La moto qui illustre cet article est propulsée par le quatre-cylindres double arbres à cames en tête d’une Kawasaki Z1000 J (998 cc) de 1981.

Cette Martin est équipée d’un cadre périmétrique à suspension arrière cantilever. Elle sera mise en vente par la maison Lecleremotorcars le 21 octobre 2018. Son prix de vente de cette Martin est estimée entre 9000 et 11 000 €.

Spécificité de la Kawasaki Martin mise en vente

Cette Kawasaki « rouge fumée » était une moto de développement avec nombreuses pièces en magnésium. Le cadre de cette moto était destiné initialement à une Z900 (1973-1976). Il a été donc modifié. Notons que Martin n’avait pas encore le statut de constructeur.  Le cadre est simplement frappé de l’acronyme « PUMA » pour « Pautonnier Union Martin association« .

 

moto france martin

Georges Martin est avec le tandem Georges Godier Alain Genoud (Godier -Genoud) l’un des deux grands noms français de la moto du début des années 70 jusqu’au milieu des années 80.

Georges Martin pilote des motos anglaises depuis ses seize ans et écume les circuit européens dès que son temps libre le lui permet. C’est un vrai passionné de motos sportives et de compétition.

Une révolution signée Honda !

1968 n’est pas seulement l’année des révoltes étudiantes, c’est également l’année d’un séisme en matière de moto avec la commercialisation de la Honda CB 750.

kawasaki Z1000 DOHC

Ces gros quatre-cylindres venus du Japon sont extrêmement puissants et fiables. Ils ont un gros point faible, une tenue de route très aléatoire si on la compare à celles des motos britanniques.

cafe racer martin

Les leçons du café racer appliquées aux quatre-cylindres

Georges Martin, qui est un dessinateur industriel et un fin connaisseur des café racers britanniques, va appliquer aux motos japonaises les recettes des artisans anglais qui les concevaient.

Ainsi, il était courant de lover le bicylindres vertical d’une Triumph ( le « Tri ») dans un cadre Featherbed de Norton (le « Ton »). Cette association du meilleur de chaque marque donnait naissance à une « Triton ».

Il y eut également des Tribsa, soit l’assemblage d’un cadre de Norton avec le moteur de la BSA Gold Star ou des Norvin (un cadre de Norton et le V-twin d’une Vincent).

Moto Martin : C’est aussi un succès commercial

moto martin France

Les motos Martin seront donc les café racers à la française qui feront fantasmer les motards des 70’s jusqu’au milieu des 80’s. Elles se vendront très bien avec 6 800 cadres chromés écoulés en 14 ans dans toute l’Europe.

Le premier cadre Martin est présenté officiellement lors du salon de Paris 1972.

Les commandes affluent d’emblée car le concept est bon et les motards de l’époque ne s’y trompent pas !

Une Martin, c’est le gage d’un moteur puissant et fiable greffé dans une partie-cycle ultra rigoureuse.

A l’instar des Godier Genoud, elles sont donc des must have pour les motard français de l’époque. Le plus célèbre d’entre-eux, Coluche aura la sienne (un modèle « M16« ) au début des années 80.

Les recettes des motos Martin, c’est d’abord une chasse au kilogramme superflus sans lesquels il ne peut y avoir une bonne tenue de route. Une moto sortie de l’atelier des Sables d’-Olonne perd en moyenne 40 Kg.

cadre cantilever martin

L’élément névralgique des Martin, le cadre, évoluera notablement au fil des ans. Ainsi les deux amortisseurs arrières des débuts laisseront très rapidement leur place à une suspension mono-amortisseur cantilever.

Autre grande évolution technologique en matière de partie-cycle, le cadre poutre sera remplacé par un élément périmétrique. Il faudra attendre 1996 pour que la Suzuki GSXR 750 soit équipée de la sorte !

A son apogée, la société Moto Martin emploie 35 personnes et réussira le tour de force d’obtenir de l’administration le statut de constructeur.

cadre martin 4 cylindres

Georges Martin, afin de pas être à la merci des aléas de ses fournisseurs, réalise en interne la plupart des éléments constituants ses motos. Les éléments de carrosserie en fibre, les commandes reculées, la selle, l’échappement, etc. sont conçus au sein de l’atelier vendéen.

marzocchi brembo

Seul le freinage (la plupart du temps un kit double disques à étriers 2 pistons) et la fourche sont fournis par Brembo et Marzocchi.

échappement martin moto

La Suzuki GSXR 750 marque la fin de l’épopée Martin

L’année 1985 voit apparaître sur le marché la GSXR 750. Cette moto, directement dérivée des paddock d’endurance, est équipée de série d’un carénage et d’un cadre en aluminium. Elle s’avère d’emblée plus performante qu’une Martin.

kawasaki Marchal martin
Elle va mettre à terre le sorcier des Sables d’-Olonne ainsi que les autres préparateurs artisanaux de super sportives comme l’italien Bimota, le suisse Fritz Egli et bien sûr Godier-Genoud.

Georges Martin arrêtera son activité moto en 1986 et se tournera vers la production de répliques de voitures comme la Ford GT 40, l’AC Cobra mais surtout la Lotus Seven dont la conception est très proche d’une moto.

Retraité,  Georges Martin continue à fournir des pièces afin que perdure ces motos françaises via sa boutique en ligne.