Le vendredi 12 novembre prochain, au Petersen Automotive Museum de Los Angeles, seront mises en vente par la maison Bonhams plusieurs motos d’exception dont la célébrissime Triumph pilotée par Fonzy dans la série « Happy Days », aussi parfois appelée « Les Jours Heureux » selon les diffuseurs.

Le rôle au départ secondaire de « Fonzy »en version française, « Fonzie » ou « The Fonz » dans sa version originale , joué par Henry Winkler, devint central dans cette série qui durera pas moins de 10 saisons (1974-84).

Cet attachement du public au personnage de Fonzy  montre aussi l’évolution des mentalités quant à la chose « moto ».

Il y a tout un monde entre les bikers de l’Equipée Sauvage et l’adorable Fonzy qui séduit  la gente féminine avec son cuir noir et sa Triumph traitée façon « bad boy » des sixties.

La Triumph de Fonzy dans Happy Days
Pour la petite histoire ,dans les premiers épisodes, Arthur Fonzarelli dit « Fonzy » pilote une grosse et lourde Harley Davidson modèle Knucklehead.
Hors, Henry Winkler n’a jamais été  motard. La production fit donc appel à une légende du sport motocycliste US Bud Elkins ; pilote de tout terrain , cascadeur et ami et mentor de Steve McQueen en matière de belles mécaniques.

Bud Elkins, c’est lui qui exécute le saut au dessus des barbelés  dans « La Grande Evasion », piocha dans sa collection cette Triumph  Trophy TR5 de 1949.  Il s’empressa d’enlever le garde boue avant, changea le guidon et peignit le réservoir à la bombe de couleur argent pour en faire une sorte de Scrambler. Une moto emblématique était née ! La petite Triumph s’avère nettement plus facile  à dresser et à manipuler sur le plateau de tournage.

Des rumeurs font état d’un prix de vente pouvant dépasser les 90 000 $, d’autres parlent de 50 000 $, pour une moto qui serait à l’état d’épave.

PS : Contrairement à ce que j’ai pu lire ici ou là, Triumph ne produisait pas de Scrambler dans les années cinquante. Le Scrambler est apparu au mitan des sixties et a disparu peu avant avec l’arrivée des trails. Don’t act !