MV 800 Walt Siegl

MV Agusta Bol D’Or par le sorcier des Ducati, Walt Siegl

Walt Siegel est un préparateur de tout premier plan qui conçoit depuis 2006 de manière scientifique des café racers. Les Ducati à 2 soupapes, sorties de son atelier de Harrisville (New Hampshire) sont un savant dosage entre élégance et performance.

Malgré une addiction prononcée aux L-Twin, Walt Siegel vient de dévoiler une MV Agusta Brutale 800 créée en collaboration avec le designer Mike Mayberry. Ce dernier avait signé une série limitée du roadster dystopique Ronin 47 propulsé par le dernier lot de bicylindres 1125 cm3 Buell.

La MV Agusta Bol D’or par Walt Siegel Motorcycles

Ce racer abandonne son réservoir en plastique pour un modèle réalisé en fibre de carbone. Le gain de poids est de 15,9 kg ! Ce matériau est également mis à contribution dans la réalisation de la carrosserie « endurance vintage » qui ne pèse que 3,85 kg, carénage compris.

Une MV Agusta Brutale 800 ultra légère

La chasse aux kilogrammes superflus a nécessité la création d’un bâti arrière en aluminium.

Le poids de cette MV Agusta est de 150 Kg (tous pleins faits) contre 197 Kg pour une Brutale 800 ou une F3.

Un trois cylindres bonifié

Le bouilleur de 798 cm3 n’est pas en reste avec des prises d’air forcées placées dans le carénage et un échappement en titane qui fait fi des normes antipollution. Ce denier donne à l’Italienne des rugissements de Formule 1…

Ces deux améliorations nécessitent une optimisation de la cartographie afin de maximaliser puissance (140 ch) et couple (87 Nm). On devrait flirté avec un rapport poids-puissance de 1

La partie-cycle

La fourche inversée Marzocchi et le mono amortisseur Sachs reçoivent des réglages adaptés au poids de la MV Agusta Bol D’Or.

Pour parachever cette préparation, Walt Siegel Motorcycles réalise des commandes reculées en aluminium de qualité aéronautique (7075 T6).

Vous pouvez passer commande de cette MV Agusta auprès du sorcier d’Harrisville.