Quelle moto aurait pu construire la MoCo pour concurrencer la Suzuki Hayabusa ? Cette question a été posée par Patrick Tilbury à un de ses amis lorsqu’il couvrait Sturgis pour le compte de West Coast Choppers

Patrick Tilbury est un gearhead, comprenez un zinzin de la mécanique tombé dans le game de la préparation moto dès l’adolescence. Professionnellement, il a débuté en greffant des turbo sur des automobiles européennes. Par la suite, il a formé du métal pour des choppers pour le compte de WCC et a participé à la réalisation de hot rods et kustom cars au sein d’Austin Speed Shop.

Jesse James l’a encouragé à se lancer dans la production de lignes d’échappements destinées aux FXR et Dyna. Il produit désormais ces pièces sous le nom de Royal-T Racing dans son atelier de La Nouvelle-Orléans.

Mais que reste t-il de la Dyna Street Bob ?

Il ne reste pas grand chose de la Harley-Davidson Street Bob TC95 millésime 2007 hormis le numéro V.I.N et la colonne de direction !

Chaque pièce a été réalisée en interne dans le shop de Louisiane comme le cadre ou le carénage en aluminium. Étant donné son passé en matière de prépa moteur, Patrick Tilbury n’a eu aucun mal à greffer un turbocompresseur Comp Turbo CT3 sur un V-Twin. L’intercooler est également fait maison.

Le bicylindre est un Twin Cam 124 cui (2031 cm3) provenant de chez S&S et dont la gestion moteur est assurée par un calculateur Haltech. C’est une première en matière de moto dont le custom builder n’est pas peu fier. Cet équipementier est très présent dans le sport automobile tant européen qu’américain.

V-Twin S&S 124 cui Turbocompressor

Les tubulures d’échappements du Street Bob sont réalisées en titane alors que les durites d’échangeurs sont en acier inoxydable. Un vrai travail de plomberie !

Le carénage reçoit une finition aluminium brossée et les jantes reprennent le dessin du ventilateur du turbo de la Porsche 935 d’endurance courant dans les années 70. Les disques de frein et l’ensemble pignon/couronne sont conçus spécialement pour ce projet par Chopper Hauss.

La puissance de cette Harley-Davidson que l’on verrait bien évoluer sur le Lac Salée de Bonneville est estimée entre 280 et 320 chevaux en fonction de la pression du turbo.

Ce Street Bob est couronné lors d’un show multi-marques

Cette Harley-Davidson au V-Twin venimeux a été couronnée best of show ou « The One » lors du « One Motorcycle Show 2020» ou « OMS » se déroulant à Portland (Oregon). Elle avait face à elle un parterre de plus de 200 motos de tous genres et venant du monde entier. Le jury était présidé par Ola Stenegärd, en charge du design chez Indian Motorcycle.

A propos du One Motorcycle Show de Portland

En 2020, cet événement qui se déroule tous les seconds week-ends de février dans un vaste hall d’exposition fêtait son 11ème anniversaire. Sponsorisé par Indian, « The One » accueille en plus du bike show, des épreuves de dirt race et plusieurs concerts.

Cette manifestation est à classer parmi les événements majeurs de la mouvance custom au même titre que le britannique Bike Shed Festival ou que notre Wheels & Waves.

consequat. ut sem, mattis consectetur Donec mattis