Assurance moto et vol : Tout savoir

Le vol de moto est un élément qui « plombe » le prix d’un contrat d’assurance moto. Les 2-roues sont plus faciles à voler qu’une auto et ils représentent à eux seuls 2/3 des vols de véhicules. Ils sont principalement dérobés par la méthode dite de « l’enlèvement ». Les scooters et maxi-scooters sont très prisés des voleurs, mais les motos les talonnent selon les dernières statistiques. Sans surprise, Paris et sa banlieue, mais aussi les grandes agglomérations régionales sont les zones où le vol de 2-roues motorisés est le plus présent.

Quelle formule d’assurance moto souscrire pour être couvert en cas de vol ?

L’assurance moto au « tiers » ou responsabilité civile (RC) est obligatoire selon le Code de la route. Comme son nom l’indique, elle prend en charge uniquement les dégâts matériels ou corporels causés à une tierce personne d’où son nom.  Cela peut être un individu (un usager de la route, votre passager, un piéton, etc.) ou un bien matériel. Par contre, cette formule d’assurance aux primes basses ne prend pas en charge les frais médicaux, les réparations faisant suite à un accident responsable et le vol. Pour en savoir plus sur l’assurance moto

L’assurance moto au tiers avec l’option « vol et incendie »

La plupart des mutuelles et des compagnies d’assurance proposent des formules « assurance moto au tiers vol et incendie ». La couverture contre le vol est alors similaire à une assurance tous risques.

L’assurance tous risques

L’assurance moto tous risques est la formule la plus protectrice, mais c’est aussi la plus onéreuse. Bien que son principal atout soit la garantie corporelle du conducteur, elle possède une garantie contre le vol et incendie. C’est le contrat à prendre sur une moto neuve ou très récente.

Quels sont les éléments à vérifier dans un contrat « vol de moto » ?

La politique de remboursement faisant suite à un vol diffère d’une compagnie ou mutuelle d’assurance à l’autre.

Vétusté du 2-roues

Si le véhicule est retrouvé, l’assurance pourra mandater un expert qui estimera la vétusté de la moto. Ce critère correspond à la dépréciation du véhicule du fait de son kilométrage, de son état et de son age. L’assureur appliquera un abattement de vétusté correspondant à la valeur de la moto au jour du vol.

Indemnisation des objets volés

Pour que les objets ou vêtements se trouvant dans des valises ou un top case soient remboursés par l’assurance, il faut généralement souscrit une garantie particulière.

La franchise

La franchise correspond à la somme qui est à la charge de l’assuré, faisant suite à l’indemnisation du vol par l’assurance. Ce montant diffère d’une compagnie à l’autre et peut être fixe ou être un pourcentage.

L’antivol

L’assureur demande a minima que le motard attache son deux-roues à un antivol homologué (agréé SRA ou norme NF-FFMC) qui pourra être une chaîne, un bloque disque ou un antivol en U. L’assureur ne peut vous imposer une marque, un modèle ou une norme.

Les compagnies sur certaines motos prisées des voleurs et dans certaines régions peuvent demander des dispositifs électroniques (alarme, géolocalisation, antidémarrage, etc.) en complément d’un antivol mécanique.

La garantie contre le vol proposée par les assurances couvre très efficacement le vol de votre moto dans les cas suivants :

Les différents remboursements faisant suite à un vol

La moto peut être retrouvée ou pas. La première hypothèse est la plus courante puisque 2/3 des 2-roues motorisés sont retrouvés sous 24 heures. Les éventuels dégâts seront alors couverts par votre assurance contre le vol.

Si elle est retrouvée avant 30 jours, le propriétaire doit impérativement la récupérer. La compagnie d’assurance calcule les dommages causés à la moto. Si elle est jugée trop abimée, l’assuré sera totalement indemnisé.

Si la moto est retrouvée au-delà de 30 jours et après le versement de l’indemnité, l’assuré peut soit rembourser la somme perçue par l’assurance soit conserver l’indemnité reçue.

Comment déclarer le vol de sa moto ?

  • Porter plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche sous 24 h après la découverte du vol de la moto muni de votre carte grise et d’une pièce d’identité ;
  • Prévenez votre assureur du vol par lettre recommandée et téléphone sous 48 heures ouvrés, en joignant le PV de la déclaration de vol ;
  • Conservez la facture d’achat de votre antivol ;
  • Rassemblez et conservez les preuves du sinistre (antivol forcé, débris de moto, porte du garage fracturée, etc.)

Photo of author

Sophie Telmar

Je roule au quotidien en Royal Enfield Continental GT. Je suis issu de la presse moto et auto et mon rêve est de posséder une MV Agusta Superveloce.