Les différentes « familles » d’huiles moteur

Les huiles minérales sont distillées à partir du pétrole brut.

Les huiles de synthèse sont fabriquées en cassant les molécules de base et en les reconstruisant. Cette fabrication est donc coûteuse mais les résultats, en terme de performance et de vieillissement, sont largement meilleurs.

Les huiles semi-synthèse sont des huiles minérales dopées aux additifs de synthèse.

L’huile minérale est à proscrire sur les V-Twins « aluminium ».

Ce fluide « de niche » doit être réservé aux bicylindres « pré-Evolution ». Son seul intérêt est dû au fait que cette huile limite les fuites grâce à sa très grande viscosité à froid. Un lubrifiant minéral de viscosité « W50 » (idéal pour un Shovelhead sous nos latitudes) commence à se dégrader dés que la température moteur dépasse 120°C (oxydation de l’huile) alors que l’huile de synthèse de même viscosité « 20W50 » ne s’oxyde qu’à partir de 150°C !

s&s huile vidange harley davidson

Kit de vidange estampillé par « LE » préparateur indépendant de Harley-Davidson : S&S. Aux USA, il existe pléthore d’huiles dévolues aux machines de Milwaukee…

Viscosité

Selon Harley Davidson, la viscosité de votre huile moteur doit être SAE 20W50 dans les régions tempérées ( au dessus de 4°C en moyenne en hivers) et SAE 10W40 dans les régions où la Température hivernale passe régulièrement sous la barre des 4°C. Pour simplifier, disons que la SAE 20W40 est idéale pour une utilisation au nord de la Loire alors que la SAE 20W50 sera adaptée aux régions au Sud de la Loire. Ces 2 indices de viscosité sont conseillés pour toutes les Harley-davidson équipées des moteurs Sportster, Twin Cam et Evolution.

La viscosité est exprimée par l’indice inscrit sur le bidon tel que « SAE 20 W 50 ». Le chiffre à gauche du « W » (qui signifie « Winter » en Anglais soit « Hiver » en Français) « 20 » correspond à la viscosité à froid relevée à 40°C. Plus ce chiffre est bas et plus l’huile sera fluide à basse température. Le démarrage sera à la fois plus facile et l’huile assurera une bonne lubrification du moteur même à froid.

Le chiffre à droite du « W » correspond à la viscosité à chaud relevée à 100°C. Plus cette valeur sera élevée et plus l’huile restera épaisse à haute température empêchant que le film de lubrifiant ne « se casse ».

viscosité huile moteur et température sae

Les deux rôles essentiels de l’huile moteur : la lubrification des pièces en mouvement et le refroidissement

La température normale de l’huile pour une Harley-Davidson est comprise entre 76 °C et 110°C. Selon Harley-Davidson, la température « optimale » est atteinte à 93°C aussi bien pour les Shovelhead, Evolution que Twin Cam.

Au dessus de 120°C, il est vivement conseillé d’équiper sa moto d’un radiateur d’huile. La température de l’ huile moteur (prise toujours au niveau du bac à huile) peut facilement dépasser cette valeur notamment en ville et avec les machines « Euro 3 et Euro 4 friendly« .

Ce n’est pas une lubie si le dernier Big Twin en date, le Milwaukee Eight, dans sa version standard est à refroidissement mixte : air et huile. Une version « Twin Cooled » avec des culasses refroidies par eau existe sur certains modèles afin de mieux gérer encore la température moteur.

Ce type de refroidissement est aussi utilisé sur le Boxer BMW. Le Flat Twin bavarois tout comme le V-Twin américain ont de très fortes identités esthétiques qui participent à leur succès.

Remarques:

– Les Twin Cam sont équipées d’un système qui pulvérise de l’huile sous pression au niveau de la jupe du piston. Cette technologie a été « empruntée » à Suzuki qui utilisait un système identique sous l’acronyme « SACS » sur les quatre pattes des Bandits. Pour l’anecdote, Suzuki avait lui même copié le « SACS » sur les chasseurs US de la seconde guerre mondiale comme le Mustang… Ce système de refroidissement fait baisser la température au niveau des segments de 10° C (source Harley-Davidson).

Par contre, ce jet induit une augmentation de la température de l’huile moteur par rapport à un 1340 Evolution utilisée dans les mêmes conditions.

Un radiateur d’huile pourra donc s’avérer utile sur les Twin Cam si la température moteur dépasse 120°C.

Périodicité de la vidange moteur

– Elle est de 8000 km pour les Twin Cam 1584 ou 96 ci et Sportster (2003 et +). Elle s’accompagne obligatoirement d’un changement du filtre à huile.

– Pour les 1340 Evolution (1984-1999), Twin Cam 1450 et Sportster Evolution (1986-2003), cette périodicité n’est que de 4000 km.

– Il est important de souligner que cette périodicité est une moyenne correspondant à une utilisation standard. Elle pourra être réduite sur des moteurs supportant de fortes charges comme le « sportif » Sportster 1200 XR, lors d’une utilisation par temps froid ou sur des motos roulant en milieu poussiéreux.

Le lubrifiant ainsi que le filtre devront être changés annuellement même si votre moto n’a pas parcouru 16 000 Km.

– Lors du rodage, huile et filtre devront être changés après 1600 km environ.

Quelques conseils pratiques et remarques

– « Ne jamais tirer sur un moteur froid. »

– le niveau d’huile ne doit jamais descendre sous le repère bas de la jauge. A contrario, ne pas dépasser le repère haut. Il varie d’un modèle à l’autre. Il devra être pris selon le mode opératoire indiqué dans le manuel du propriétaire.

-Vérifiez le niveau après chaque plein d’essence et non comme le mentionne les différents manuels d’utilisation constructeur, tous les 4000 !!!!

– Le niveau d’huile moteur sera contrôlé lorsque le bicylindres sera à température de fonctionnement optimale. Il est donc conseillé de rouler une bonne dizaine de minutes afin que l’huile soit à température et à la bonne pression.

– Harley-davidson estime qu’une consommation d’huile de 1 litre tous les 1000 km est normale.

– Ne pas faire un appoint avec une autre huile et ne pas changer de marque en permanence car certains mélanges pourraient altérer les qualités du lubrifiant.

– Les Harley-Davidson, hormis les V-Rod, sont équipées d’un moteur à refroidissement par air et donc l’huile à un rôle fondamental dans l’ évacuation des calories créés par la combustion. Hors, la majorité des motos et la totalité du parc automobile moderne sont équipées de moteurs à refroidissement liquide sollicitant peu l’huile en matière de refroidissement. Ces huiles se focalisent sur des caractéristiques anti-friction (second rôle de l’huile) permettant de diminuer la consommation et donc la pollution.

– Ne faites pas « d’économies de bouts de chandelles » sur des motos au minimum de plus de 10 000 € : Privilégiez de préférence un lubrifiant développé pour les Harley-Davidson de type Motul 4T 7100, Rev Tech ou si vous êtes « corporate » celle proposée par la Motor Co.

– Autre spécificité de tous les V-Twin de Milwaukee : L’huile moteur participe à la bonne marche de la distribution en donnant une certaine pression aux poussoirs hydrauliques.