2018 : Harley-Davidson réinvente le cadre Softail

Nous pouvons dire que 2018 est un grand cru puisque Harley-Davidson nous gratifie de pas moins de 8 nouveaux cruisers dotés exclusivement d’une partie-cycle Softail. Ces motos héritent du V-Twin Milwaukee Eight décliné en deux cylindrés 107 ci (1746 cm3) et 114 ci (1868 cm3) présenté également cette année.

Il s’agit des modèles suivants : Fat Boy, Heritage Classic, Deluxe, Slim, Breakout, Fat Bob, Street Bob et Low Rider,. Ces trois dernières motos étaient jusqu’alors équipées du cadre Dyna qui ne sera pas reconduit en 2018.

Le couple du Milwaukee Eight progresse d’environ 10% par rapport au TC 103

street bob 2018 harley M8
Pour 2018, le Street Bob hérite du V-Twin M8 de 107 ci et d’un cadre Softail. Son prix débute dès 14 860 €.

Ce nouveau V-Twin à 4 soupapes (ou M8 dans le jargon de la MoCo) en version 107 ci produit environ 86 chevaux et 146–152 Nm et le M8 114 ci libère 94 chevaux et 161 Nm. Bonne nouvelle, quelque soit la cylindrée, le couple max. est atteint dès 3000 tr/mn contre 3250 tr/mn pour le Twin Cam 103. 

Un nouveau cadre Softail pour 2018

cadre Softail 2018
Le cadre Softail 2018 n’a plus rien avoir avec son prédécesseur.

Harley-Davidson souhaite faire des économies d’échelle puisque l’ensemble des cruisers du constructeur seront équipés de cette nouvelle partie-cycle. La performante gamme Dyna (double amortisseurs) apparue en 1991 ne sera pas reconduite sur le millésime 2018.

La Factory annonce que le nouveau cadre Softail gomme tous les défauts de l’ancienne version qui n’avait guère évoluée depuis 1984 ! Il est vrai qu’avec le puissance du Milwaukee Eight n’était plus en adéquation avec des puissances de plus de 80 chevaux.

Rappel historique à propos du cadre Softail

Dés le milieu des années 70, Bill Davis avait plancher sur sa propre Super Glide de 1972 afin de mettre au point un cadre cachant les suspensions pour retrouver l’aspect de cadre rigide des anciennes Harley-Davidson. , L’ingénieur enregistre le brevet de sa partie-cycle en mars 1976.

En 1981, treize investisseurs amenés par Vaughan Beals rachètent les actions détenues par AMF. La Motor Compagny est à nouveau mettre de son destin et peut aller de l’avant. En 1983, le brevet de Davis est acquis par Harley et les designers Louis Netz etWillie G. Davidson se chargent d’adapter ce châssis à un nouveau V-Twin : le 1340 Evolution. Ce cadre et ce bicylindre donneront un nouveau élan au constructeur américain.

La seule évolution notable de ce châssis a eu lieu en 2000 avec le Twin Cam 1450 (version TC88 B) à deux arbres d’équilibrage car il est plus volumineux. 

Le cadre Softail 2018

Softail heritage classic 2018
Harley-Davidson Heritage 2018

De nombreux bikers vont regretter l’abandon des Dyna Glide sur l’autel de la rationalisation des coûts de production. Cette gamme, née en 1971 avec la FX Super Glide, était un pan de l’histoire moderne de la Motor Compagny et possédait une partie-cycle rigoureuse.

Elles avaient trouver leur place entre les Tourers, le Softail à la tenue de route incertaine et le gracile Sportster.

Un amortissement traditionnel

Mécaniquement, l’amortissement arrière est désormais géré par un mono-amortisseur placé sous la selle contre deux placés sous le moteur sur l’ancienne version.

Désormais, il fonctionne de manière conventionnelle en se comprimant lors d’un choc alors que les double amortisseurs de l’ancien châssis se détendaient pour la même opération.

Un cadre plus solide et plus léger

Ce nouveau cadre Softail en acier enrichi au carbone s’avère 34% plus rigide que son prédécesseur avec :

  • 65% solidité en plus
  • 50% d’éléments en moins
  • 22 % de soudure en moins

Deux bras oscillants font leurs apparitions

  • Le modèle pour pneu en 150 mm de large (Slim, Heritage Classic, fat bob, etc.) perd 8,,16 kg
  • Pour les cruisers à pneu large (Breakout, Fat Bob et Fat Boy), il est plus léger de 5,9 kg que l’élément précédent

Une nouvelle fourche

Toujours au niveau partie-cycle, Harley-Davidson généralise la fourche à double valves introduite sur la gamme FL ou Touring à tous les Softail de 2018.

Ce qui change sur les Big Twin 2018

Le Fat Boy abandonne son look de «cruiser mutant » immortalisé dans Terminator 2 pour un dessin que ne renierait pas le designer américain Raymond Loewy.

L’ensemble de la gamme reçoit des feux à LED « Daymakers » mais c’est l’instrumentation qui change beaucoup en 2018. Les modèles haut de gamme conservent une instrumentation sur le réservoir (ou dashboard ) qui marie un compteur à aiguille et un écran digital. Par contre, le Street Bob perd son compteur sur le réservoir au profil d’un mini-compteur digital intégré au niveau des potences du guidon.

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

5 réflexions au sujet de “2018 : Harley-Davidson réinvente le cadre Softail”

  1. Salut,
    La Street Bob, on dirait qu’elle a été dessinée par les designers de chez Lada !
    Et pour les autres, ça vole pas bien plus haut.
    Les possesseurs de Low Rider S doivent se frotter les mains car ils ont un vrai collector entre les mains.

  2. L’arrêt de la gamme Dyna pour ne garder que les Softails était quasi inéluctable avec la greffe du Milwaukee Eight. Car sinon, il fallait recréer de fond en comble deux nouvelles familles de motos qui sont sur le même segment commercial. Oui, il y a bien eu rationalisation des coûts de développement. HD va aussi limiter ses coûts de production présents et futurs puisqu’il n’y a désormais plus qu’une seule plateforme dans le segment des cruisers au lieu de 2.

    Quant au prix de vente de telle ou telle moto, c’est plus un choix commercial que « cartésien ».

  3. Bonjour,

    J’aime les belles motos et les motos différentes, je roule en Buell XB12Ss et 1125CR, et j’envisage l’achat d’une nouvelle machine …
    Je me suis arrété sur cette nouvelle Street Bob que j’apprécie … Je trouve l’évolution réussie, j’aime le faux chassis rigide et le gros moteur. 15mkg à 3000 tr c’est de la belle mécanique.

    Je trouve dommage de la comparer à une Lada. Et pour le prix, Harley a fait un bel effort pour proposer une machine avec un 1741cm3 à moins de 15000,00€ alors qu’à ce prix là, la concurrence se limite à un 1200.

    Pour moi c’est une belle machine, qui vieillira bien.

    Bonne route

  4. Je suis totalement d’accord avec toi mais le prix de la Fat Bob avoisine les 18 000 € et non les 15 000 € pour la 107 ci. Le 114 ci est vendu près de 20 000 €…
    « Après les goûts et les couleurs… »
    Lørent

Laisser un commentaire