Ca y est nous y sommes ! L’arrêté municipal pris par la maire de Paris, Anne « kmer rose très pale » Hidalgo, vient d’entrer en vigueur en ce premier jour de Juillet.

Il concerne bien les motos d’avant 2000 qui sont désormais « persona non grata »  dans la capitale.

Alors,  « Auf Wiedersehen … » 1340 Evolution, Shovelhead, Panhead , vieux Twin british et j’en passe.

Cette mesure est inique pour plusieurs raisons :

Elle crée de fait un apartheid social entre les « riches » qui pourront se payer une toute nouvelle voiture ou moto « bien propre sur elle »  et les « pauvres » qui n’auront comme choix que de prendre des transports en commun ou de braver l’interdiction en risquant de se faire délester de 35 € par la maréchaussée puis de 68 € à partir de janvier 2017.

2cv vs porsche Cayenne La maire, dans sa très grande mansuétude, octroie un an de passe Navigo ou de Vélib’ et même jusqu’à 400 € pour l’achat d’un vélo aux personnes impactées. C’est sur que cette dernière initiative va aider ceux qui habitent à 70 km de Paris à se faire … une belle santé !

Deusio, les véhicules réellement « propres » qu’ils soient thermiques ou électriques n’existent pas à l’heure actuelle (!)  car il faut de l’énergie pour le construire, l’assemblée et enfin le livrer dans les show room des concessions. A ce bilan, nous pouvons ajouter le coût énergétique nécessaire pour le recyclage ( pour information, à l’heure actuelle 70% d’un véhicule est « valorisé »). Le fameux chiffre des Gaz à Effet de Serre (GES) affiché par les constructeurs n’est qu’un argument marketing car l’empreinte carbone ne prend pas en compte ses émissions dites « grises ». Les constructeurs, eux même, seraient incapables de donner le véritable chiffre global  et
réel des émissions de GES.

les experts s’accordent à dire que l’empreinte carbone d’un véhicule électrique au niveau des émissions polluantes (CO2, Nox, etc.) deviendrait neutre au bout de 30 000 km. Hors, dans les pays développés et selon une étude de l’ONU, le kilométrage annuel d’un motard est inférieur à 5000 km. Un poids moindre, des temps de trajet plus cours, son très faible impact sur l’ensemble du trafic, « c’est pas la mesure de l’ Hidalgette sur les motos qui va aider les petits parisiens à mieux respirer  ! »

Toujours au niveau des moteurs électriques, il ne faut pas perdre de vue que ce type de motorisation utilise des métaux de plus en plus rares et difficiles à exploiter comme le Lithium.

En France, un moteur électrique est alimenté au 3/4 par de l’électricité nucléaire, qui n’est pas une énergie propre comme l’atteste la série d’accidents de  Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima. De plus, les réserves de ce combustible ne sont pas infinies ; on évoque 100 ans ?

Pour finir sur ce point, la 2CV de 1962 consomme 3,5 l/100 et rejette 84 g/km de CO2. En comparaison, la Porsche Cayenne Diesel  millésime  2015 émet 179g/km de CO2 et consomme 6,2l/100.  Ce tank de près de 2 tonnes, polluant beaucoup par rapport à la bonne vieille deudeuche, mais la grosse allemande possède le sacro-saint « Ausweis »  pour parader dans Paris avec la bénédiction de la mairesse version caviar et champagne !

PS : Cette dernière compte aller plus loin en interdisant en 2020 tous les véhicules antérieurs au premier juillet 2004. D’autres grandes métropoles pourraient imiter Paris comme Toulouse ou Lyon.

risus. Praesent Praesent ipsum commodo velit, adipiscing felis