Nous vous l’annoncions en septembre 2017. Kawasaki vient de présenter officiellement, lors du Tokyo Auto Show, la Z900 RS (« RS » pour « Retro Sport »).

C’est la réponse du constructeur d’Akashi à une répression routière qui pousse de plus en plus de motards à se tourner vers des montures « plus sages ».

kawasaki z900rsKawasaki retrouve donc avec cette moto le marché lucratif et en plein essor des machines dites « néo-rétro ».

Cette nouvelle Kawasaki reprend le moteur et la partie-cycle du roadster Z900 ; une moto qui au demeurant se vend très bien.

La Z900 RS réussit à réinterpréter sans fausse note la Z1 de 1972.

Au niveau de la carrosserie, nous retrouvons bien le réservoir en forme de goutte d’eau bicolore typique de la Z1, l’inoubliable garde boue arrière en forme de bec de canard qui fait suite à une selle redevenue plate (comme il sied à tout bon néo rétro) et un jeu de caches latéraux bien visibles.

Bref, c’est bye-bye Sugomi Design et re-bonjour organic style !

kawasaki selle moto

Au niveau moteur

Le quatre cylindre de 948 cc de la Z900 RS produit 110 chevaux contre 125 ch sur le roadster grâce à une baisse du taux de compression qui passe de 11,8 :1 à 10,8 :1.

Au niveau purement esthétique, les caches ACT sont mis en valeur alors que de fausses ailettes de cylindre polies font leur apparition.

Les rapports de boîte ont été modifiés afin de rendre la motos plus agréable à piloter en mode « pépère » ou du moins « relax » car cette « mille » reste tout de même très joueuse avec ses 213 kg « tout mouillé » à tracter !

La Kawasaki Z900 RS se pose comme étant une très sérieuses concurrente aux BMW Nine T et autres Triumph Bonneville qui possèdent des caractéristiques dynamiques très proches.

Seul les phares à LED, l’échappement et le tableau de bord avec un écran LCD central trahissent visuellement la modernité de cette moto qui s’inspire de la Z1.  Notons que Kawasaki annonce avoir retravaillé la sonorité du 4 en 1.

Malgré un look vintage, le quatre pattes embarque de nombreux systèmes électroniques comme un embrayage assisté et anti drible, un contrôle de traction baptisé KTR (2 modes disponibles) et bien sur l’obligatoire ABS.

A l’heure actuelle, ni le prix, ni la date de commercialisation n’ont été dévoilés. Ces informations devraient être connues durant le salon EICMA de Turin qui se tiendra en novembre prochain.

moto japonaise

Au final

Sachant que le prix de la Z900 est à 8 899 euros, il est à peu prêt certain que cette nouvelle Kawasaki sera affichée sous la barre des 10 000 euros ; un prix qui la placerait très bien face aux autres néo rétro mentionnés plus haut dont les prix dépassent les 12 000 euros.

De plus, Kawasaki veut créer « un univers autour de cette moto » en développant des pièces dédiées ; un secteur très lucratif pour les fabricants et qui est très présent chez les néo custom.

La  Z900 RS sera commercialisée en trois coloris :

  • Vert mat estampillé du chiffre « 900 » /« Metallic Matte Covert Green / Flat Ebony »)
  • maron/orange /«Candytone Brown »
  • enfin noir avec des rayures or et argent /« Metallic Flat Spark Black ».

Principales caractéristiques techniques de la Kawasaki Z900 RS

  • 4-cylindres en ligne de 948 cc
  • Puissance maxi : 111 ch à 8500 tours (82 kW)
  • Couple maxi : 98,5 Nm à 6500 tours (10 M.kg à 6.500 tr/mn)
  • Boîte 6 vitesses
  • Amortisseur arrière Back-Link
  • Fourche inversée  41 mm
  • Roue avant : 120/70-17″
  • Roue arrière : 180/55-17′ »
  • Double disque de 300 mm à l’avant
  • Simple disque de 250 mm à l’arrière
  • Contrôle de traction KTRC
  • Feu avant à LED
  • Réservoir : 17 L