Cette enseigne, basée à Richmond (Virginie) et fondée en 2012 par Devin et Nicolas Henriques, conçoit de nombreuses pièces pour personnaliser sa moto : Des tés de fourches, des kits de conversions en jantes à rayons, des commandes reculées, des compteurs de vitesse, etc.

Cognito Moto est donc devenue au fil du temps un acteur de premier plan de la scène custom nord-américaine en proposant une large offre de pièces conçues en interne ainsi que des accessoires provenant de grands noms de l’aftermarket mondial comme Biltwell, MotoGadget ou Öhlins.

BMW flat twin à air

Dans un bel œcuménisme, le catalogue de Cognito Moto propose des pièces aussi bien pour les motos modernes que pour les anciennes.

La BMW R75/5 de 1971 que nous présentons est une sorte de vitrine du savoir-faire de Cognito Moto en matière de personnalisation.

La BMW R75/5

Construite de 1969 à fin 1973, le gros cube bavarois a rencontré un joli succès commercial en étant vendu à 34.347 exemplaires sur un total de 68.896 BMW série 5 produites (BMW R50/5 et R60/5).

Le bicylindres à plat de 745 cm3 est alimenté par deux carburateurs Bings à dépression ( papillon et venturi s’ouvrant selon la charge moteur). Ce choix technique sera définitivement enterré par la suite.

flat twin vintage

Forte de 50 ch. à 6.500 tr/mn pour un couple de 60 Nm à 5.000 tr/mn, cette BMW construite dans la toute nouvelle usine de Spandau (un quartier de Berlin) fait entrer le constructeur dans la modernité grâce à un démarreur électrique et une vitesse de pointe prometteuse de 175 km/h.

Au niveau du design, la BMW R75/5 sera proposée avec deux réservoirs, un de 17 litres à flancs chromés surnommé par les anglo-saxons « toaster » (ou « grille-pain ») et le second d’une contenance de 24 litres doté de grippes-genoux. Bien qu’optionnelle, la plupart des BMW série 5 reçoivent une béquille centrale.

Passons à la préparation de la BMW R75/5 .

La partie-cycle : Upgrade général

Cette BMW R75/5 illustre assez bien l’article sur les flat twins BMW à refroidissement par air et à carburateurs construits durant plus de deux décennies.

L’un des gros chantier à propos de cette BMW R 75/5 a été la greffe d’une fourche inversée provenant de sa descendante légitime : La BMW R NineT.

vieille bmw moto

Les deux bras de la fourche inversée s’adaptent au cadre de notre quasi-quinquagénaire grâce à deux tés taillés et tournés par l’atelier de Richmond.

Le déport de cadre est augmenté de 50 mm améliorant la stabilité tout en diminuant l’effort au guidon. La partie-cycle , après décapage, est repeinte par de la peinture en poudre (powercoating).

Les roues à rayons sont issues du catalogue Cognito Moto alors que le freinage avant et arrière est confié à des étriers Brembo pinçant des disques Galfer Disc ; le tout faisant oublier sans mal les trois tambours de série de 200 mm.

Deux combinés Öhlins de la gamme « Street Lines » assurent une meilleure tenue de route. Ils sont bien aidés en cela par le montage d’un bras oscillant plus long provenant d’une série 6 qui accroit l’empattement et donc la stabilité aux vitesses que permet le moteur préparé.

moto BMW préparée

Le fameux phare hérité des 60’s avec son contacteur en forme de clou cède sa place à un phare à LED attaché par deux pattes de chez Motodemic. Il est surplombé par un compteur de vitesse Chronoclassic signé MotoGadget.

Cet équipementier fournit également une centrale électrique M-Unit Blue permettant de simplifier grandement le faisceau.

La préparation moteur : La Grosse Bertha

Le boxer twin culbuté est réalésé en 1000 cm3 grâce à un kit Siebenrock. Les cylindres reçoivent un traitement Nicasil et adoptent des pistons haute compression.

Bmw bicylindres à air

Un allumage haute performance se charge de mettre plus prestement en combustion le mélange air/essence fournit par les deux carburateurs Dell’Orto de 38 mm.

Le bicylindres à plat refroidi par air est transfiguré et possède un caractère de furie teutonne comme disaient jadis les armées romaines.

Les gaz d’échappement sont expulsés grâce à deux lignes en acier inoxydable de 38 mm aboutissant dans deux contre-cônes originalement destinés aux Triumph Street Twin et Cup 900 cm3.  Ces éléments ont la tache ardue de limiter quelque peu les envolées de la mécanique teutonne hautement préparée. Les lignes et les embouts sont l’œuvre de Cognito Moto.

La finition : Chic et discrète

Un guidon Renthal modèle « Fatbar » de couleur noire accueille de discrets commutateurs assurant le bon fonctionnement électrique du flat twin et de discrets clignotants M-Blaze signés MotoGadget.

moto BMW vintage

L’atelier MeyerBuilt Metalworks situé à Indianapolis a réalisé le garde-boue avant alors que la selle est fabriquée par New Church Moto. Elle repose sur une boucle arrière sur mesure intégrant une barre de LED. Le réservoir de 24 litres est recouvert d’une peinture bi-tons noire et Bordeaux.

En conclusion

Cette moto conserve le charme de l’ancien notamment avec la présence de son kick si spécifique en forme de « ». Ce choix est dicté par l’architecture mécanique très cartésienne du flat twin avec le vilebrequin et la boîte séparée à 4 rapports parallèle à la route. Une solution technique également proche du V-Twin Moto Guzzi.

Grâce au travail réalisé par Cognito Moto, cette BMW à la dégaine vintage possède un rendement moteur et une partie-cycle très actuels ; le charme d’une mécanique à l’ancienne et l’exclusivité en sus ! Cette moto vient d’être cédée pour la somme de 14.500 euros soit un prix équivalent à celui de la moderne BMW R NineT.

Crédit photo/ Courtesy of : Cognito Moto

diam Sed felis efficitur. ipsum ut dictum ipsum lectus accumsan