J’ai effectué en début d’année un voyage en Californie de 15 jours. Retour informel sur les haut lieux de L.A. où se vit la moto sous un ciel… toujours en technicolore !

Los Angeles compte 4 millions d’habitants et près de 10 millions d ‘« Angelenos » (le surnom de ses habitants) si l’on compte le comté de LA.

La cité des anges est une mégalopole atypique aux USA,. La ville est «horizontale» en s’étendant sur plus de 100 km du nord au sud et si l’on la compare à New York, « la verticale ». Le centre ville est un quartier d’affaires qui est déserté dés la sortie du travail.
La ville des Beach Boys n’est pas que la patrie de la surf culture avec sa douzaine de plages et la capitale du cinéma.

C’est aussi et depuis des lustres, une terre où se vit la moto et la custom culture bien aidées par « son été sans fin ».

Shinya Kimura (Chabott Engineering), Rolands Sands  ou récemment Go Takaminey (Mr. Brat Style ) y vivent.

La moto est ici, une industrie avec une multitude d’accessoiristes comme LaPera (selle), Performance Machine (freins) ou Troy Lee (fringues de Moto Cross). On y trouve même des constructeurs de moto comme Boss Hoss et ses monstrueuses motos à moteur V8 « Made In Detroit »  ! Enfin, n’oublions pas que le mouvement Old School se vit ici avec des médias alternatifs comme la fanzine « Dice » ou les vidéos des gars de chez Choppertown.

Los Angeles a toujours été une terre de grande créativité motocycliste : les premiers moto club ou M.C. comme les Hell’s Angels ou Les Boozefighters y sont nés. Les films « L’Equipée Sauvage », « Easy Rider », et « On Any Sunday » de Bruss Brown avec Steve McQueen ont été produits là bas, modifiant la pratique du
deux roues à travers le monde.

La ville compte 90 quartiers et se visite exclusivement en voiture ou éventuellement en moto mais cela s’avère nettement plus cher. Grosso modo, ceux au sud-Est comme Watts ou South Central demeurent « très chauds » ; donc à réserver aux fans des Sons Of Anarchy et des Mayans 🙂 . Le centre ville ou « Downtown » n’a guère d’intérêt.

Privilégiez les quartiers du nord ouest touristiques comme Hollywood, Santa Monica et Venice Beach.

Pour vous loger, vous avez le choix entre les hôtels, plutôt chers surtout lors des Oscars et autres remises de prix ou  en utilisant des applications style B&B. Le must est de prendre une chambre, au moins pour une nuit, au mythique Chateau Marmont sur Sunset Boulevard où il arrive encore que l’on croise une star…

Un remake de la « Fureur de Vivre  » sur Mulholland Drive

La Route de Mulholland, officiellement « Mulholland Highway », est LE haut lieu de la motardie locale le weekend.

Elle a été immortalisée mainte fois sur grand écran et a même donné son nom au film culte de David Lynch : « Mulholland Drive ».

Cette route secondaire traverse les collines de Malibu depuis The Valley et permet de rejoindre le bord de mer.

Mulholland porte bien son surnom de « snake » («le  serpent ») avec ses 21 virages en moins de 3 km. Elle permet aux motards locaux d’arsouiller comme des gorets.

Venice Beach fait partie des plus célèbres plages que comptent le « grand » L.A. On peut citer Redondo, Hermosa, Manhattan et bien sur Malibu.

La route débute «officieusement » à partir du « Rock Store ». Ce dinner, porte son nom car il est fait en pierre de lave. Il s’agit d’un ancien relais de diligence devenu au fil du temps une station service faisant aussi épicerie. De nos jours, c’est un restaurant à la bonne franquette où l’on sert des petits déjeuners copieux et des bonnes ribs (côtelettes). Les amateurs de belles mécaniques du tout Los Angeles en ont fait leur camp de base le weekend. Motards et simples touristes s’y côtoient dans une bonne humeur toute californienne.

Comme nous sommes à LA ,on y voit parfois des stars comme Orlando Bloom ou des habitués des lieux comme Jay Leno (un des animateurs TV parmi les plus populaires du pays dont la collection de véhicules est totalement « amazing ! »).

Si vous n’avez pas étanché votre soif en virolos bien crapuleux, vous pouvez « virer » vers Kannan Road ou Ennall Canyon et rejoindre le Pacific Coast Highway à Santa Barbara via le Highway 101 ( A suivre…)