Zero Motorcycles
, à ne pas confondre avec les très belles Zero Engineering dessinées par Shimya Kimura, est un constructeur de motos électriques américaines qui a vu le jour en 2006. Cette société ne surfe donc pas un opportuniste de bon ton.

Son expertise dans le domaine de la moto électrique, que l’on peut comparer à la société californienne Tesla dans l’automobile, est autrement plus parlante que la « blah-blah e-bike » de Milwaukee, j’ai nommé l’ultramédiatisée Livewire.

La gamme 2015 de chez Zero vient juste d’être présentée.
Les performances de cette moto électrique sont assez bluffantes et méritent bien un petit article dans le blog des fondus de la fonte et de l’aluminium ricain ; histoire de remettre les pendules à l’heure par rapport à la « chose » pondue en grande pompe par Harley Davidson et « adoubée » par  la presse.

Même si elles sont à relativiser ( les données suivantes ne sont pas celles d’un motard lambda légèrement énervè du poignée droit 🙂 ) , les performances de la Zero sont d’un autre niveau que la Livewire :

l’autonomie de la batterie (+10% par rapport à 2014) est maintenant portée à 298 km en ville et 151 km sur autoroute à la vitesse de 70 mph soit 113 km/h.
La gamme comporte quatre modèles dont un modèle à « prix cassé » pour les flottes de véhicules comme les polices municipales.

Bref, pendant que certains font, comme le disait William Shakespeare, « Beaucoup de bruit pour rien » , d’autres, certes petits, travaillent… sérieusement et roulent !