Motarde permis A2

Permis A2 : Quelle moto choisir lorsque l’on est une femme ou un petit gabarit ?

La proportion de femmes candidates aux permis (A1, A2 et A) dépasse les 30%. Les équipements « mixtes » pour motarde, c’est désormais du passé ! Les boutiques moto et concessions regorgent maintenant de produits adaptés à la morphologie et aux gouts féminins (casques, gants, blousons en cuir, bottes et autres chaussures).

Les seules choses différenciant une bikeuse d’un biker sont la force physique et le gabarit. Le poids de la moto se fait totalement oublier dès que l’on roule grâce à l’effet gyroscopique. Malgré son mètre 57, Dani Pedrosa a été par trois fois vice-champion du monde MotoGP. Mesdames, vous n’avez donc aucune excuse !

Des motardes plus « fortes » que les hommes…

Ana Carrasco a été championne du monde Supersport 300 devant une horde de bonhommes. En 2022, elle s’est lancée un nouveau défi en participant au Championnat du monde Moto3.

La championne française de stunt et cascadeuse, Sarah lezito, s’est fait un nom sur YouTube (plus de 424 000 abonnés) en maniant une moto comme peu de motards en sont capables !

Assurance et motardes 

En décembre 2012, la Cour de justice de l’Union européenne obligeait homme et femme à être égaux devant l’assurance. En effet et selon une étude de la Sécurité routière de 2019, la gente féminine n’est jugée responsable que de 16% des accidents mortels. Dans les faits, les motardes continuent à payer moins cher leur prime d’assurance moto.

Ce que nous disent les statistiques

Selon l’étude Obepi-Roche de 2020, la taille moyenne d’une Française est de 1,64 mètre contre 1,77 m pour un homme. La hauteur de selle moyenne des motos (800 mm) permet à un motard ou une motarde mesurant 1,70 m de toucher au moins du bout des pieds le sol.

Statiquement, une large majorité des motardes trouvent donc difficilement « moto à sa taille » !

Les facteurs entrant en jeu dans le « bien-être » de la bikeuse ou du motard pas très grand

  • Hauteur de selle 
  • Forme de la selle 
  • Centre de gravité
  • Poids
  • Disposition des commandes au guidon et aux pieds. Exemple : commandes avancées.

Quelle est la hauteur de selle maximale pour un petit gabarit ?

On considère en théorie qu’une selle de 800 mm permet à une personne d’un 1,70 m de mettre les deux pieds à terre à l’arrêt. Ce chiffre donne la distance entre les deux parallèles formés par la selle et le sol. Or, la véritable hauteur de selle correspond à l’arc de cercle allant du milieu de la selle au sol. Autrement dit, c’est très exactement la longueur de votre entrejambe.

La largeur de la selle est donc tout aussi primordiale que la hauteur par rapport au sol. Malgré une selle basse de 745 mm, la Honda Goldwing 1800 n’autorise un motard de 1,70 mètre à toucher le sol que du bout des pieds.

Quels sont les moyens pour diminuer la hauteur de selle ?

Les trois moyens usuels pour avoir une selle plus basse sont :

  • Selle creusée
  • Biellette de suspension arrière (jusqu’à -50 mm)
  • Ressorts progressifs avant et arrière plus courts

Si le fabricant de votre moto ne le propose pas, il est possible de faire confectionner ou modifier une selle par un sellier professionnel. Le confort peut ne pas en pâtir si l’artisan choisit une mousse de meilleure densité (Bultex) que celle de série.

Les bottes et chaussures moto avec une épaisse semelle et un talon sont un artifice permettant de grappiller quelques précieux millimètres.

Quelle est la moto idéale pour une femme venant d’obtenir le permis A2 ?

Votre permis A2 en poche et durant deux ans, le législateur vous oblige à rouler avec une moto dont la puissance n’excède pas 35 kilowatts ou 47,5 chevaux. Durant ce laps de temps, votre expérience de motarde va notablement progresser en matière de vigilance, d’équilibre, d’anticipation.

Nous vous présentons un panorama de 5 motos A2 de différents styles (roadster, sportive, cruiser, trail et néo-vintage).

Les Customs ou cruisers : les motos pour les femmes d’1m60

Ils se caractérisent par une faible hauteur de selle qui n’est que de 705 mm pour le Forty Eight et 705 mm pour la Kawasaki Vulcan 650 S. Les machines américaines (Indian et Harley-Davidson) pêchent par leur poids à l’arrêt (300 kg pour un Big Twin) qui se fait totalement oublier dès que l’on roule grâce à un centre de gravité très bas. On a ainsi vu la chanteuse Pink (1m60) rouler sans mal au guidon de son Sportster Iron (260 kg). Tout est là encore affaire d’expérience !

Les roadsters

Ce style de moto est plébiscité par les motards capés ou non. Le roadster procure une position de conduite naturelle et peut être utilisé pour le duo. La motarde débutante fera plutôt le choix d’une moyenne cylindrée 650-800 cm3 qui allie légèreté et une puissance suffisante (Kawasaki ER-6, Triumph Trident et Suzuki SV650).

Les sportives

Pour être performante sur circuit, une sportive demande une garde au sol relativement importante (environ 830 mm) pour prendre de l’angle en virage. Leurs défauts sont une protection médiocre malgré un carénage, une position de conduite fatigante sur les longs trajets et une selle passager en forme de strapontin. Les Kawasaki Ninja 400 (45 ch) et KTM R390 (42 ch) sont des sportives bien adaptées aux petits gabarits et les femmes. Ces motos qui ne souffrent d’aucun bridage A2 sont ultra-légères : 168 kg pour la nippone et 139 kg pour l’autrichienne.

Les trails

Ce genre de moto nous renvoie l’image de motos hautes perchées disposant d’importants débattements de suspensions pour s’aventurer en tout-terrain. En fait, un trail moderne allie les qualités dynamiques d’un roadster et un confort proche de celui d’une GT (protection, duo et position de conduite). Les constructeurs pensent et repensent les parties-cycles afin de les rendre accessibles aux moins grands d’entre nous.

Les motos néo-rétro

Les néo-rétro ou néo-vintage réinterprètent esthétiquement les machines des années 60 et 70 qui se caractérisaient par des hauteurs de selle raisonnables. Ce style de moto est donc un gisement inépuisable de machines faites pour les motardes et les petits gabarits masculins. Nous pouvons citer les Moto Guzzi V7, Ducati Scrambler, Royal Enfield 650, etc.

Notre top 5 des motos pour les femmes et les petits gabarits

1 – Honda CMX 500 Rebel : idéale pour les motardes de 1m60

Honda CMX 500 Rebel 

Ce custom à l’esthétique banale possède deux arguments de poids : sa légèreté (190 kg) et une hauteur de selle de seulement 690 mm. La Honda CMX 500 Rebel propulsée par un bicylindre de 471 cm3 de 45 chevaux est la parfaite machine d’initiation aux deux roues motorisées si vous mesurez 1,6 m et que vous venez de décrocher votre permis A2.

Bicylindre en ligne de 471 cm3 développant 45 chevaux et 44,6 Nm. Prix : dès 6 999 €
+ : prise en main, poids, centre de gravité
– : Esthétique

2 – Yamaha MT-07 : la numéro 1 du marché moto

Yamaha MT-07

Cette moto est reconnue pour avoir son bicylindre CP2 excellemment bien bridé en A2 procurant de belles reprises. Très souvent utilisée dans les motos-écoles, la Yamaha MT-07 est une moto légère, facile à manipuler (hauteur de selle : 805 mm) et maniable qui saura accompagner les motardes débutantes. Ce n’est pas un hasard si cette moto fut la plus vendue en France en 2021. La Yamaha MT-07 se décline en sportive (Yamaha R7) et en néo-rétro (Yamaha XSR 700).

Bicylindre en ligne de 689 cm3 développant 73,4 chevaux et 67 Nm. Prix : dès 7 599€
+ : Yamaha propose une selle plus basse de 14 mm (175 €), rapport qualité/prix
– :  Trop vu ?

3 – Kawasaki Ninja 650 : la sportive des petits gabarits

Kawasaki Ninja 650

Cette moyenne cylindrée laisse à penser que vous êtes au guidon des sportives stars de la firme de Kobe (ZX-10R, H2 et H2R). Or, il n’en est rien ! Cette sportive est propulsée par le bicylindre de 68 chevaux du Trail Versys 650 mais avec tout de même 23 kg de moins à charrier. Sa selle fine et ultra-basse (790 mm) permet aux petites tailles de poser les deux pieds à plat au sol. Elle se décline en une version néo-vintage baptisée kawasaki Z650RS tout aussi accessible.

Bicylindre en ligne de 649 cm3 développant 68,3 chevaux et 65,6 Nm. Poids : 193 kg (TPF). Prix : dès 8 349€
+ : Ecran TFT couleur de 10,9 cm, esthétique valorisante, hauteur de selle, poids, moteur doux
– : duo, plus lourde que la Kawasaki ER-6, vibration à mi-régime, fourche souple

4- Triumph Speed Twin 900 : le roadster vintage des permis A2

Triumph Speed Twin 900 

Pour le millésime 2023, ce roadster abandonne son patronyme de Street Twin pour adopter celui de Speed Twin 900. Malgré une fabrication en Thaïlande, cette moto néo-rétro jouit d’une finition haut de gamme. Elle conserve sa bonne bouille d’anglaise classique qui fera chavirer n’importe quelle jeune motarde branchée. Une lady d’un 1,6 m trouvera facilement ses repères sur ce très joli « joujou » !

Bicylindre en ligne de 900 cm3 développant 60 chevaux et 80 Nm. Poids : 216 kg (TPF). Prix : dès 9 745 €
+ : Finition, sonorité, disponible permis A2, freinage Brembo
– : Poids, selle dure, prix

5 – BMW 750GS : le seul gros trail abordable

BMW 750GS

Ce trail représente l’entrée de gamme dans l’univers des « motos aventure » du constructeur à l’hélice. Si le prix affiché débute sous les 10 000 €, il peut exploser dès que l’on baguenaude parmi les innombrables options (shifter, pack « Riding Mode Pro », écran couleur TFT, etc.). Grâce à la « selle extra basse » (optionnelle !), BMW réussit la gageure de réaliser un trail bicylindre dont la hauteur de selle ne dépasse pas 760 mm.

Bicylindre en ligne de 853 cm3 développant 77 chevaux et 83 Nm. Prix : dès 9 950€
+ : Moto que l’on pourra conserver avec le permis A, vrai couteau suisse
– : Plutôt lourde (224 kg tous pleins faits), trop d’options tuent le trail !

Share via