mort de chuck yeager

Chuck Yeager, mort du premier pilote à passer le mur du son

Last updated:

Charles E. « Chuck » Yeager semblait être l’homme dont la mort ne voulait pas ! L’avait-il finalement apprivoisé à force de trop la côtoyer ou allait-il trop vite pour elle ?

Finalement, cette dernière l’a rattrapée, selon la formule, puisqu’il vient de décéder ce lundi à Los Angeles à l’âge de 97 ans.

Chuck Yeager : d’abord pilote de chasse

mustang p-51
« Glamorous Glen III, » Chuck Yeager’s P-51D during World War II. (U.S. Air Force photo)

Dès sa sortie du lycée en 1941, Chuck Yeager s’engage dans l’Air Force et en mars 1943, il reçoit ses galons de pilote volant sur P-51 Mustang.

Son avion baptisé « Glamourus Glen » fut abattu en mars 1944 par la chasse allemande au-dessus du Lot-et-Garonne. Ayant réussi à sauter en parachute, mais souffrant de blessures légères, il fut soigné par la résistance qui le ferra passer en Espagne (pays neutre) et il rejoindra finalement la Grande-Bretagne.

Le 12 octobre 1944 au-dessus de Brême, il abat 5 chasseurs allemands lors d’un vol d’escorte de bombardiers. Il devient avec un total de 13 victoires, un as de la chasse américaine.

Un record pour l’éternité

Chuck Yeager entre dans l’histoire au-dessus du désert Mojave le 14 octobre 1947 à 10h18. Son Bell X-1 largué d’un bombardier B-29 à 7000 mètres, monte en palier et émet à 13 000 mètres le premier « boom » caractéristique d’un vol supersonique. La vitesse du frêle avion-fusée est de 1126 km/h.

Voir notre article à propos de l’anniversaire des 70 ans du passage du mur du son.

Le pilote d’essai

Dans les décennies suivantes, il volera sur plus de 150 avions dont un MIG russe (sic) et son carnet de vol atteste de plus de 10 000 heures de vol. Yeager battra un nombre de records de vitesse et d’altitude trop longs à énumérer, dont celui d’avoir atteint 2,5 fois la vitesse du son.

De 1957 à 1961, il entraînera sur la base d’Edwards 26 astronautes des programmes Gemini et Apollo. Il sera chef d’escadrille durant la guerre du Vietnam avec 127 missions à son actif.

Chuck Yeager et la France

Le pilote n’oubliera jamais les résistants qui se sont occupés de lui et l’ont fait passer en Espagne en 1944. Il fera de nombreux pèlerinages dans le Sud Ouest et profitait de l’occasion pour visiter les usines Airbus. Son Mustang est exposé au musée Aeroscopia de Toulouse.

Le dernier héros américain

chuck Yeager
The last supersonic fly…

Le livre L’Etoffe des Héros (The Righ Stuff) écrit par Tom Wolfe en 1979 et le film éponyme (1983) feront de lui un personnage public. Ainsi, il participera à la commission d’enquête faisant suite à l’explosion de la navette Challenger en 1986.

Bardé de médailles tant civiles que militaires, celui qui n’avait jamais vu un avion avant d’incorporer l’Air Force en 1941 prend sa retraite en 1975 avec le grade de général. Il fera un ultime « boom » supersonique en tant que pilote en 2002 à bord d’un F-15.

Le Trompe-la-mort natif de Virginie-Occidentale est un héros national américain dans la lignée des frères Wright ou de Charles Linbergh.

dolor. elit. nunc dapibus eleifend ipsum vel, id velit, elementum neque. luctus