Indian FTR1200 custom

Indian FTR 1200 Superbike AMA par Workhouse

Sur la base d’une Indian FTR 1200, Workhorse Speed Shop réalise une prépa qui sort des sentiers battus. L’atelier de Brabant (Belgique) tire son inspiration du championnat AMA Superbike qui se déroulait aux USA entre 1976 et 1982.

Le street tracker Indian esprit racing 70’s

Indian FTR1200 Superbike AMA

Le roadster de Sioux Falls reprend la bouille des gros cubes japonais qui s’affrontaient en Superbike AMA au tournant des années 70. Elle verra batailler des pilotes de Grand Prix 500 tels que Spencer, Lawson, Rainey ou Schwantz.

Le règlement édicté par la fédé américaine était simple : la moto devait ressembler à celle de monsieur Tout-le-Monde avec notamment un grand guidon. Cette compétition représente l’âge d’or du quatre pattes classique avant l’arrivée de la Suzuki GSX-R 750 en 1984.

Elle verra ferrailler des :

  • Suzuki GS1000 puis Katana Yoshimura
  • Kawa KZ1000
  • Honda CB 750 F à la déco 900 Bol d’Or. Cette dernière influence l’Indian présentée.

La réalisation de l’habillage de l’Indian FTR 1200

Indian FTR1200 Superbike AMA championnat
Cette Indian FTR est inspirée par la Honda Bol d’Or 1981 pilotée par « Fast » Freddy Spencer.

Après la numérisation intégrale du châssis, les éléments de carrosserie ont été réalisés par impression 3D renforcés avec de la fibre de carbone.

Autour du porte-numéro qui intègre un phare PIAA, nous trouvons :

  • Le compteur de navigation Ride Command de l’Indian Chief 2021 (avec son port USB) surmonté d’un compteur de vitesse Motoscope Mini de chez Motogadget.
  • Au-dessous, il supporte un radiateur d’huile Setrab.

Cette moto possède deux réservoirs d’essence en aluminium reliés par des raccords AN10 donnant une contenance de 14 litres :

  • Un premier placé en position classique surmonté d’un bouchon type endurance.
  • Un second sous la selle en cuir confectionnée par Jeroen de Silver Machine.

Le cul de selle accueille la batterie et se termine par un phare à LED caché derrière un cabochon vintage.

Le V-Twin de 1203 cm³ (123 ch & 115 Nm de série)

Indian FTR1200 Superbike AMA championship

Il est quelque peu bonifié avec un jeu de filtres à air DNA Performance nécessitant la conception d’une admission réalisée grâce à une imprimante 3D.

Les collecteurs sont réalisés grâce à un assemblage de tronçons de tubes en acier inoxydable savamment soudés. Deux silencieux S&S se chargent de limiter « les nuisances sonores » de l’Indian FTR 1200.

Une partie-cycle riche en équipements premium

La French touch est convoquée avec des étriers avant à 4 disques !

La fourche Öhlins de 43 mm s’associe au cadre via des tés façon 750 Bol D’Or Superbike AMA.

La greffe d’un bras oscillant en aluminium 7020 rallongé de 40 mm améliore la stabilité et réduit le léger embonpoint du street tracker (222 kg à sec). Il permet de conserver les amortisseurs Öhlins piggyback de série.

  • Jantes : JoNich Wheels modèle « Rush »en aluminium billet
  • Freinage : Beringer 4 D AEROTECH® (4 disques)
  • Pneus : Dunlop GP (arrière 200 mm)
  • ABS déconnecté

L’entreprise hollandaise Vinco Racing a usiné :

  • Deux entretoises latérales de châssis à partir d’un fichier 3D réalisé par Workhouse
  • Platines de support d’étriers de freins
  • Bras oscillant
  • Support de batterie
  • Supports du radiateur d’huile

Le mot de la fin à propos de cette Indian FTR AMA

Indian FTR1200 custom

Au niveau de la finition, nous quittons certes l’univers moto mais pas celui racing ! L’Indian se pare des couleurs des Lancia Delta HF Martini groupe A qui ont dominé les rallyes dans la seconde moitié des années 80.

La muscle bike belge conserve le guidon large Pro-Taper de série afin de respecter la réglementation Superbike AMA.

Crédit photo/Photo courtesy of : Workhouse Speed Shop