Royal Enfield a profité de la locomotive médiatique du Wheels & Waves 2018 pour présenter pas moins de trois custom bikes autour de son premier bicylindre en ligne de l’ère moderne.

royal enfield continental GT

Royal Enfield Continental GT Poids: 202 kg Vitesse : 180 kg

La firme de Chennay a personnalisé ou fait modifier les modèles Interceptor et Continental GT 650.

Une telle « démonstration de force » démontre deux choses :

Le Twin vertical de 648 cc a été d’abord conçu et destiné pour les marchés européens voire nord-américain d’où sa présence à la grande messe du vintage européen : Le Wheels And Waves.

Forte de ses 47 chevaux et de ses 52Nm de couple max., ce bicylindre s’insère  sans difficulté  dans le réseau routier des pays occidentaux. Chose que ne pouvait pas faire la Bullet animé par un monocylindre de 500 cc délivrant seulement 27,5 chevaux.

Notons que Royal Enfield a choisi pour ses deux modèles un calage de vilebrequin à 270° plutôt que le calage « historique » à 360° des bicylindres en ligne des anciennes anglaises dont les Twin Enfield. Le calage à 270° procure un caractère moteur très proche d’un bicylindres en V avec donc une grande souplesse de conduite.

Ces 3 motos personnalisées prouvent que Royal Enfield veut devenir un acteur qui compte dans la catégorie des motos dites « néo-retro » .

Les Royal Enfield Interceptor et Continental GT 650 devraient faire leur apparition en concession au cours du second semestre 2018.

Lock Stock

royal enfield 650 continental gt dragster

Cette moto, construite en interne, envoie un message simple : « Royal Enfield is ready to business » avec un « outil » néo-rétro très performant.

L’accessoiriste bien connu des Harleyistes, S&S, a été mis à contribution pour bodybuildé le bicylindre en ligne indien. Sa cylindrée passe de 648 cc à 865 cc. Un kit NOS (protoxyde d’azote) est également greffé sur cette moto qui est désormais fin prête pour en découdre en sprint racing.

Le cadre accueillant ce surplus de puissance a été réalisé par le maitre britanniques en matière de partie-cycle de moto racing : Harris Performances.

Les éléments de carrosserie sont en carbone alors que sa selle est recouverte de cuir.

royal enfield continetal 650 gt NOSLa peinture « Camo » est un clin d’oeil : Le constructeur indien est connu pour recouvrir ses prototypes de graphisme afin de cacher les lignes de ses machines.

royal enfield 650 racer custom

« Rohini » par Young Guns Speed Shop

royal enfield 650 customized café racer

Cette seconde déclinaison de la Continental GT 650 est baptisée « Rohini ». Ce nom évoque les tous premiers satellites indiens baptisés « Rohini » et lancés en 1980.

Cette préparation réalisée par l’atelier suisse, Young Guns Speed Shop, est beaucoup plus classique ou attendue pour un bicylindre en ligne dont les racines sont britanniques.

Nous avons donc là un café racer avec tous les attributs liés à ce type de machine : demi-carénage étroit et coque arrière intégrant une selle monoplace.

La seule « incartade » à l’orthodoxie de ce style est l’application d’une peinture géométrique changeant selon la luminosité.

Interceptor par Old Empire Motorcycles

royal enfield interceptor 650 scrambler

L’atelier britannique a ôté sur cet Interceptor 650 tous les éléments et accessoires superflus afin d’obtenir une moto tendance scrambler aussi épurée que possible. Ce qui n’a pu être éliminé a été savamment caché des yeux même inquisiteurs. Les éléments de carrosserie sont peints en rouge métallisé lors que la selle est recouverte en cuir et Alcantara.