1940

Le numéro de septembre du magazine « The Enthusiast » présente une version « musclée » de 1200 cc du Knucklehead : Il est baptisé « 74 ci OHV Super Power engine ».
Dot Robinson est la première femme à participer à la Jack Pine et à former un club exclusivement féminin : « The Motor Maids »
Plus de 3500 forces de polices à travers les USA utilisent des Harley Davidson.

Production : 10.461

1941

17 février 1941 : L’US Army passe commande du modèle XA pour « Experimental Army » mue par un bicylindre à plat face à la route de 750 cm3, copie quasi conforme du moteur de la BMW R72. Cette moto (voir photo ci-dessus) devait être utilisée pour un futur conflit dans le désert Nord-Africain.

13 051 WLA seront fabriquées en 1941 (modèle 1942).

Le Service School (centre d’apprentissage des mécano H-D) créé en 1917 est définitivement fermé et sera reconverti en 1942 en école de formation des mécaniciens militaires.

Le premier septembre, Don Loucks gagne la Jack Pine Endurance Run avec un résultat de 979 points sur un total de 1000. C’est la 17ème victoire consécutive de Harley-Davidson dans cette épreuve !

– Après l’attaque du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor, toutes les capacités de production de l’usine se tournent vers l’effort de guerre.

Production : 24.583 ex.

1942

Le 7 février, Walter Davidson président et co-fondateur de H-D disparaît à l’age de 65 ans à Milwaukee. William H. Davidson, frère de William, prend les rênes de la Factory. Bill Ottaway prend sa retraite.

Quelques modèles 1942 civils seront fabriqués avant que l’usine ne produise quasi-exclusivement que des WLA (A= Army) en 1943 et 1944 pour les alliés.

La WLC, fabriquée au Canada d’où son « C », produite à 20 000 exemplaires , diffère de la WLA par un filtre à air rond, un tansat, une béquille centrale et des bouchons de réservoirs sans chaînettes.

En 1942, après la défaite de l’Afrika Korps de Rommel, la commande des XA est annulée : Seulement 1000 à 1011 XA auront été produites.

Production :52.891 ex.

1943

harley davidson wla guerre

Harley-Davidson reçoit sa première des quatre distinctions militaires « E » pour l’excellence de sa production et son effort de guerre.

William Harley meurt à l’age de 66 ans.

Cette année là, beaucoup de jeunes américains découvrent les combats et le pilotage d’une Harley. De retour au pays, nombreux n’oublieront pas cette expérience et seront de futurs…bikers !

Production : 29.521 ex.

1944

Le département de la guerre annule la commande d’un dernier lot de 11 331 WLA provoquant le licenciement de 500 employés. En 1944, les chaînes commencent à reprendre la production des modèles pour les services de police (Flathead 74 ci et Knucklehead 61 et 74 ci).

-Ci contre, le magazine « The Enthusiast  » se mobilise: deux actrices Hollywoodiennes dont Marlene Dietrich (à droite) entretiennent le moral des troupes sur des Knucklehead !

Production : 18.688 ex.

1945

Harley-davidson aura produite environ 88 000 WLA et WLC durant la seconde guerre mondiale réparties au sein des différentes forces alliées y compris l’Armée Rouge (désignation: WSR) . Le stock de pièces permet de construire pas moins de 30 000 motos complètes ! On estime que l’URSS a reçu à elle seule près de 30 000 WLA.

En novembre 1945, le War Production Board (bureau de l’effort de guerre) autorise Harley Davidson à reprendre sa production civile.

Parallèlement, le gouvernement met sur le marché ses WLA des surplus militaires pour la modique somme de 450 $ l’ unité. Plus de 15 000 WLA seront vendues en 1946.

– Ci contre, deux fameuses WLA surnommées « Forty Five » par les GI ou « liberator » .L’armée française (désignation WLA-F) en perdit la majorité en Indochine et le reste en Algérie.

Production : 12.475 ex

1946

La production augmente de 30% malgré la vente du surplus militaire. On teste la fourche hydraulique.

Une grève est déclenchée par les ouvriers de Milwaukee en février. Les modèles 46 seront produits avec 5 mois de retard.

Naissance des premiers Moto Club (ou MC pour Motorcycle Club) Indépendant de la fédération motocycliste américaine (AMA) en Californie avec le retour des premiers GI. Citons parmi les plus gros clubs de l’époque, le Gallopin’Goose MC, le Pissed Off Bastard Of Bloomingthon MC ( futur Hells Angels MC) et le Boozefighters Motorcycle Club (BFMC) fondé dés 1946.

Pierre Borie ouvre la première concession Harley-Davidson française rue Picpuis à Paris.

Production : 16.222 ex.

1947

biker hollisterUltime année de production du moteur Knucklehead.

Lors de la réunion annuelle des concessionnaires Harley-Davidson, un train les conduit vers une destination tenue secrète : Il s’agit du nouveau site de fabrication situé à Capitol Drive. Harley-Davidson utilisera ce lieu en tant qu’atelier de fabrication. Juneau Avenue demeure l’atelier d’assemblage.

-Le fameux feux arrière “Tombstone” en alliage de zinc apparaît.

Le pilote Jimmy Chan gagne le premier de ses trois titres consécutifs du championnat AMA sur une WR 750 alors que Babe Tancrede remporte les 100 miles de Laconia .

« Incidents » à Hollister (Californie) lors de la fête nationale du 4 juillet. Les journaux (photo ci-dessus parue dans Life Magazine) vont inventer le mythe des gangs de bikers « sans foi ni loi » qui mettent à sac de paisibles petites villes. Cela donnera naissance au film « L’Equipée Sauvage » (The Wild Ones)…

– Vente par Harley-Davidson de blousons en cuir noir.

Production : 20.115 ex.

1948

Le moteur Panhead entre en production en 2 cylindrées: 74 ci ou 1200 cm3 et 61 ci ou 1000 cm3. Il tire son surnom de ses couvres culbuteurs chromés en forme de poêle à frire (« pan », en Anglais).

Il est pour beaucoup LE moteur Harley-Davidson par excellence plus fiable,plus confortable et moderne pour son époque.

Ainsi de très nombreuses choix techniques font leur première apparition sur le Panhead 1948 : Citons le remplacement des culasses en fonte par des modèles aluminium équipés de bougies de 14 mm ( en lieu et place des bougies de 18mm) et des poussoirs hydrauliques, comme sur les automobiles de Detroit, qui remplacent les poussoirs mécaniques. N’oublions pas un nouveau filtre à huile derrière le kick. Le bas moteur demeure quand à lui relativement inchangé par rapport à un Knucklehead 1947. Au niveau de la partie cycle, le Panhead reçoit un nouveau cadre rigide dit »Wishbone ».

1948 est la dernière année d’utilisation de la fourche springer sur une moto à moteur culbuté. La 1200 Laté (UL 74 ci ) jugée obsolète face au Panhead tire sa révérence en fin d’année.

Naissance le 17 mars à San Bernardino (Californie) du Hells Angels Motorcycle Club (HAMC). Son premier président est Otto Friedli.

Harley-Davidson produit un petit monocylindre 2 temps de 125 cm3 très économique de 3 C.V. Il s’agit en fait d’une copie de la 125 allemande DKW confisquée par les alliés au titre des dédommagements de guerre. Cette 125 sera surnommé « Hummer ». (Notons qu’un clone de cette machine sera produite en Grande Bretagne par BSA sous le nom de « Bantam »).

Production : 29.612 ex.

1949

1949 voit la naissance de l’Hydra-Glide.
Et comme son nom l’indique, elle reçoit une fourche hydraulique. Cette évolution technologique avait été testée sur le modèle militaire XA.

L’Hydra Glide apporte son lot d’innovations : frein avant à tambour à diamètre majoré (8 pouces), carter d’allumage et pompe à huile redessinés, guidon d’une seule pièce, etc. La fourche Springer est définitivement abandonnée.

Au niveau look, l’Hydra Glide reçoit un jeu de garde-boue plus aux formes profilées dessinés par le designer automobile Brooks Stevens.

Production : 23. 861 ex.