Harley-Davidson Club Style très méchante

Quelle moto aurait pu construire la MoCo pour concurrencer la Suzuki Hayabusa ? Cette question a été posée par Patrick Tilbury à un de ses amis lorsqu’il était présent au rassemblement Sturgis. Voici sa réponse…

Le préparateur de cette Harley-Davidson turbo

Patrick Tilbury est un « gearhead », comprenez un zinzin de la mécanique tombé dans le chaudron de la préparation moto dès l’adolescence. Professionnellement, il a débuté en greffant des turbo sur des automobiles européennes. Par la suite, il a formé du métal pour les choppers réalisés par West Coast Choppers. Il a aussi réalisé de nombreux hot rods et kustom cars pour le compte d’Austin Speed Shop ; un atelier appartenant à Jesse James.

Le custom builder et ex de Sandra Bullock l’a encouragé à se lancer dans la production de lignes d’échappements destinées aux FXR et Dyna. Il produit désormais ces pièces appréciées des amateurs de Harley-Davidson Club Style sous le nom de Royal-T Racing à La Nouvelle-Orléans.

Mais que reste t-il de ce Harley-Davidson Street Bob turbo préparée façon streamliner ?

Harley-Davidson Club Style

Seul, le numéro V.I.N et la colonne de direction ont été conservés sur cette moto qui était dans une première vie, une Harley-Davidson Street Bob TC95 millésime 2007.

Un V-Twin signé S&S de 2 litres avec turbocompresseur

Le bicylindre est un Twin Cam 124 cui ou 2031 cm3 provenant de chez S&S. La gestion moteur est assurée par un calculateur Haltech. C’est une première en matière de moto dont le custom builder n’est pas peu fier. Cet ECU est très présent dans le sport automobile tant européen qu’américain.

Étant donné son passé en matière de prépa moteur, Patrick Tilbury n’a eu aucun mal à greffer un turbocompresseur Comp Turbo CT3 sur le V-Twin. L’intercooler ou échangeur air/air est également « du fait maison ». Il est relié au radiateur grâce à des durites aviation tressées. Les gaz d’échappement sont évacués par des lignes en titane.

Le châssis et la finition de cette Harley-Davidson baptisée Landspeed Dyna Street Bob

Chaque pièce a été réalisée en interne dans l’atelier de Louisiane dont le cadre et le carénage en aluminium.

Le carénage reçoit une finition aluminium brossée et les jantes reprennent le dessin du ventilateur du turbo de la Porsche 935 d’endurance courant dans les années 70. Les disques de frein et l’ensemble pignon/couronne sont conçus spécialement pour ce projet par Chopper Hauss.

La puissance de cette Harley-Davidson que l’on verrait bien évoluer sur le Lac Salée de Bonneville est estimée entre 280 et 320 chevaux en fonction de la pression du turbo.

Ce est couronné lors d’un show multi-marques

Cette Harley-Davidson au V-Twin ultra-venimeux a été couronnée Best of Show lors du One Motorcycle Show 2020 se déroulant à Portland (Oregon). Elle avait face à elle un parterre de plus de 200 motos de tous genres et venant du monde entier. Le jury était présidé par Ola Stenegärd, en charge du design chez Indian Motorcycle.

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

Laisser un commentaire