Royal Enfield Scram 411 : le scrambler selon la firme de Chenney

Le Royal Enfield Scram 411 est une déclinaison plus urbaine de l’Himalayan lancé en 2016. Cette nouvelle machine du constructeur anglo-indien  partage le même monocylindre de 411 cm3 et la même partie-cycle conçue par Harris Performance que le trail.

Rappel sur les spécifités du monocylindre LS-410

Royal Enfield Scram 411

Ce moteur à deux soupapes de 411 cm3 alimenté par une injection produit 24,3 chevaux à 6500 tr/mn et 32 Nm de couple dès 4-4500 tr/mn.

Grâce à ce couple obtenu plutôt tôt et une bonne allonge (127km/h), le scrambler de Chenney peut affronter nos départementales et nos nationales sans avoir trop à jouer de la boîte à 5 rapports.

Le propos du Royal Enfield Scram 411 

Cette nouvelle Royal Enfield abandonne le look de baroudeur du trail Himalayan pour des lignes dans l’esprit d’un scrambler classique ou d’une Yamaha XT 500. Le scrambler anglo-indien hérite d’une nouvelle selle d’un seul tenant annoncée comme plus confortable.

Ce qui reste inchangé :

  • Réservoir identique de 15 litres.
  • Monoamortisseur doté d’un débattement de 180 mm
  • Jante arrière de 17 pouces
  • Pneus à usage mixte
  • Système de navigation GPS « Royal Enfield Tripper » emprunté à la Meteor 350.

La partie-cycle : ce qui change

Afin de minimiser les coûts de production, ce scrambler conserve les éléments de suspension du trail hormis :

  • Fourche de 41 mm avec un débattement de 190 mm (200 mm pour l’Himalayan 411)
  • Jante avant de 19 pouces (21 pouces pour l’Himalayan 411)

Ces deux modifications abaissent la garde au sol de 20 mm et diminuent la hauteur de selle de 5 mm.

Le Scram 411 : une moto plus légère que le trail

 Royal Enfield Scram 411

Le poids du Scram 411 s’établit à 185 kg à sec soit un gain de 14 kg par rapport à l’Himalayan 410 dû à la disparition des équipements suivants :

  • Béquille centrale
  • Bulle
  • Barres de protection
  • Garde-boue avant haut
  • Porte-bagage remplacé par une poignée passager.

Disponibilité et prix du Royal Enfield Scram 411

Cette Scram 411 garantie 3 ans sera déclinée en 7 coloris et disponible début mai. Son prix reste inconnu mais il devrait être plus bas que l’Himalayan (à partir de 5 290 €) vu un équipement plus chiche.

L’avis de Belles Machines à propos de ce scrambler

royal-enfield-scram-411

On regrettera que son rapport poids-puissance (24,3 ch & 180 kg) soit très en deçà d’une Yamaha XT 500 (32 ch & 140 kg). Pourtant le trail aux diapasons n’était pas connu pour être un foudre de guerre !

On aime :

  1. Très certainement son prix.
  2. Son look.

On aime moins :

  • Sa puissance (quelques cm3 supplémentaires seraient les bienvenus).
  • Son poids.

Photo of author

Laurent Blasco-Calmels

Laurent, passionné par les belles mécaniques en tous genres & curieux des nouvelles technologies. Ex journaliste & auteurs de plusieurs livres bien avant que cela soit "trendy".

4 réflexions au sujet de “Royal Enfield Scram 411 : le scrambler selon la firme de Chenney”

  1. Bonjour,

    Adepte de belle et grosse machine Triumph, Harley et BMW depuis plus de 40 ans, la retraite étant proche j’ai envie de profiter des choses simples mais toujours à la recherche de belle machine.

    J’aurai ma Sram 411 en rouge mardi et j’ai hate de la découvrir et de l’adopter.

    Certe je ne l’ai pas acheter pour les chevaux!!! mais quand je l’ai essayé je suis revenu avec la banane de mes 20 ans.

    Et je me suis dit sans hésitation c’est ça qu’il me faut un bon mono qui sonne bien, ça fait le job en freinage et tenue de route facile à prendre en main on se pose pas de question.

    Voilà j’attend les emaines à venir et pourquoi pas un futur article.

    Amc,
    Philou 64

  2. Essai vraiment sympa avec un retour qui me dit c’est pour toi cette brelle, prendre du plaisir en roulant cool, ça n’a pas de prix. Elle est commandée, et sera chez nous dès samedi, et je m’en réjouis comme un gosse qui attend le Père Noël.

Laisser un commentaire