Comme il est de coutume en début d’année, Harley-Davidson a présenté une nouvelle moto cette semaine et une déclinaison CVO de la Breakout.

La Motor Co, nous le savons, sait surfer sur les vagues des modes en matière de customisation.  Le phénomène Sons Of Anarchy (SOA) semble être passé et digéré par l’Avenue Juneaux avec cette nouvelle Dyna Glide baptisée « Low Rider S« .

Notons que c’est la troisième machine à être désignée avec la lettre « S » après la Slim S et le Fat Boy S ( nom de code : FLSTFBS ). Ces dernières étaient propulsées par le plus gros bicylindres au catalogue de chez Screamin’Eagle ; le TC 110 d’une cylindrée de 1 801 cc.

La Dyna Low Rider S reprend cette recette avec la plus grosse motorisation jamais produite du coté de Milwaukee, et cerise sur le gâteau sans arbre d’équilibrage cette fois-ci. Ce dernier « grignote » quelques chevaux mais surtout quelques m.Kg ; Graal de la confrérie biker.

Bref, cette motorisation, c’est du violent…du brutal !!! Ça envoie 15,8 mkg de couple à 3500 tr/mn soit 13% supplémentaire par rapport au modèle standard pourtant équipé du V-Twin de 103 cui. L’embrayage renforcé « Assist & Slip » actionne par commande hydraulique la boîte baptisée Cruise Drive®  à six rapports.

Twin Cam 110 cui

TC 11O A

Toujours au « rayon moulin », le V-Twin reprend  très à propos deux codes du mouvement « Californian Outlaw Style » : une imposante admission coudée dîte « Heavy Breather » de chez Screamin’Eagle, « pompée » à l’origine chez K&N et un pot 2 en 1 en 2 aussi monté sur la Dyna Fat Bob qui n’est pas sans rappeler le 2 en 1 de chez Thunderheader.

Au niveau esthétique, ce nouveau modèle reprend tous les gimmicks des motos à la mode sur la cote Ouest des USA  déclinés sur les FXR et Dyna des M.C. 1% sous appellation  » west coast style » : un petit déflecteur « qui va bien », des suspensions typées « sport », une selle ultra basse (66 mm) et monoplace (!), trois freins (comme une certaine FXDX du début des années 2000) à gestion ABS et une finition du moteur mêlant noir brillant et noir mat.

Seul l’énorme T-Bar de Jax et de la plupart des bécanes du SOA crew n’a pas été retenu par Milwaukee, qui lui a préféré un plus classique drag bar…

La Low Rider S ne sera proposée que dans une livrée noire. Les deux jantes baptisées « Magnum Gold » s’inspirent des voitures de course des années 60 et accentuent encore un peu plus l’aspect racing  » à l’americaine « de cette moto.

Si la FX Low Rider S vous a tapé dans l’œil, Il vous faudra débourser la coquette somme de 19 290 € soit 3000 de plus que le Low Rider en version standard. La Low Rider S ne sera disponible qu’en version « Vivid Black« .

diam eleifend dictum leo. luctus mattis