scooter Honda 50 custom

Honda Shadow 50 hot rod : le scooter pas cher au look d’enfer

Le scooter Honda Joker a été commercialisé en 1996 au Japon et sera décliné en deux cylindrées (50 cm3 et 90 cm3). En Europe, il prend le nom de Honda Shadow 50. Bien que n’étant plus distribué depuis 2004, il existe de nos jours pléthore de scooters de la sorte comme chez JM Motors.  Ils feront parfaitement le job pour réaliser un petit 50 ou un 125 cm3 dans l’esprit de celui que nous vous présentons.

Les particularités de ce scooter customisé au pays de la Dolce Vita

L’atelier Espresso Motorcycles de Milan n’a pas choisi pour cette customisation très « rock n’roll » un scooter classique du cru (Rumi, Lambretta et bien sûr l’iconique Vespa). En effet, ces deux roues motorisées jouissent désormais d’une belle cote en collection et doivent être préservés.

Autre particularité de ce scooter, il est propulsé par un monocylindre 2-temps de 50 cm3. Or Soichiro Honda détestait ce type de motorisation même sur les petites cylindrées à vocation utilitaire. Ainsi, le cyclomoteur Honda Super Cub 125 ou les mini moto Honda Dax ou Monkey utilisaient et utilisent toujours des moteurs 4-temps.

La préparation du scooter façon mini Harley

Le Honda Shadow 50 avait été entreposé dans une cave humide pendant 20 ans. La carrosserie était cabossée de partout et l’ensemble de la machine était rongé par l’oxydation. Il fallait donc revoir ce scooter pas cher de A à Z.

Une garde au sol de low rider

En premier lieu, Espresso Motorcycles a abaissé la garde au sol de la machine de 7 bons centimètres. La chose est relativement aisée, car le scooter nippon à l’instar de la Vespa ne possède pas de fourche hydraulique. La suspension avant reçoit donc une biellette sur mesure et des ressorts courts. Son homologue arrière adopte également des ressorts courts donnant instantanément à la machine un look de low rider. Naturellement, la béquille a été coupée, car elle était désormais trop longue pour être utilisable.

Le guidon

Gianluca de Espresso Motorcycles a installé un guidon apehanger de 18 pouces (46 cm de haut !) de haut qui s’arrime au scooter grâce à des potences de 7/8 de pouce de diamètre. Comme il n’existe aucune pièce permettant de le customiser, tout est affaire d’astuce et de savoir-faire. Les câbles et les maîtres-cylindres proviennent d’un custom (Honda Shadow 600) et d’un maxi-scooter (Suzuki Burgman 400). Le petit phare chromé laisse place à une rampe de puissants LED Eagle Eye qui met en exergue l’imposant guidon.

Une finition très old school

Grâce à son tablier et ses ailes délicieusement rétro, il n’a pas été difficile de donner à ce scooter un look de mini Harley customisée. Il est renforcé par la généreuse selle faite dans un épais pain de mousse et qui est recouverte d’une housse en cuir avec surpiqures diamant.

La carrosserie est entièrement recouverte d’un gris mat dit Daytona issu du nuancier Audi. L’atelier Aryk Old Paint applique des liserés rouges et réalise des fresques caricaturant tout à la fois le custom builder et l’univers biker.

L’éclairage arrière est confié à de discrets LED triple fonctions Rizoma. Coté moteur, le 50 cm3 gagne quelques Watts grâce à un kit 70 cm3 et un variateur performance signés Malosi lui permettant de réaliser des wheelings !

Pour souligner l’aspect bas et trapu, le custom builder milanais a monté un jeu de pneus larges (3.50 R10) qui ont demandé d’élargir les garde-boues.

Crédit photo/ Photo courtesy of :

Espresso Motorcycles on Instagram |Espresso Motorcycles on Facebook

Share via