Après bien des rumeurs, c’est fait ! Kawasaki fait son grand retour dans la catégorie des « néo rétro » avec un quatre cylindres dérivé de la Z900 fleurant bon les années 70 et… les routes sans radar !

Le constructeur d’Akashi avait été « LE » précurseur en matière de motos vintage en sortant dès 1999 un petit vertical Twin : la W650. Contrairement à une idée reçue, la Kawasaki W650 puis W800 ne copiaient pas les Triumph Bonneville mais la Kawasaki W1 des sixties. La W800 avait été retirée du catalogue du constructeur japonais fin 2016 en raison de la norme Euro 4.

Kawasaki 900 z1

La Kawasaki Z 900 poussait encore plus loin le concept du 4 en ligne avec ses 82 ch. C’est l’une des motos phares des années 70 et accessoirement une faiseuse de veuve !

Passons à la Z900RS

 

Un peu d’histoire : La Z900RS rend hommage à l’une des plus célèbres Kawasaki de l’histoire du constructeur ; la Z1 sortie en 1972.

La Kawasaki 900 Z1 était la réponse de Kawasaki à « La Moto » : la Honda CB 750 de 1969. La Z1 poussait encore plus loin le concept du « quatre pattes » en étant le tout premier grand constructeur grand public à proposer une distribution à double ACT.

La Z900 RS s’articule autour de la Z900 remaniée au niveau esthétique et moteur.

Le moteur est bien le quatre cylindres de 948 cc de la Z900 mais il perd, via une reprogrammation moteur, 15 chevaux afin de mieux correspondre à l’esprit d’une moto néo vintage. Ainsi, la puissance comme le couple max. débarquent à plus bas régime : 111,5 chevaux à 8500 tr/mn et 10,1 m.kg à 7500 tr/mn (98,6 Nm). Cette dernière valeur nous donne à penser que ce moteur devrait être très plaisant à utiliser sur route en « mode relativement relax ».

L’échappement, formé par 2 collecteurs aboutissant dans 4 silencieux, participe grandement à l’identité visuelle très « 900 Z revival ». La sonorité d’échappement a été retravaillée afin d’obtenir une tessiture bien grave.

Au niveau dynamique, la Z900 RS voit son empattement progresser passant de 1450 mm à 1750mm. Toujours dans un esprit plus néo rétro que roadster, le guidon gagne en largeur et en hauteur afin d’avoir une position plus naturelle. Le poids de la machine augmente de 5 kg.

phare leds motoLe look manga de la Z900 disparait grâce au cadre tubulaire qui l’équipe. L’effet seventies de la Z900RS est dû à quelques éléments bien vues comme la selle plate, la forme des échappements inspirés de la Z1, une paire de compteurs obus, un phare rond à leds et quelques notes de chromes.

Le bal des néo rétro de plus de 100 chevaux va donc s’étoffer avec cette Kawa qui devra rivaliser avec les stars de la catégorie que sont les BMW NineT , Triumph Bonneville T120 et dans une moindre mesure la Honda CB 1100 EX.

Cette machine sera dévoilée au Motor Show de Tokyo le 25 octobre prochain avant d’être l’une des grandes nouveautés présentées lors du prochain salon EICMA de Milan.