5 à 2 % en moyenne en 2021. Elle était de 2,9% entre 2018 et 2019.

Comment les assureurs justifient les hausses prévues en 2021 ?

Ils justifient cette inflation, car le coût de réparation des autos et des deux-roues motorisées augmente en raison d’un parc d’engins de plus en plus récents et techniquement sophistiqués : motorisation hybride et électrique.

En matière de moto comme de scooter, le tarif des pièces détachées explose avec la généralisation d’équipements premium (optique de phare adaptative voire « laser », écran TFC couleurs,…) qui font exploser le coût du moindre sinistre. Celui-ci a bondi de 20 à 45% en 5 ans.

Que devez-vous faire ?

« 60 Millions de Consommateurs » souligne que trois acteurs (la Matmut, la GMF et la Maif ) jouent le jeu et gèlent leurs tarifs 2021 . De son côté, la Macif ne résiliera pas les contrats de ses membres s’ils ne peuvent régler leur cotisation pour cause de chômage.

Chaque assuré se doit de renégocier son contrat d’assurance moto ou d’assurance scooter en 2021. Effet, « 60 Millions de Consommateurs » assure actuellement assurances et mutuelles, fort de la manne financière engrangée, concèdent de très gros rabais pour attirer de nouveaux clients

Remarque : les chiffres 2020 donnés par la sécurité routière sont non consolidés à l’heure où nous écrivons ces lignes.

risus. consequat. non Donec id, elit.