Triumph vient de dévoiler à Londres non pas une mais deux versions Scrambler de la Bonneville baptisées « XC » et « XE ».

Toutes deux héritent du bicylindres vertical de 1200 cc calé à 270° et à refroidissement liquide qui équipe notamment la Bonneville T120 ou les Bobbers.

Des performances moteur en net progrès

Le vertical twin progresse en terme de rendement puisque la puissance max. s’établit à 89 ch. à 7400 tr/mn (+12 ,5% soit 10 ch.). Le couple max. de 109 Nm est obtenu à très bas régime (3950 tr/mn) , ce qui augure d’une mécanique attachante.

Triumph T120 Scrambler 2019

Triumph Scrambler 2019 XE : Notez les protège mains absents de série sur le XC

Ces deux motos reprennent les codes esthétiques des scramblers nés dans les 50’s : Échappement haut entièrement en acier inoxydable et un sabot moteur.

Toujours au niveau de l’échappement, le constructeur d’Hinckley assure avoir particulièrement travaillé la sonorité afin d’obtenir une tessiture du bicylindres très valorisante.

Le Scrambler XE nettement plus axé off road que la version XC

Triumph T120 Scrambler 2019

La différence essentielle entre le Scrambler 1200 XC et la XE se situe au niveau des éléments de suspension.

Le scrambler XC hérite d’une fourche inversée de 45 mm de diamètre donnant un débattement de 200 mm alors que la XE reçoit une fourche inversée de 47 mm ayant une course de 250 mm.

Les deux combinés Öhlins à bonbonnes séparées proposent un débattement de 250 mm sur la XE contre 200 mm sur la XC.

Au niveau de la cinématique du train arrière, le bras oscillant entièrement réalisé en fonderie d’aluminium est plus long sur la XE (579 mm) que sur la XC(547 mm). Toujours au niveau partie-cycle, ces deux motos reçoivent une jante avant en 21 pouces.

La hauteur de selle de la XC est de 840 mm contre 870 sur la XE.

Bref, le Scrambler 1200 XE sera « mieux armé » pour d’éventuelles évolutions en tout-terrain que la version XC.

Le freinage est confié à Brembo avec à l’avant deux étriers radiaux M50.

Une électronique de dernière génération

Triumph scrambler

Les scramblers XC et XE reçoivent grâce à l’adoption d’une centrale inertielle (IMU) un pack électronique bien garni et très performant avec un ABS (ABS mode virage sur la XE), un traction control (une version optimisée sur le XE), 6 modes de conduite ( plus un mode « off road pro » sur la XE).

Les scramblers Triumph : Des motos très « geek »

Au niveau des « goodies » pour motards technophiles, ces deux scramblers, et c’est une première dans l’univers de la moto, sont pourvus d’un système de navigation développé en partenariat avec le géant de Mountain View, Google.

Il est également possible de gérer sur ces deux sramblers une caméra GoPro grâce à une interface bluetooth (en option).

Le Scrambler 1200 XC est la version la moins onéreuse (environ 15 000€) alors que le Scrambler 1200 XE devrait être vendu autour de 16 500 €. Ces deux motos devraient être en concession au printemps 2019.

Ces deux motos tendance néo-rétro reçoivent une sophistication électronique très éloignée d’un scrambler originel des sixties.  N’oublions pas que l’objet des scramblers étaient d’évoluer dans la gadoue ou les sentiers de la Sierra Nevada. Une chute en tout-terrain avec ces scramblers 2019 a toutes les chances d’être fort onéreuse !

Toujours chez Triumph, la Tiger 800 XCx proposée à 13 900 € sera largement mieux adaptée pour des évolutions off-road mais nettement diablement « moins sexy » que le scrambler.